Les causes détaillées des incendies de forêts

J’ai trouvé une image qui illustre en tranches de tarte les causes connues des départs de feux en France. On estime que moins de 10% des feux sont d’origine naturelle. Et donc plus de 90% sont dûs à des causes humaines.

 

feux de forêts,incendies,foudreLa malveillance est de loin la cause la plus répandue avec 39% des cas. Les travaux agricoles ou forestiers sont une autre cause numériquement importante avec 30% au total

Et dans toutes ces circonstances:

« Pas moins de la moitié des feux de forêt sont dus à l’imprudence : un mégot de cigarette mal éteint jeté au sol, un barbecue mal maîtrisé, etc. » (Clic sur l’image pour l’agrandir)

Cette proportion de 90% de causes humaines se trouve également aux Etats-Unis.

Et selon une étude, les feux d’origine humaine seraient plus dangereux que ceux d’origine naturelle.

« La physique derrière le feu est bien sûr la même, mais les humains augmentent le risque d’avoir ce genre d’allumages à de très mauvais moments de l’année”, a déclaré Stijn Hantson, l’auteur principal de l’étude.

Les incendies de forêt font naturellement partie d’un écosystème forestier et existent depuis plus longtemps que les humains. Mais la nature a tendance à déclencher des incendies dans des conditions moins combustibles que les humains.

Des sécheresses plus longues et des températures plus élevées ont desséché la végétation et transformé la saison des incendies en un événement tout au long de l’année. Dans le même temps, les humains se sont déplacés de plus en plus loin dans des terres auparavant inoccupées, plus prêtes que jamais à s’enflammer.

La foudre se produit généralement dans des conditions humides et s’accompagne souvent de précipitations, deux facteurs qui freinent la croissance des incendies naturels. Mais les gens allument des feux de camp, allument des cigarettes et utilisent des machines toute l’année, y compris quand il fait sec et venteux. »

La plupart des incendies de forêts pourraient donc être évités.

 

Catégories : Environnement-Climat 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Si j'ai bien compris, le réchauffement climatique n'étant pas la cause initiale des feux de forêt, il ne ferait qu'aggraver les conséquences en rendant les incendies plus fréquents et plus étendus. Il n'y a donc pas lieu de mentionner chaque fois cette élévation moyenne et minime de la température qui n'est qu'un élément secondaire. L'essentiel de la lutte contre les départs de feux doit porter sur les comportements humains liés à la négligence de quelques uns. Dans ce cas, pourquoi, à travers la propagande sur l'augmentation des gaz à effet de serre, culpabiliser la population qui ne peut faire autrement que de se déplacer, se chauffer, manger et habiter, tout en accentuant ce réchauffement ? C'est à nos dirigeants que les médias devraient adresser leurs messages accusateurs, à ceux qui prennent des mesures contradictoires, comme par exemple, fermer le nucléaire et ouvrir des centrales à charbon quand on a pris des sanctions contre Poutine mais qui nous reviennent en boomerang.

  • En effet Henri, c'est un élément qui joue évidemment un rôle mais pas le rôle majeur. La mention trop systématique du réchauffement comme "cause" détourne des autres causes, anciennes, récurrentes, connues.

    Cela dit il semble utopique de vouloir réduire les causes anthropiques à zéro. Un accident forestier reste possible à moins d'éviter tous travaux de mai à septembre, ou lors de périodes venteuses et de plus de 30°, ou lors d'une sécheresse installée.

    Pour les malveillances c'est plus compliqué. On ne peut mettre un gendarme derrière chaque pyromane!

Les commentaires sont fermés.