Voiture électrique : le retour du protectionnisme

Emmanuel Macron est décidément décevant. Sa méthode verticale tout en élitisme des hautes écoles ne fonctionne pas.

 

protec-02-macron.jpgProtectionnisme

Il ne suffit pas d’être jeune et beau. Le narcissisme fringant fait des politiciens de peu de densité. Son premier quinquennat laisse sur sa faim.

Échec de la réforme des retraites, blocage du pays par les gilets jaunes faute d’une réponse intelligente à la crise, gestion calamiteuse de la pandémie et insultes aux non vaccinés, montée désastreuse de la violence et de la division sociale, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

Rebelote avec la crise du carburant.

Et voici qu’Emmanuel « Le Jeune » annonce la voiture électrique à 100 € par mois en 2024. Dacia, filiale de Renault, propose déjà la même à 120 €. Ce qui n’est possible que grâce au fait qu’elle est montée en Chine. L’Europe n’y gagne pas grand-chose.

La Chine justement vend ses premiers modèles à 20 000 € de moins qu’ailleurs dans le monde. Ces voitures arrivent et pourraient bien envahir le marché.

L’industrie de la voiture électrique a le soutien de l’État aux USA, et le marché chinois est impénétrable.

Macron constate que l’Europe ne peut être simplement vertueuse. Elle doit développer selon lui une préférence.

 

Nucléaireprotec-03-nucleaire.jpg

Ne riez pas même si vous diriez que c’est du Le Pen. Macron, chantre d’un libéralisme sans frontières, se dresse aujourd’hui en sauveur en prônant le retour du protectionnisme.

Ce faisant il donne raison à Trump, à Orban, à Xi et à tous les souverainistes du monde. Finalement le souverainisme n’est pas si mal !… pas de bruit de bottes, pas de couteau entre les dents, seulement une volonté de protéger et s’apprivoiser mutuellement sans dilution mortifère.

On est allé trop vite en besogne alors que de nombreux problèmes liés au vivre ensemble n’étaient pas résolus. On peut revenir en arrière, et prendre un nouveau départ plus lent et progressif.

En deux ans, sous l’effet de la pandémie et de la panique climatique, 50 ans de mondialisation se sont quasiment écroulés.

La transition énergétique, dont je conteste totalement l’urgence qui nous pousse à des décisions irréfléchies, pourrait bien casser tout ce qu’il reste de la machine industrielle occidentale, faire monter le coût de la vie de manière insupportable pour les classes les plus défavorisées et même pour les classes moyennes, et précipiter la fin de l’Occident.

Que ce soit pour la relance de l’énergie nucléaire ou pour la voiture électrique, Macron arrive trop tard.

 

protec-04-voitelec-chine.jpgObjet

Peut-on au moins espérer que le protectionnisme économique soudain vertueux s’accompagne également d’un protectionnisme territorial et des frontières?

Ou bien va-t-on continuer à accueillir par millions des gens que nous ne serons bientôt plus en mesure de nourrir et dont l’assimilation à notre culture n’est pas encouragée ?

On sait que l’Europe a la volonté de neutraliser les cultures régionales et les identités légitimes. La situation actuelle provoquera-t-elle un sursaut de survie ? Ou sommes-nous trop affaiblis pour nous défendre encore ?

Le succès des droites dites « extrêmes » dans plusieurs pays d’Europe, voire un certain nationalisme à la Poutine (bien que Vladimir fasse fausse route avec sa guerre en Ukraine), laissent à penser que la dilution globale dans l’empire mondial, dans le grand tout indifférencié, où nous n’aurons plus aucun pouvoir sur nous et notre environnement, est encore évitable.

Ces droites n’ont cependant pas encore fait leur intégration dans la modernité. Elles véhiculent encore des images négatives dont elles doivent se débarrasser pour proposer une véritable révolution conservatrice non violente et heureuse, où l’homme ne sera plus un simple objet manipulable comme c’est le cas aujourd’hui.

 

 

Catégories : Politique, société 11 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • La voiture électrique, pourquoi pas ? Mais il faudra attendre combien de temps avant une autonomie suffisante, des bornes dans chaque station, un temps de remplissage énergétique raisonnable, et surtout une production électrique à la hauteur et donc forcément nucléaire ?

  • C’est exactement ça.

  • Monsieur Goetelen,
    Excellente analyse. Deux remarques toutefois: 1. Votre parenthèse Poutine, c’est pour ne pas offenser la bien-pensance ? 2. Ces droites qui ‘véhiculent encore des images négatives’, les véhiculent-elles vraiment ou leur sont-elles attribuées par leurs adversaires ?

  • Sur Poutine je prépare un nouveau billet, et je suis de moins en moins enclin à trouver des raisonsi. J'argumenterai.

    Pour le second point vous avez en partie raison. Mais indépendamment de la perfidie du disours dominant cela signifie qu'il y a quelque chose à revoir dans l'image, la communication, la manière d'aborder les thématiques, le discours dans son ton et les rapprochements clés qu'il suscite, d'en inclure de nouvelles surprenantes, de donner envie et d'éveiller une image heureuse, un monde possible.

  • Monsieur Goetelen,
    Merci. J'attendrai avec grand intérêt votre prochain billet.

  • Poutine ? Qu'en pensent les Russes démocrates ?
    Pour le fondateur de l’ONG russe Memorial, Lev Ponomarev, colauréat du prix Nobel de la Paix 2022 : « Poutine est le mal absolu » et il est « une menace pour l’humanité ».

  • Bilan du macronisme : "Il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent", dites-vous. Pardon, mais c'est injuste ! Vous oubliez sa grande réforme, votée en catimini pendant la pandémie: La "PMA pour toutes", lesbiennes et femmes célibataires. Les enfants sans père seront contents de n'avoir que la moitié de leur filiation et de manquer l'éducation paternelle. Ils remercieront le président de pouvoir vivre dans une famille monoparentale qui, comme toutes ces familles, ne peut vivre décemment car la mère ne peut travailler et garder ses gosses "en même temps". Enfin, la Sécu, qui est pleine aux as, sera heureuse de payer intégralement la PMA pour des femmes qui n'en ont pas besoin, et en boostant les profits des cliniques concernées. Merci Macron ! Merci Macron !... (sur l'air de "Merci patron").

  • macron est un type "forminable" qui recycle tous ses anciens
    "sinistres" entre autre castex à la ............SNCF! Je vois que nous avons aussi "mc kinsey" à Genève (quelle chance!), infectent ils aussi nos administrations? Sans doute!

  • L'avenir de la voiture électrique n'est pas rose, vu le prix de l'électricité et le nombre impressionnent de métaux rares nécessaires pour la fabrication des batteries. Et ne parlons pas du recyclage du tout. Dans un pays comme la France où tout est en permanence saccagé, les bornes électriques sont une cible de choix, pour le sauvageons "si chers" à chevenement-le-médaillé! Il semble que les voiture hybrides ont plus de potentiel! Que dit mc kinsey sur ce sujet puisque c'est cette boite américaines qui dicte la politique "macrobienne"!

  • Ce n'est qu'une annonce de façade du Macron, il est et restera le pantin de l'élite financière mondialiste. Je sais que ça parait un peu grossier dit comme ça, mais j'ai acquis la conviction que le futur de la politique ne se jouera plus entre gauche et droite (concept du siècle passé) mais entre nationalistes et mondialistes. Parce que ces derniers (les mondialistes) ont appris a s’accommoder aussi bien de la gauche que de la droite, des dictatures comme des démocraties, en leur laissant un petit bac a sable pour l'illusion d'exercer le pouvoir.

  • (aparté @ Dominique; trop hors sujet).

Les commentaires sont fermés.