fiordland

  • En haut des arbres

    Il y avait cette lumière qu’on aurait dit tombant des nuages. C’était comme une pluie fine, une bruine partout égale. Entre les troncs, sur les prairies, elle restait suspendue. Elle se posait sur le bas des robes et sur les épaules.

    Lire la suite

    Catégories : Poésie 6 commentaires Lien permanent