activistes

  • Genève, embrouilles de bitume

    Ainsi la ministre urbaine en charge de l’aménagement et des constructions a reconnu une erreur d’appréciation. Ses services auraient pu laisser croire aux écoactivistes que leur projet avait reçu l’assentiment de la Ville de Genève.

     

    Lire la suite

    Catégories : Humour 1 commentaire Lien permanent