Des revêtements routiers et urbains qui ne rendent pas les sols étanches

La recherche ne chôme pas. Comme celle de nouveaux matériaux, plus propices à nous adapter au nouveau paradigme environnemental et climatique.

 

bitume,poreux,enrobement,revetement,béton poreux,inondations,Routes

Bitumage et bétonnage imperméabilisent les sols. Ceux-ci n’absorbent pas les pluies, qui ne se collectent plus dans le sol. Cela favorise les inondations et freine localement la recharge des nappes phréatiques. Mais aussi, en cas de fortes pluies, l’eau stagnante sur la chaussée est un prélude aux accidents.

Les rues pavées ne sont pas étanches, l’eau peut passer par les jointures ensablées et gagner la terre en-dessous. Mais le pavement est long et coûteux à installer, moins stable sur la durée et pas très lisse.

Une société anglaise, Tarmac, filiale du groupe Lafarge, a mis au point en 2019 un revêtement capable d’absorber 1’000 litres d’eau en une minute au mètre carré. Le résultat est spectaculaire, voir la courte vidéo en fin de billet.

Ce revêtement, plus poreux que l’asphalte, emmagasine moins de chaleur et pourrait contribuer à réduire les îlots de chaleurs urbains, qui se traduisent par une température des villes de 3° à 10° de plus qu’à la campagne.

Ce produit a maintenant un successeur: le ULTISuDS.

Bien que ces revêtements soient plus fragiles que le bitume qui est compact, l’entreprise travaille à allonger leur durée de vie et leur utilisation pour les grandes routes. 

 

bitume,poreux,enrobement,revetement,béton poreux,inondations,Allées

Un autre enrobé drainant s’utilise surtout pour des surfaces sans circulation automobile: trottoirs, parkings, terrasses, allées, etc. 

Un document publié par l’association Graie, spécialisée dans les études sur l’eau, répond aux questions que soulève cette technologie, comme par exemple la résistance aux cycles gel/dégel. Le bilan semble vraiment positif.

La porosité du béton drainant est de 15 % à 25 %. « Cette caractéristique du matériau permet aux ouvrages réalisés en béton drainant de présenter des niveaux de drainabilité (nombre de litres d’eau par minute ou par seconde que l’ouvrage peut drainer) pouvant aller jusqu’à 50 L/m2/seconde, soit largement de quoi drainer une averse exceptionnelle. »

Ces matériaux sont plus chers et moins durables que le bitume classique, ce qui n’est pas en leur faveur. Toutefois on peut imaginer que les prochaines avancées technologiques les rendront encore plus performants et moins coûteux.

 

 

 

bitume,poreux,enrobement,revetement,béton poreux,inondations,

bitume,poreux,enrobement,revetement,béton poreux,inondations,

 

 

Catégories : Environnement-Climat, Science 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.