Australie : le corail revient

Une partie de la Grande Barrière a connu une croissance importante ces dernières années, selon une récente étude, alors qu’un grand blanchiment avait eu lieu. On estimait que 98 % des coraux avaient été touchés.

 

australie,coraux,repeuplement,réchauffement,blanchimentJ’ai déjà cité d’autres observations. En 2018 la Grande Barrière était déclarée morte. En 2018 aussi on constatait, pourtant, qu’elle se renforçait.

Aujourd’hui on constate qu’une large étendue océanique est repeuplée. Des scientifiques notent cependant que les nouvelles colonies d’Acropora (dont il existe des dizaines d’espèces) sont relativement fragiles. Néanmoins elles montrent que des repeuplements sont possible naturellement, la nature envoyant l’espèce la plus apte. 

Pourquoi n’y aurait-il pas dans la mer des processus de repeuplement progressif comme dans une forêt incendiée des herbes basses aux arbres, commençant par des coraux à croissance rapide puis retrouvent peut-être un jour ceux à croissance lente, plus résistants. Et puis, s’ils sont malmenés par un ouragan par exemple, ils reviendront, puisqu’ils le font déjà, mais peu à peu plus forts.

C’est ainsi que les écosystèmes évoluent dans le temps.

Les coraux ont dû s’adapter à des changement de niveau des océans, à des réchauffements et des refroidissements, à des ouragans inouïs. Ils ont survécu. 

Je partage la prudence des chercheurs. Il faut continuer à observer, chercher ce qui favorise localement ces coraux, et s’il est possible de tirer un enseignement transposable à d’autres secteurs.

Mais constatons simplement que la vie se réorganise après un grand stress. Elle ne peut basculer vers le rien dans un univers marin aussi grouillant. Cet univers a déjà changé dans le passé, il changera encore.

 

Près de chez moi un arbre a jauni et perdu peut-être la moitié de ses feuilles en juillet. Celles qui restent sont vertes. Y a-t-il un mécanisme de protection dans ce phénomène?

 

Image: Acropora secale, Source.

Catégories : Environnement-Climat 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Enfin une très bonne nouvelle ce qui nous change des conflits et autres drames !

    Je reste bouche bée devant une telle de beauté et vous en
    remercie !

    Belle journée à vous !

  • Au delà de l'aspect écologique, les coraux représentent une des merveilles du monde avec leurs forme, leurs couleurs et toutes les espèces de poissons qu'ils abritent. Dans mes plus jeunes années, j'étais adepte de la plongée sans bouteilles et j'ai beaucoup de souvenirs merveilleux. Notamment, des groupes de poissons perroquets assez gros (40/50 centimètre) qui évoluaient en groupes d'une douzaine d'individus allant brouter le corail autour d'îles coralliennes au Vénézuela.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel