Le cheval sur la planche

Aujourd’hui, petite légèreté sans importance pour jour d’été. Juste pour le fun, quelques « décryptages » décalés d’expressions françaises courantes ou poétiques. 

 

tout et rien,expressions francaises,L’inflation galope.

L’inflation est un cheval.

 

En hiver, ça caille, dit le faisan.

Et au printemps l’est caillé, dit le veau.

 

La pluie fait des claquettes.

Une grande danseuse.

 

Poser un lapin.

Oui, mais doucement.

 

Le vent se lève.

Pas toujours là où il se couche. Le vent est nomade.

 

tout et rien,expressions francaises,Avoir le cœur sur la main.

En général si le cœur est sur la main il faut envisager un gros problème. N’attendez pas: appelez le chirurgien.

 

Avoir du pain sur la planche.

La boulangère et l’ébéniste font un bébé. Ce n’est pas la position du missionnaire.

 

Ne plus savoir où donner de la tête.

Mais qui donnerait une tête, surtout la sienne?

 

Monter les tours.

Comme on monte un meuble suédois: on suit le mode d’emploi.

 

Donner sa langue au chat.

Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Si le chat prend la langue et détale dans un trou, tombe dans le caniveau, flotte sur le Rhône puis se retrouve à Marseille où, affamé, il la mange, vous faites quoi, franchement?

 

tout et rien,expressions francaisesCasser les pieds à quelqu’un.

À ne tenter que si l’on sait les réparer correctement. Il existe des écoles de casseurs de pieds. Renseignez-vous avant.

 

Drôle de genre.

Ne se dit plus. Est devenue politiquement incorrecte.

 

Le pot aux roses.

Poteau rose sur lequel on dépose un bourgeon de rose dont la senteur métamorphose les jours moroses. 

 

Décrocher la lune.

Comme la lune est très lourde (73’520 milliards de milliards de tonnes quand-même), il faut décider précisément de son emplacement initial pour éviter d’avoir à le faire plusieurs fois.

 

(image 3: Sinziana Velicescu)

 

 

Catégories : Humour 6 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • - L’inflation galope. L’inflation est un cheval. Oui, un cheval de bataille

    -Poser un lapin. Oui, mais doucement. Mais il n'est pas là...

    - Ne plus savoir où donner de la tête. Mais qui donnerait une tête,
    surtout la sienne? Une tête à claque, pardi !

    - Le pot aux roses.

    - Poteau rose sur lequel on dépose un bourgeon de rose dont la
    senteur métamorphose les jours moroses. Et qui donne lieu à de
    belles proses...

    - Décrocher la lune. Comme la lune est très lourde (73’520 mil
    liards de milliards de tonnes quand-même). Je parlais de (73’520
    milliards de milliards de DOLLARS. Nuance...)

  • Oups ! Veuillez lire "claqueS"

  • :-)

  • Comme c'est un joli mot, je vous propose de réécrire le poids de la lune de cette façon: 73 trilliards de tonnes (et des poussières).

    Ou alors 73 quadrillions de kilos convient aussi.

    Il s'agit donc de faire attention en la décrochant à ne pas se la prendre sur le pied.

  • Misket,

    Je ne peux pas le remplacer sinon votre commentaire n'aurait plus lieu d'être, mais je prends les 73 trilliards et des poussières.

  • @HL: je ne vous proposais pas véritablement de le réécrire, mais les préfixes des nombres étant un émerveillement pour qui les connais un peu, il serait dommage d'utiliser toujours les mêmes.

Les commentaires sont fermés.