Saga du CO2 (10) : les algues mieux que les arbres

On parle des algues depuis plusieurs années. Certaines sont des aliments précieux. D’autres permettent de fabriquer du carburant décarboné pour voitures et du kérosène pour avions. Wnder Alpine, une société crée par un freestyler, a même modifié la fabrication des skis.

 

algues-02.jpgArbre à algues

Elle a trouvé comment remplacer les éléments issus du pétrole par des nouveaux matériaux provenant des huiles d’algues.

« Dans un laboratoire de Berkeley, en Californie, des chercheurs élèvent des micro-algues. En fermentant, ces algues produisent des huiles « auxquelles les industriels n’ont jamais eu accès, l’industrie pétrolière n’a aucun moyen de les produire ! ». Ces huiles sont la base de la création de nouveaux matériaux, comme le pétrole est la base de la conception des plastiques. Et en fonction de ce que les scientifiques donnent à manger à leurs algues, les propriétés des matériaux diffèrent. Elasticité, solidité, poids… »

D’autres sociétés dans le monde se sont attelées à la production de carburants, déjà utilisé aux États-Unis (vidéo 1 ci-dessous), et de plastic d’algues. Ce site dont l’image 1 est extraite donne plus de détails sur le processus. La grande distribution est en demande de plastics d’emballage et ceux-ci sont biodégradables même si on les oublie dans la nature.

En pleine ville de Toulouse, un « arbre à algues » absorbe les CO2 et rejette de l’oxygène. Ce n’est pas anecdotique: il peut absorber autant de CO2 qu’une centaine d’arbres (image 2 et vidéo 2 © France 3, ci-dessous).

 

algues.01.jpgFermes sous-marines d’algues

Le XXIe siècle devait être le siècle du vent grâce aux éoliennes. Mais celles-ci pourraient n'avoir qu’une vie éphémère à cause de leurs limites. Sera-il celui des algues, renouvelables à discrétion? Les algues sont-elle un nouvel « or vert »? C’est ce que pensent certains chercheurs et industriels.¨

Le Matin Dimanche d’il y a deux jours reprend le thème et met en avant un autre projet, celui de la création de fermes d’algues en vue de constituer des « forêts » d’algues marines. Sous la plume d’Yvan Radja l’article précise ceci :  

« Les plus efficaces sont composés de grandes laminaires, les Macocystis, qui peuvent atteindre 60 m de haut et poussent très vite, plus de 50 cm par jour. Par photosynthèse, elles absorbent le carbone pour fabriquer leur biomasse, et se révèlent, dans cette tâche, bien plus performantes que n’importe quel biotope terrestre.

En mourant les algues se fragmentent et sont en partie mangées par le plancton ou le krill, mais le solde tombe au fond des océans avec le CO2 absorbé, et le séquestre pour des milliers d’années. »

L’installation de fermes d’algues autour du monde est à l’étude ou déjà en cours. Le nom du projet est symbolique: réensauvager les océans. (Re-wilding the oceans). 

 

algues-03.jpgPlus que les forêts

Les algues pourraient également être incorporées à l’alimentation du bétail en vue de diminuer leurs flatulences riches en méthane. Ce n’est pas une blague. Les ruminants émettent une quantité considérable de méthane, gaz à effet de serre.

Si l’on accepte sans réserve l’hypothèse d’un réchauffement qui serait dû exclusivement ou très majoritairement aux activités humaines – ce n'est pas mon cas, mais admettons – la captation du CO2 est prioritaire. 

Que ce soit par des procédés mécaniques (aspirateurs à CO2), par la plantation d’arbres ou par l’installation de forêts d’algues (image 3, © Kelp Forest Foundation), qui en absorbent entre 3 et 5 fois plus que les forêts terrestres.

La recherche technologique avance. Chaque année de nouvelles solutions émergent pour diminuer la pollution et produire mieux. 

Les industriel continuent et accélèrent ce qu’ils faisaient déjà au moins depuis les années 1970: concevoir et produire des objets ou installations de moins en moins polluantes et énergivores.

Par l’intermédiaire de l’intervention humaine qui étudie et organise ces fermes, les algues font office de rétroaction négative sur le CO2: elles en diminuent la présence dans l’atmosphère. Comme les forêts mais plus intensément et plus rapidement.

 

 

 

Les courtes vidéos

 

Production d’essence d’algues:

 

Arbre à algues:

 

 

 

Catégories : Environnement-Climat, Saga du CO2 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Hola Homme Libre,

    Tout votre article est extrêmement intéressant et très documenté. Merci.

    Je connaissais, vous me direz que c'est en Espagne, donc normal, l’emploi des algues comme carburant, mais je découvre le reste.

    Ces nouvelles découvertes et technologies, comme l'arbre à algues, sont si peu connues. On se demande bien pourquoi...quoiqu'on s'en doute...! Non ?

    Manger des algues est, dit-on, excellent pour la santé. Mais je dois avouer qu'il y en a rarement dans mon assiette.

    Bonne soirée, hasta pronto

  • Hola Colette,

    ce sont des nouvelles intéressantes. Ensuite il faudra voir sur le terrain comment cela se passe, mais le projet est séduisant.

    Pour le carburant, un petit bémol quand-même: sa combustions produit aussi du CO2, l'avantage est qu'il ne vient pas de sources fossiles.

    Nous n'avons pas l'habitude de manger des algues, il faut les mettre à petites doses comme un condiment. Le goût est parfois très marqué, et la consistance pas des plus attractives! Enfin pour moi.

    Bonne soirée.

  • Voilà une information optimiste. Il y en aura certainement d'autres. C'est la raison pour laquelle, il ne faut pas désespérer la population et lui promettre un avenir désastreux si elle ne se plie pas aux injonctions de l'écologie punitive. Faisons confiance à la science pour franchir le cap du réchauffement climatique.

  • Pour limiter le CO2, voici aussi ce très sérieux projet de viande artificielle prévu par le Forum économique mondiale et présenté ici une dans une de leurs vidéos officielles:

    https://odysee.com/@Roms17:d/On-leur-fera-tout-avaler---World-Economic-Forum:3

    Bon, il va de soi que ce genre de nourriture nous sera destinée à nous les gueux, tandis qu'eux continueront à se goinfrer avec les meilleurs morceaux de viande.

    Les mêmes mondialistes nous prédisent que d'ici 2030: "vous ne posséderez rien est vous serez heureux" comme décrit dans cette autre vidéo officielle du forum

    https://odysee.com/ownnothing:6

    Quant à Greta Thunberg, ce est rien d'autre qu'un pion au service de ce même forum pour aider à mettre en place le Great Reset et l'Agenda 2030 de l'ONU (sous contrôle mondialiste), à savoir une sociéte de surveillance avec crédit social à la chinoise, bref un communisme 2.0.

    Dans cette courte vidéo, on la voit d'ailleurs répéter le slogan mondialiste "Build Back Better" comme un brave petit perroquet avec les autres sbires du système (Young Global Leaders etc.):

    https://odysee.com/@JWild:6/Build-back-better:9

    A l'avenir les gens doivent bien se renseigner sur les politiciens pour qui ils votent et s'assurer qu'ils ne sont ni des young global leaders, ni des agents de l'Agenda 2030. Le logo de l'Agenda 2030, à savoir un cercle aux couleurs arc-en-ciel:

    https://www.2030agenda.de/de

    est fièrement arboré par nombre de politiciens sur cette photo:

    https://www.yverdon-les-bains.ch/vie-politique/municipalite/membres-de-la-municipalite

    de même ici:

    https://en.wikipedia.org/wiki/Tedros_Adhanom_Ghebreyesus

    etc.

Les commentaires sont fermés.