Belle histoire (18) : Héctor René Lavandera, No se puede hacer más lento

Sur scène on l’appelait René Lavand. C’était un magicien argentin. Il faisait des tours, de cartes et d’autres. Avec une particularité: il était manchot.

 

Héctor René Lavandera,patrick sebastien,magicien,cartes,Donc avec une seule main il manipulait ses cartes. En même temps il expliquait ce qu’il faisait. Et  vous n’y compreniez rien. Strictement rien.

Il faut dire que le tour ci-dessous, présenté il y a quelques années au Plus grand cabaret du monde de Patrick Sébastien, est époustouflant. Il est resté gravé dans ma mémoire comme un tour de référence.

J’avais oublié son nom. J’ai cherché sur youtube avec les éléments dont je me souvenais: tour de carte sud américain une main patrick sébastien et je l’ai retrouvé.

Selon Wiki. il avait perdu un bras à l’âge de 9 ans. Sa devise était d’atteindre une pure simplicité. Il y a réussi. Avec très peu de moyens, il a fait le tour du monde dans les plus grandes émissions et spectacles.

« Lavand a commencé la magie en autodidacte car, selon ses propres mots, « tous les livres et techniques de magie sont conçus pour deux mains ». À l’âge de trente-héctor rené lavandera,patrick sebastien,magicien,cartesdeux ans, après avoir travaillé comme caissier dans une banque, il a commencé par se produire au théâtre Tabarís de Buenos Aires. Il a depuis rencontré un succès croissant, jusqu’à faire des tournées mondiales. 

Il conclut nombre de ses tours par sa célèbre phrase « No se puede hacer más lento » (« on ne saurait le faire plus lentement ») faisant référence à la lenteur délibérée avec laquelle il exécute ses tours. »

Avec la simplicité, la lenteur est en effet le ressort sur lequel il appuie ses prestations. Le truc est simplissime. Il fait son numéro avec les caméras parfois à quelques centimètres seulement de sa main. Et l’on n’y voit rien!

Alors, comme pour nous aider, il propose d’aller plus lentement. Et il recommence, plus lentement. Et l’on n’y voit toujours rien. Alors il recommence encore, et encore plus lentement. Et ainsi de suite. Et l’on ne comprend pas comment il fait avec une seule main. C’est hallucinant.

Il est mort en 2015 des suites d’une pneumonie, à l’âge de 89 ans. Il aura eu une vie extraordinaire, rien que par son talent à faire de quelques gestes un moment inoubliable. Quelle belle histoire.

Et bonne année!

 

 

 

 

 

Catégories : Belle histoire 7 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Et celui-ci, avec trois boulettes et une tasse. 3'43''. A regarder jusqu'au bout, la fin laisse sur le cul.

    https://www.youtube.com/watch?v=hqzkGEvOOTc

  • meilleurs vœux hommelibre

  • Merci Leclercq, à vous de même.

  • Hola John,

    Hallucinant, vous avez raison, on ne voit vraiment rien, même en changeant de lunettes:-)))

    Merci pour cet éloge du talent, de la lenteur aussi.
    Je vous souhaite beaucoup de moments agréables pour 2022.

  • Hola Colette,

    Il y a forcément une substitution de cartes entre rouge et noir. J'ai eu beau bien regarder les cartes qu'il ne tourne pas, car ce sont celles-là qui sont concernées, je n'y vois rien.

    Oui quel talent et aussi quelle résilience d'avoir fait de son handicap une force, un élément qui donne son piquant à son spectacle.

    Merci pour vos voeux. De même pour vous, je vous souhaite de belles récoltes avec votre jardin, et aussi avec les gens qui comptent pour vous..

  • Je n'en reviens pas ! Un extraordinaire tour de magie pour commencer la nouvelle année, c'est chouette. Si l'on pouvait se débarrasser du virus de cette façon...
    Mes meilleurs vœux à tous ("tous" étant inclusif puisqu'il désigne les deux sexes, et cela depuis que notre langue existe).

  • Bonjour Henri,

    J'ai pensé que ce serait bien pour la nouvelle année, un sujet qui nous emmène dans un autre monde.

    Meilleurs voeux à vous aussi Henri, en vous remerciant de vos contributions. Je vais encore y revenir, car nous avons quelques différences de point de vue et c'est l'occasion de creuser un peu plus.

    Parfois je m'amuse à fèminiser faussement pour piquer un peu. J'écris alors "les pharmaciens et -ciennes" ou bien, pour le "tous" qui contient "toutes", j'écris "tousses".

    :-D

    Bien à vous.

Les commentaires sont fermés.