Migrations et grand remplacement : la gauche est-elle d’extrême-droite ?

On attribue à tort la théorie du remplacement migratoire à l’écrivain français Renaud Camus. Il parle bien du Grand remplacement. Il s’agit d’un « phénomène démographique et culturel de substitution des populations européennes dites « de souche » par des populations nord-africaines immigrées. »

 

slimani3-taubira.jpgMigration de remplacement

Sous la plume de Camus cette théorie est qualifiée, sur Wikipedia, de raciste et xénophobe. Mais si l’écrivain en a fait un livre en 2011, il n’en est pas la source. Tout au plus ajoute-t-il l’adjectif grand au terme de remplacement.

Cette théorie est attribuée à tort à l’extrême-droite, catégorie repoussoir où lon trouve pourtant autre chose que des nazillons débiles. Cela permet de cadenasser et éviter certains sujets. En l’année 2000 un rapport de l’ONU exprime noir sur blanc l’importance de remplace les populations d’une Europe dont la démographie décline.

Ce rapport au titre explicite: « Migration de remplacement : est-ce une solution au déclin et au vieillissement des populations ? », contient entre autres ceci:

« Outre la diminution en nombre d’habitants, le Japon et les pays d’Europe connaissent un processus de vieillissement relativement rapide. (…) Le nombre d’immigrants nécessaires pour empêcher le déclin de la population totale est considérablement plus élevé que celui envisagé par les projections des Nations Unies. »

L’ONU dit aussi:

« Le déclin de la population est inévitable en l’absence de migration de remplacement. La fécondité pourrait rebondir dans les décennies à venir, mais rares sont ceux qui pensent qu’elle se rétablira suffisamment dans la plupart des pays pour atteindre le niveau de remplacement dans un avenir prévisible. »

 

diversifier.jpgDiversifier

La faible natalité et le vieillissement de la population demanderait un apport de sang neuf. Le but: renouveler les populations et surtout maintenir l’économie de production et de consommation à son niveau. La réduction de la population entraîne des diminutions de recettes fiscale et menace les programmes gouvernementaux.

Il y a trois problèmes à cela. Le premier est que l’ONU n’a rien demandé aux populations concernées. On décide à leur place. Le deuxième est qu’aujourd’hui on considère la surpopulation mondiale comme un problème pour l’environnement. Il faudrait peut-être la diminuer. Le troisième est que l’immigration n’est pas choisie, ni en nombre ni en origine. On doit éviter les concentrations de personnes issues de la même culture pour éviter la formation de poches communautaristes.

Il faut diversifier la diversité, trop monolitique actuellement.

Ce manque de diversité dans l’immigration et son nombre incontrôlé font que les personnes venant d’Afriques islamique sont les plus nombreuses. Vouloir en limiter la venue n’est pas de l’islamophobie. On ne peut comparer cela avec l’antisémitisme, sur lequel la page Wiki est édifiante.

 

pirate-squelette.jpgSouchiens

La migration de remplacement des populations est donc bien une réalité, et une réalité théorisée et encouragée par l’ONU.

C’est encore une réalité en Guyane. Une native est devenue célèbre en faisant de la politique. C’est même une icône de gauche: Christiane Taubira.

Elle déclarait récemment que pour elle le grand remplacement est une absurdité, que c’est l’avenir de la peur.

Pourtant en 2005, avant la sortie du livre de Renaud Camus, elle déclarait – comme le rappelle ici RFI:

« Nous sommes à un tournant identitaire. Les Guyanais de souche sont devenus minoritaires sur leur propre terre. »

Elle le regrette. Identitaire, de souche, remplacement des autochtones devenus minoritaires: Taubira aurait fait une bonne candidate de droite! 

Le remplacement est donc possible, il se produit largement en Guyane, et c’est une plaie pour les « souchiens » ou autochtones. Madame Taubira confirme de fait la théorie.

Venu de l’ONU et encouragé par cette dernière, repris d’abord à gauche, ce thème est donc parfaitement légitime et le traiter ne fait pas de vous un suppôt du diable au couteau entre les dents et à la croix gammée entre les yeux. 

Ou alors Taubi en est une de suppôte. La gauche est d’habitude très immigrationniste, sans limites. Et sans vraie réflexion. Est-elle en plus d’extrême-droite? Et si l’ONU encourage la migration de remplacement, que deviendront notre mode de vie, notre culture? 

 

remplacement-01.jpg

 

 

0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.