France : Mamie Nova a encore échoué

C’est un de ses soutiens qui l’a surnommée ainsi en référence à une marque de laitages très populaire créée en 1969. Le slogan était: « Décidément Mamie Nova, il n’y a que toi qui me fais ça ! »

 

france,election,le pen,macron,mamie nova,Damned...

C’est une image sympathique et positive, connue d’une partie du public. Mais pas des plus jeunes, et c’est un défaut de l’image: Mamie Nova a un look ancien, années 1950, avec un visage peu expressif, comme Marine Le Pen. Ça n’a pas fait mouche.

Il manquait quelque chose à la Marine, il lui manque toujours ce quelque chose qui donne envie aux indécis. Le débat a été très moyen. Je n’ai pas eu la patience de tout regarder, c’était insipide, mais les extraits que j’ai vus ne plaident en faveur de personne. Macron n’avait qu’à dérouler tant son avance l’épargnait du devoir de convaincre. 

Je n’aime plus Macron et son style Orange mécanique. Le désamour est consommé d’avec cet emmerdeur qui insulte les français désobéissants. Jamais un président ne s’était permis une telle vilenie publiquement.

Les plans de coupe sur lui montraient un visage désabusé, presque goguenard parfois. Visiblement il se fichait de MLP, la regardait comme un caméléon regarde une mouche agonisante.

Elle, elle reproduisait à nouveau ses expressions tendues, crispées, sa bouche prête à mordre mais trop inhibée pour le faire efficacement. Elle manquait de fluidité et d’autorité.

L’élection française se joue non seulement sur les camps et les programmes mais aussi sur la personnalité des candidats. À ce jeu la droite non-macronienne n’a pas su convaincre  de son programme et de ses compétences, ses personnalités n’ont pas emporté l’adhésion. Zemmour a crispé contre lui à force de provocations assez peu rentables. 


france,election,le pen,macron,mamie nova,... encore rated!

MLP n’a pas été convaincante en général et la rediabolisation a repris avec semble-t-il un impact non négligeable. Je rappelle que la diabolisation sert avant tout à faire taire et à figer les débats. Bullshit.

La peur de la droite (qui n’est pas extrême) est étonnante quand on voit le tapis rouge que les médias déroulent devant Mélenchon, la gauche la plus agressive que la France ait connue depuis longtemps. On dirait presque que Merluche est un candidat normal, limite bien, alors que MLP…

La France est bloquée dans des culs-de-sac idéologiques et des peurs collectives à cause de quoi les problèmes ne font que s’aggraver depuis 30 ans.

L’internationalisme de Macron reste en tête de la politique française. Pourtant je verrais bien un peu plus de nation dans cette politique, une nation réclamée par la majorité des politiques (made in France, réindustrialisation, prédominance des lois nationales,  etc). La nation est le dernier rempart du pouvoir populaire contre une mondialisation où les gens n’auront plus la possibilité décider de leur vie.

Certaines nations voient se développer un nationalisme exacerbé qui peut mener à la guerre, mais ce n’est pas une fatalité. Par contre l’assimilation forcée à l’idéologie de Bruxelles pourrait provoquer un jour un retour du refoulé.

Notre époque va beaucoup trop vite. Les changements sont si énormes que nous ne pouvons pas les digérer, seulement les suivre sous la pression sociale, ou accepter passivement. La droite robuste devrait être un rempart, une plus grande liberté de parole, une valorisation des racines plutôt que du nomadisme, entre autres. C’est raté.

En attendant c’est reparti pour 5 ans avec l’emmerdeur, élu sous les applaudissements nourris de la gauche et donc – ne riez pas – des écolos!

 

Catégories : Politique 10 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Qu'un président autant détesté de la droite à la gauche soit réélu, ça veut tout dire. Le niveau du RN face à un président détesté n'est pas si haut. Imaginez face à un populaire Edouard Philippe, le RN dépasserait pas les 35-40%.
    MLP est incompétente, et ça se voit, ce qui lui fait perdre des électeurs. L'autre point faible, c'est l'Europe, les français y sont attaché pour des raisons économiques. Orban est moins idiot, il choisit l'Europe tout en flattant le nationalisme.

    MLP va continuer, avec son étiquette incompétente, elle est le plafond de verre du RN. Zemmour a raison de pointé MLP, mais pas seulement. Ce RN, ce n'est pas un parti fufute, seul Bardella sauve la mise.

  • Et face à macon, edouard philippe serait sans doute aujourd'hui président! Mais il n'a pas osé faire à macron, ce que macron a fait à hollande! Il y a quelques mois il présentait son nouveau parti *Horizon* et flop silence! L'oligarchie macronienne a dû lui expliquer que ce n'était pas le bon moment! -toi coco tu attends 2027 ok? macron qui voyait mal la popularité d'EP, lui à déjà offert un poste ou plutôt une planque chez Atos! Mais pour bien comprendre EP, il faut regarder quelques interview de Vincent Jauvert pour son dernier livre *Mafia d'état* qui nous montre que le pantouflage est gangrène d'état! Vu la situation européenne je ne sais pas si c'est très réaliste de faire des projets à 5 ans!

  • Ils ont fait barrage, sages moutons. Ils descendront dans les rues d'ici quelques mois ou semaines. Ce Macron mal élu est le président de la peur. On aurait peur de voir la France basculer vers Poutine, peur d'une guerre civile avec les musulmans, peur de voir la France quitter l'Europe, peur de voir les antifas tout casser....
    Il manquerait "un je ne sais quoi" à Marine Le Pen? Mais pourtant ça saute aux yeux! Il lui manque le niveau, l'audace, le talent. La fille à Papa n'a jamais dû se battre pour y arriver. Elle est né avec une cuillère en argent dans la bouche. Papa Le Pen avait chassé Bruno Mégret pour que sa fille puisse rependre la boutique. Il n'y a là que des intérêts familiaux, petits bourgeois,.... La France, la nation, passe après la dynastie Le Pen. Bientôt Marion, qui nous fera encore le coup de la défaite en 2027 ou après 2030. Car le nom Le Pen se sera jamais élu! On touche à des reflexes Pavloviens gravés dans le cerveau du citoyen français lambda nourrit aux masses médias et profs de l'Education nationale syndiqué depuis sa plus tendre enfance. La France n'a donc pas fini de mourir.

  • Le paronyme Le Pen est un repoussoir à cause des frasques du père. Marion Maréchal a abandonné le double-nom. Je ne sais pas si cela suffira.

  • Perso je ne trouve pas que Macron ait bien gouverné.

    - réforme des retraites mal préparée, pas de concertation préalable, pas de labourage du terrain, des explications plutôt confuses sur le projet, deux ans pour l'abandonner. Quel gâchis. Il repart aujourd'hui sur le sujet en précisant: la concertation va être mise en place. Que n'a-t-il pas anticipé cela au début de son mandat.

    - gilets jaunes: réponse violente, avant finalement de céder sous la pression, mais sans analyse de la fracture socio-économique derrière cela, sans grand plan pour trouver une solution. Que des mesurettes.

    - pandémie: confusion dès le début, ordres et contre-ordres, ministre qui a menti; il a appris sur le terrain car il n'avait aucune préparation, même pas étudié les rapports sur la situation lors des précédentes pandémies, suppression de lits en pleine pandémie... et l'insulte sur les non-vaccinés.

    - environnement: il n'avait rien dans son programme, il a presque tout pioché à la dernière minute chez Mélenchon.

    - retour du nucléaire: je suis pour mais cela mériterait un débat national vu le rejet de cette filière depuis des décennies.

    Il serait mieux en chef d'entreprise qu'en président. Là il pourrait exercer son pouvoir de manière autocratique - et encore.

  • Moins de chômage, le retour des investisseurs, sont un succès important.
    Il y a un seul échec et il est important, c'est la mauvaise conduite de la justice face à la délinquance et l'immigration.
    Si la justice retrouve ce à quoi elle est censé faire, la colère diminuera d'un cran. Il est inadmissible que l'idéologie d'un juge influence un verdict.
    La population s'habitue plus facilement à une diminution du pouvoir d'achat que de la montée de la violence.

  • « Marion Maréchal a abandonné le double-nom. Je ne sais pas si cela suffira. »

    ... elle pourrait reprendre comme deuxième nom, celui de son père biologique: Roger Auque, otage au Liban et espion français.

    Il manque encore, que la désignation "candidate d'extrême droite" à son égard, soit qualifiée d'injurieuse et pénalement répréhensible. Je pense que dans le contexte où c'est dit, c'est manifestement dans l'intention de nuire.

    Mais je fais confiance à Marion, elle est suffisamment intelligente pour se défendre.

  • Comment ça moins de chômage??? macron a triché, entre autre sur le nombre de chômeurs, en mettant en *apprentissage* prêt de 450'000 français, mais au frais du contribuable, puisque leurs salaires sont payés à 100% par le gouvernement! Plus tous les chômeurs qui sont sortis artificiellement du chômage! *Idriss Aberkan/Di Vizio les 14 mensonges de macron* plus le débriefing de l'élection sur youtube! Mais comment peut on encore croire cet homme qui passe son temps a mentir sur tout, tout le temps?

  • Si le système électoral français tenait compte des votes blancs et nuls comme en Suisse, Emmanuel Macron n’aurait pas atteint le 50% des voix. Comme vous le dites, selon le système en vigueur, il a été légitimement élu. Dont acte. Le soutien à Marine Le Pen est significatif mais, tant que le système électoral pour les législatives est ce qu’il es,t une représentation proportionnelle de son parti au Parlement ne lui sera pas reconnue.
    Le cafouillage Zemmour-Le Pen est lamentable. Il est dû au fait que les Français ne votent pas pour un parti ou pour un programme mais contre des personnes. Le culte de la personnalité est une maladie grave en France.
    Malgré les slogans, le clivage gauche-droite es toujours là. A gauche, Jean-Luc Mélenchon n’a cessé de fustiger le Président puis a enjoint ses supporters de voter contre Martine Le Pen au premier tour pour les enjoindre à voter Emmanuel Macron au deuxième tour ! Quant à la droite, si ce n’est pour le renforcement des souverainistes, il n’en reste plus rien en effet.
    Cela dit, Emmanuel Macron est remis en selle pour 5 ans. C’est ce que méritent les Français. Encore 5 ans de belles promesses jamais tenues, une politique étrangère théâtrale à la gloire non de la patrie mais de l’ego, un encouragement de l’Union Européenne et de l’illusion d’une souveraineté supranationale, une association à des sanctions indignes envers la Russie, la porte ouverte à un remplacement de la civilisation et du peuple français grâce à la mort de la famille, de l’éducation et du respect de l’autre . . . Dans 5 ans, il sera trop tard et, entre temps, le peuple français n’a pas voix au chapitre !

  • Ah la Marine, encore et toujours…
    https://m.youtube.com/watch?v=j5cD3arf54E

Les commentaires sont fermés.