Candidats France 2022 (10) : Éric Zemmour

Il a fait fort hier au Trocadéro, le Zemmour. En comparaison Valérie Pécresse c’est Marie-Chantal cherchant les oeufs de Pâques dans son salon. 100’000 personnes annoncées (donc au moins 50’000) remplissaient la célèbre esplanade parisienne.

 

fce,election,2022,zemmourPeur

J’hésitais à parler de lui, alors pourtant que j’apprécie sa réflexion depuis son discours critique sur le féminisme (et non sur les femmes). J’hésitais car je me méfie des hommes providentiels et des sauveurs auto-proclamés.

Son émergence fulgurante dans la campagne (jusqu’à 18% dans les sondages d’alors) pouvait n’être qu’un feu de paille. Sans la machine de guerre d’un parti Zemmour semblait isolé. Sa déclaration de candidature l’a finalement installé dans un temps plus long.

Zemmour est un polémiste. Il le fait d’ailleurs bien. Il a donc mis directement les pieds dans le plat en abordant les sujets qui dérangent et que l’on voudrait bien éviter. Marine Le Pen devenait modérée à côté de lui!

Mais à vouloir provoquer une frange de l’électorat avec des déclarations à contre-courant, il a perdu une partie de son audience. Les accusations les plus nauséabondes ont fusé dans sa direction, chemises brunes n’étant pas la pire. La peur de Zemmour a corrompu le cerveau de beaucoup de gens. 

Je ne partage pas cette peur. Pétain, Maurras, Napoléon, en vue dans sa panoplie de références, ne font pas de Zemmour un fasciste. Pourtant beaucoup le classent abusivement dans cette catégorie. Ce n’est qu’un ressenti pré-configuré.

Même l’expression extrême-droite n’a pour moi pas de sens aujourd’hui. Marine Le Pen et Éric Zemmour, comme d’autres, font partie de la droite franche, ou forte, ou souverainiste, ou non-internationaliste, ou simplement la droite (il faudrait trouver le meilleur terme possible) qui ne se retrouve pas dans une tentation de centre-gauche.

 

fce,election,2022,zemmourMélange aveugle

L’extrême-droite est pour moi associée à des groupes violents et haineux. Il y en a encore quelques-uns dans le monde, comme des skinheads par exemple, et d’autres. Leur théorie politique est violente et autoritaire. Ils forment des groupes dangereux et sont opposés au parlementarisme.

En France aujourd’hui aucun des partis politiques classés à l’extrême-droite n’y est réellement, de mon point de vue. Ils interviennent dans le respect des institutions. Mais classer une personne ou un groupe dans cette catégorie permet illico d’en faire des fascistes et racistes, donc d’en disqualifier le discours par la diabolisation.

Les médias ont par contre une certaine complaisance avec les débordements de langage de la gauche radicale.

On me dira que Zemmour a été condamné pour incitation à la haine raciale. Il dit de cette condamnation qu’il s’agit d’un délit d’opinion. Le refus français de tenir des statistiques ethniques, par exemple dans les prisons, accentue la position de l’autruche chère à la politique hexagonale. La France considère que de telles statistiques seraient discriminatoires. 

Pourtant elles existent par exemple en Suisse et peuvent contribuer à nourrir une réflexion en amont sur la prévention. Il est vrai que Zemmour généralise parfois son propos, ce que je pense être une facilité rhétorique un peu décevante de sa part, mais comment faire faute de chiffres? 

De même je ne partage pas sa diatribe sur les prénoms non-français, qui me semble plus destinée à faire le buzz qu’autre chose (et je ne suis pas sûr que cela le serve auprès du public). D’ailleurs une telle mesure me semble aujourd’hui inapplicable.

Il entend, s’il est élu, abroger nombre de lois dites mémorielles (censure morale) ou antiracistes (à sens unique). Il veut laisser le temps à l’Histoire. Les historiens ont besoin d’un temps très long et de liberté intellectuelle pour parfois ne même pas arriver à un consensus. 

En 2011, sur ce même thème, l’UMP et des cadors (Bernard Debré, Marc Le Fur) l’applaudissaient et le soutenaient. Aujourd’hui il serait infréquentable.

 

fce,election,2022,zemmourDans les pas de Marchais

Sur l’immigration Zemmour a repris non pas le père Le Pen mais le communiste Georges Marchais, aujourd’hui décédé. Celui-ci déclarait en 1981:

« En raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leur familles la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. La cote d’alerte est atteinte. 

C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration. Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. »

Marchais n’était ni un raciste ni un fasciste mais il faisait la même analyse et proposait les mêmes solutions. La gauche de l’époque était-elle fasciste parce qu’elle a contribué à mettre Pétain au pouvoir? Non.

Le discours zemmourien de Marchais, ou l’inverse, montre qu’il y a là une question régalienne. Je comprends ainsi ce que veut Éric Zemmour: il veut freiner le mélange aveugle de cultures très différentes. Cela ne saurait choquer à une époque où justement l’on défend bec et ongles les cultures et les différences. 

Si je pensais que le personnage est réellement fasciste ou misogyne, je n’en parlerais pas ainsi. Je pense qu’il est un homme intelligent et respectueux, mais pas un bisounours sentimental.

Il a eu des mots favorables à Poutine il y a quelques années. Il n’est pas le seul, à gauche ou à droite. Poutine est plus complexe qu’on ne l’imagine et représente la défense de son pays et de sa culture.

La guerre en Ukraine donne d’ailleurs raison aux thèses liées à la nation. On découvre dans les médias occidentaux une magnifique unanimité à défendre les frontières, la souveraineté nationale, la culture régionale, entre autres. L’appartenance ukrainienne est aujourd’hui un pass mondial.

 

fce,election,2022,zemmourProcessus

Comme le souligne Mireille Vallette dans son dernier billet, à propos des réfugiées ukrainiennes:

« Dans leurs propos, les mots démocratie, valeurs européennes, défense de l’Occident coulent à flot. C’est rare, rassurant et explique peut-être aussi le fol élan de générosité de nos populations.

Ce n’est donc pas par racisme, parce que les Ukrainiens sont blancs, que notre accueil est si chaleureux, mais parce que leur civilisation est la nôtre et qu’ils la défendent. Et que cette civilisation, une grande partie de nos citoyens aimeraient aussi la préserver. »

La nation chère à Zemmour n’est donc pas un concept honni. Cela dit l’homme a des points faibles: pas d’enracinement dans la vie politique, campagne un peu ratée et trop molle après quelques buzz, sous-estimation du vote utile (et loyal) du RN pour Marine Le Pen, entre autres.

Ce n’est vraiment qu’hier que je l’ai vu prendre une dimension nouvelle, comme Macron quand il hurlait, voix cassée et bras en croix, « Vive la France ». Mais il est un peu tard pour prétendre à la deuxième place. 

Par contre il a lancé un processus à long terme, celui de prendre la tête d’une droite recomposée et plus fidèle à ses principes: régulation des migrations, protection de la nation et de la culture, préférence nationale, indépendance politique, respect de la différence qui ne soit pas univoque, soutien économico-social aux plus fragiles, sens du mérite et égalité des chances, etc.

En se montrant plus radical dans les mots, Zemmour semble avoir servi MLP. Un vote utile pour elle n’est d’ailleurs pas exclu par les électeurs potentiels de Zemmour si Mélenchon remonte encore. 

 

fce,election,2022,zemmourIntellectuels de droite

Cette droite représente, en additionnant les intentions de vote – y compris une portion de LR favorables à Ciotti – environ 40% de l’électorat. C’est une réserve considérable. Zemmour table donc sur l’avenir. D’autant plus que selon Emmanuel de Gestas, journaliste pour l’Incorrect et essayiste:

« … la droite a trouvé une nouvelle vigueur intellectuelle, non-pas au sein des partis politiques mais dans une génération d’intellectuels de droite : Mathieu Bock-Côté, Charlotte d’Ornellas, Eugénie Bastié… Ça passe aussi par la montée de médias de droite tels que Valeurs Actuelles, le FigaroVox, Livre Noir, Causeur de même que l’Incorrect. »

Ces intellectuels de droite n’ont rien de commun, de près ou de loin, avec une idéologie fasciste. L’oppression intellectuelle, culturelle et morale gauchiste et « sans-frontièriste » devrait progressivement reculer en France ainsi que ses réductio ad hitlerum. Mais la droite souveraine est encore divisée. Ce n’est pas gagné pour le Zemmour.

Maintenir des frontières (qui ne sont pas fermées une fois pour toute ni hermétiques), soutenir la culture autochtone, réguler les migrations, c’est normal. Rien à voir avec l’extrême-droite ou le fascisme.

Récemment Mélenchon terminait une harangue par: « Vive la France, et surtout vive la République. » À la fin de son intervention au Trocadéro Zemmour, en tribun, les bras en croix à la Macron comme dit plus haut, presque époumoné, criait « Vive la République, et surtout, vive la France. » Subtile inversion.

Zemmour a raison: la république n’est qu'une forme d’organisation de l’état, elle n’a pas d’âme. On n’appartient pas à la république. La France elle, est une nation, un esprit, une identité, une appartenance. C’est donc logique de dire: … et surtout la France.

Si les bien-pensants unlimited le rejettent au point d’en faire une caricature, l’homme doit être réellement intéressant (je peux dire la même chose pour Mélenchon). La droite zemmourienne n'est pas très sexy et sans doute moins festive que la gauche dégenrée, mais ce n'est pas son but (la fête est du domaine privé), elle induit une réflexion plus profonde sur nos choix de société.

Zemmour a imposé une partie des thèmes de campagne. C’est un fait. Voyons ce qu’il saura faire après, et peut-être en 2027.

 

 

fce,election,2022,zemmour

 

 

Catégories : Politique 15 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Reprendre le thème d'une immigration communautariste, dénoncée à l'époque par Georges Marchais, n'est pas de nature à faire plaisir à la Gauche. Rappeler que le parti Communiste Français a toujours défendu le nucléaire, au nom de l'indépendance énergétique du pays, est un autre aspect de l'originalité du P C. En tout cas, ça brouille les pistes et les convictions bien arrêtées. Et ce n'est pas plus mal car tout cela nous dit que l'engagement politique doit être relativisé. Il faut prendre les bonnes idées d'où qu'elles viennent.

  • Il y avait, il y a encore quelques jours, sur youtube l'interview d'une jeune musulmane qui habite Grigny. elle expliquait sa vie impossible de femme libre dans cette ville islamisée! Impossible de ne pas porter de voile, impossible de porter des jupes des robes sans se faire traiter de p.te! Elle expliquait tout dans le détail, et bien ce petit reportage a été censuré par youtube! J'oublie de dire que le visage de cette jeune femme était caché, et que sa voix était déformée, dénoncer ce qui se passe dans ces quartiers peut vous conduire à la mort! Et ce n'est pas du cinéma! Voilà cette autre France n'est dénoncée ni par melechon, ni par macron, ni par aucune femme politique française mais seulement par ..............Zemmour! Je ne sais pas comment Mc Kinsey conseil macron en matière de vie dans les banlieues mais ce n'est très clairement pas vivable pour le 85% de la population qui est obligé de ce plier aux dictats des 15% restant!

  • « Les médias ont par contre une certaine complaisance avec les débordements de langage »

    Juste un exemple, dans la cadre du conflit russo-occident:
    Lorsque nos autorités fédérales saisissent les immeubles et ou bloquent des avoirs de personnalités russes. 24H/TDG parlent ici de "sanctions".
    Lorsque les Russes saisissent ou bloquent les usines Renault, 24H/TDG parlent ici de "prise d'otage".

  • Dans son dernier livre Zemmour dénonce dès le début la nivèlement vers le bas qui concerne la fonction présidentielle française. Il a toujours espéré l'arrivée un vrai candidat de droite forte. Il considère Marine Le Pen comme une fille à papa surtout intéressée par les chats et les fleurs. Il se décide donc de devenir candidat, bien conscient de participer aussi à cette descente de la fonction présentielle. Car cela aurait dû être le rôle d'un autre, c'est-à-dire d'un vrai politicien de droite. En cas de défaite, Zemmour aura tout de même gagné. Car son objectif est de pousser vers la droite Macron et surtout de siphonner le RN. C'est la "délepenisation" de la droite dure. Les thèses de l'infréquentable Le Pen deviennent acceptables avec Zemmour. Mais je suis bien d'accord avec vous, Zemmour n'est pas fasciste. Il souhaite d'ailleurs reprendre des aspects de la politique Suisse.

  • Très bonne analyse du candidat Zemmour. Seule candidature qui a mis de l'animation dans cette campagne quelque peu évanescente et désincarnée.
    Son reflux dans les sondages vient à mon avis, de la déception d'une partie de l'électorat souverainiste. Comme vous le notez il fait sa place en tant qu'homme de droite, bien plus que comme souverainiste. Il revendique d'ailleurs cet héritage du RPR et c'est ce qui lui vaut l'adhésion de Marion Maréchal.
    Le malentendu qui s'installait avec les souverainistes tendance frexit s'est levé lorsque ses sources de financement ont été divulguées. avec des réactions un peu caricaturales comme la France sait si bien les produire. Qu'importe le mal est fait. Et puis le candidat Zemmour n'est pas le journaliste débatteur. Le premier arrondi les angles désormais et finit par baisser la tête face à l' hystérie anti-Poutine. Le divorce est accompli et une grande partie de votant sont repartis gonfler les rangs des abstentionnistes et le Z a méchamment fléchi dans les sondages

  • De l'animation? Il est le seul à osé parler des vrais problèmes! Lui seul a fait une campagne présidentielle! Là macron est rattrapé par 3/4 affaires de fraudes (Mc Kinsey, salaires Rotschild partiellement planqués dans un paradis fiscale/argent reçu en cash du gouvernement algérien!) mais je pense que tous ceux qui ont décidés de voter macron voteront macron quoi qu'il arrive! Là il cumule des affaires plus graves que celle de Fillon et de Cahusak, on va voir ce que la justice va faire? Régis de Castelnau magistrat considère toutes ces affaires comme très graves, macron lui se considère comme intouchable! Et que fait exactement Mc Kinsey en Suisse? Nos politiciens de gauche ne vont pas manquer de poser la question, enfin j'espère!

  • Il faut parfois avoir le courage de nager à contre-courant.

  • Tâche difficile de coller une étiquette prête à l'emploi sur le courant de pensée incarné par Éric Zemmour, puisque c'est celui qui était majoritaire dans l'opinion publique il y a 50-60 ans. C'est donc plus un courant nostalgique qu'un programme politique adapté aux réalités contemporaines.

  • Osera t on vous parlez des 45 algériens guillotinés par un certain mitterrand pendant la guerre d'Algérie? Un homme proche de pétain à Vichy, qui avait pensé plus sage de quitter le bateau en 1942 pour devenir un résistant de la dernière heure? Pour ce qui est des réalités de la France d'aujourd'hui, pas un seul média officiel n'ose nous les montrer tellement elles sont ingérables! Un déficit record pour une France en faillite sur tous les plans! Une France qui entre 2015 et 2020 a vendu des armes en grande quantité à la Russie et qui se découvre aujourd'hui comme en 1939 désarmée! Qui gère quoi en France?

  • C'est sûr que les politiques passent parfois par d'étranges méandres, et personne ne peut s'attribuer d'angélisme.

    Par contre le déficit actuel est dû en bonne partie aux plans de sauvegarde des entreprises pendant la pandémie. Je ne reproche pas cela à Macron. Je pense que tout autre aurait fait pareil.

  • " Je ne reproche pas cela à Macron. Je pense que tout autre aurait fait pareil."
    Je n'en suis vraiment pas sûr.
    L'aide de l'état en France est monté jusqu'à 80 milliards d'euros aux entreprises, plus un prêt de 160 milliards sous forme de prêt garanti par l'état.
    En retour l'UE alloue 44 milliards à la France versés par tranche. Chaque tranche est évidemment conditionnée par une validation d'atteinte des objectifs. Un contrôle continu notamment sur des objectifs digitaux ... Il faut rappeler que l'UE compte mettre ne route les travaux préparatoires à une Digital Identity Wallet qui fera le lien entre vos compte bancaire, vos impôts et bien entendu votre statut vaccinal.. Ceci dès septembre 2022 et ô surprise, c'est justement la date de validation de la première tranche de 5 milliards versée en principe dès le début de l'été.

    Voilà le marché de dupe. Une gestion de pandémie avec des confinements catastrophiques pour l'économie, Unanimement reconnus comme étant inopérant aujourd'hui, ces confinements pilotés par des cabinets de conseils répartis dans toutes l'Europe ont atteint leurs objectifs.
    Bien évidemment non, pas tout le monde aurait fait comme Macron

  • Enfin, j'aurais dû changer le mot UE par Ursula. Présidente de commission non élue. Avec ses accointances avec Pfizer et son fils haut placé dans "la Firme" Cette femme qui s'arroge le droit de faire du trafic d'arme avec les bandes nazies d'Ukraine, de commander des milliard de vaccins, d'agir en dehors de toutes ses prérogatives en jouant avec l'argent des peuples européens sans que personne ne puisse contrôler ses actes.
    En fait pour répondre aussi à la question de Dominique Degoumois : " qui gère quoi en France?" La vraie question serait pour qui travaillent les cabinets de conseils, Ursula Von der Leyen, Macron , Trudeau et consort ?

  • Il a des qualités mais un défaut agaçant : Il ne regarde presque
    jamais ses interlocuteurs en face ou plus simplement il cherche à éviter des questions quelque peu gênantes sur son programme !

  • Les critiques de Macron pourraient rappeler, à part la gestion minable de l'affaire Benala, la réponse humiliante donnée à son général chef de l'armée (je ne suis pas très au courant des dénominations officielles) qui lui demandait d'investir plus dans l'armée.

  • J'ai regardé et écouté le discours du Trocadéro et bien sûr on y voit un Zemmour en très grand orateur. Il est aussi beaucoup dans l'émotionnel et je dois avouer que j'ai versé une ou deux larmes à certains moments. Dans l'ensemble ce qu'il dit ne me choque pas mais par contre la sur-stimulation de la fibre patriotique peut amener à la guerre. On n'a pas affaire à un candidat pacifiste il faut en avoir conscience et être prêt à assumer les conséquences si on vote pour lui (ce que je ne ferais pas). Globalement j'ai l'impression qu'il est assez proche de Macron 2017 dans le sens d'entrainer la France dans un grand projet mais sans vraiment nous dire s'il aura les moyens de les réaliser sachant que c'est l'UE qui décide de presque tout. Alors "start-up nation" versus "patriote nation" ? Bien entendu c'est important de vouloir insuffler une dynamique mais encore faut-il en avoir à minima les moyens politiques et logistiques. Au niveau des attaques personnelle j'ai un peu de mal avec sa voix de dessin animée. J'en profite aussi pour questionner la marseillaise et le sang impur qui pourrait abreuver nos sillons. Sans entrer dans un délire "woke", on peut se demander à qui on pourrait attribuer du sang impur : "aux russes ? aux allemands ? à l'ennemi en général ? A mon avis, la marseillaise a bien vécue dans une époque où on sait très bien que ce sont des intérêts financiers, pétroliers, militaires, qui envoient le peuple se faire massacrer, qu'il soit pur, impur ou tout autre option intermédiaire.

Les commentaires sont fermés.