Anne Hidalgo fait feu de tout bois

Parenthèse dans la guerre qui monopolise énormément d’attention, la campagne présidentielle égrène son lot de sorties que chacun juge comme il le veut.

 

hidalgo,cougarAnne Hidalgo, par exemple, tente comme elle le peut de remonter légèrement dans les sondages. Elle veut y croire. Elle a appelé François Hollande à la rescousse. Elle pratique la méthode Coué. Elle sourit tant qu’elle peut sur son visage amaigri.

Elle est même prête à dire des trucs un peu bizarres. Par exemple, alors qu’elle s’exprimait sur sa vie privée, elle a parlé de son mari, âgé de 7 ans de moins qu’elle.

Le journal Closer rapporte ce qui suit:

« Elle qui est plus âgée que son homme n’arrive toutefois pas à se définir comme une cougar, comme elle l’explique à nos confrères. Elle glisse ainsi à ce sujet : « Contrairement à d’autres, je n’aurais jamais pu tomber amoureuse d’un adolescent. »

Mais à qui donc pense-t-elle? 

Mais c’est bien sûr: à Brigitte Macron et son adolescent de mari!

C’est vachard. Ce n’est pas joli pour une prétendue féministe, qui plus est de gauche. 

Grattez la peinture, vous retrouverez la nature. La gauche ne cessera jamais de nous étonner.

Mais madame Hidalgo  s’en est expliquée:

« Se dédouanant de toute intention malveillante, la femme politique a assuré : « Ni dans la question posée par Closer, ni dans ma réponse, il n’y a eu de lien avec la belle histoire d’Emmanuel et Brigitte Macron. Ce n’est ni ma morale, ni mon éthique. »

Ouf! 

Mais alors, à qui pensait-elle en disant : Contrairement à d’autres… ? Quels autres? Des noms, vite, pour dissiper tout malentendu. Sinon, en plus d’être vacharde, elle va passer pour une menteuse.

La bonne nouvelle est que les femmes vont changer la manière de faire de la politique: plus respectueuse, plus ceci, plus cela, disent-elles…

 

 

Catégories : Humour, Politique 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • La méchanceté féminine n'a rien à envier aux "vacheries" masculines. On a bien compris que l'allusion à Brigitte Macron, même inconsciente, était bien réelle. La différence purement génétique entre l'homme et la femme est de 3 % environ. Mais les 97 % restants, qui expliquent également les comportements de nos politiques, ne sont pas genrés. Mme Hidalgo, comme les autres candidats, est prête à tout pour discréditer ses concurrents, même à travers quelques sous-entendus sur leur vie privée. Mais il faut peut-être avoir vécu sa vie professionnelle dans un milieu fortement féminisé pour perdre ses illusions quant à la bienveillance de la gent féminine. On comprend alors très vite que tous les coups sont permis, qu'ils viennent des mecs ou des nanas. Alors le discours féministe sur la supériorité féminine en la matière, n'y croyez pas, c'est bidon !

  • @ Henri : excellent !

  • Là elle a reçu l'appuie de "hollande" le faux mage! On se pince en le regardant, il s'accroche à son pupitre. On dirait sa marionnette de l'info, mais en moins bien, en moins vrai, en moins juste, et surtout en moins drôle! Nos socialistes suisses sont du même tonneau, mais il semble qu'en Suisse on ai un train de retard sur la France, en matière de compréhension de l'imposture socialiste! On croit encore les nôtres au pied de la lettre. même si leurs dissous sont aussi creux et vides qu'en France! lorsqu'on voit l'état de délabrement du Paris d'Hidalgo, on a peur pour le reste de la France, même si sur d'autres plans la France est déjà en ruine!

Les commentaires sont fermés.