Belle histoire (17) :  les ailes de l’ange René

Je n’étais pas fan. Pendant longtemps j’écoutais d’une oreille distraite, comme une musique de fond. Je résistais au personnage, qui en faisait trop à mon goût. Tous ces déballages sentimentaux, ces omelettes baveuses d’émotions sans pudeur, c’est trop, je ne peux pas.

 

rene angelil,celine dion,Oh, je reconnaissais sa voix exceptionnelle, qui était comme un instrument de musique à part entière. Elle avait déjà quelque chose d’unique, servi par des auteurs qui ont su la sentir, en particulier bien sûr Jean-Jacques Goldman.

Mais ses étalages sentimentaux ne passaient pas. Je déteste l’exhibitionnisme des vedettes qui se mettent en valeur en racontant une histoire que nous ne pouvons de toutes façons par vérifier. 

Elle était douée pour ne sortir que du bien larmoyant et pour faire croire au public qu’il est son confident privilégié. J’y voyais même de la manipulation. Les artistes ont tellement besoin d’être aimés et de vendre que je ne crois pas une seconde à ce qu’ils disent en dehors de leurs créations. Elle n’est pas ma copine, mais une star exceptionnelle, une immense professionnelle.

Je reconnaissais qu’elle transformait en or tout ce qu’elle chantait, même si elle faisait un peu trop de modulations vocales woaoaow à mon goût. 

Mais je n’étais toujours pas fan.

Et puis j’ai regardé le documentaire « Céline pour toujours », qui retrace sa vie et sa carrière. J’ai découvert son histoire. Peut-être un peu enjolivée, mais avec visiblement assez d’éléments pour y croire.

rene angelil,celine dion,Son histoire avec René Angélil, 26 ans de plus, producteur. Son ange. Aujourd’hui leur relation serait suspectée d’abus par les Gorgones féministes. Pourtant elle était vraiment amoureuse, dès l’âge de 16 ans. Incroyable détermination, qui l’a faite gagner l’amour de cet homme, cet homme fasciné par elle et qui en a fait cette star mondiale n’ayant que peu de concurrence. 

Céline c’est une des voix les plus fascinantes de notre époque. Je trouve toujours qu’elle en fait beaucoup, mais avec un tel talent presque tout lui est permis.

Ce n’est pas que le talent, c’est un travail acharné. On n’a pas une telle technique vocale par hasard. C’est aussi un charisme rare. Son corps, sa gestuelle, sa gueule, tout le fait. Et des auteurs exceptionnels comme Goldman.

Et puis, elle a su ménager sa vie privée malgré le succès, et faire des pauses quand la famille l’exigeait. Elle a su aussi gagner le coeur du public. Au point où 90’000 spectateurs acclament son mari René, atteint d’un cancer, et pour qui elle chante.

Aujourd’hui veuve, elle continue, comme René l’aurait souhaité. Quelle belle histoire elle a vécu, et continue à vivre. 

Céline Dion est un sujet en or. Mais si j’en parle c’est parce qu’elle m’a enfin touché.

Magnifique Céline, bénie par les fées. Une très belle histoire.

 

 

Catégories : Belle histoire 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Hola Homme libre,

    Une voix superbe, aucun doute. Et oui on sait que derrière il y a un énorme travail, ce ne peut être qu'ainsi.
    Je préfère l'écouter à la voir, je me demande si tant de perfection dans les gestes, les poses....on l'aimerait plus naturelle....

    Merci pour cette belle et longue histoire d'amour!

  • Je me suis réjoui de votre hommage, qui correspond par hasard à un sentiment que j'ai eu ces dernier temps (allez savoir pourquoi) que cette artiste méritait mieux que sa réputation.

  • Hola Colette,

    Je crois comprendre ce que vous voulez dire. Je ne l'ai jamais vue sur scène, seulement à la télé. C'est un show très millimétré, il n'y a pas d'imprévu. Mais c'est si bien fait!

    Dans ce documentaire que je cite dans mon billet, on la voit par moment beaucoup plus spontanée, inattendue même. Avec toujours une détermination de fer. Elle peut être moins lisse...

    Bonne soirée, merci pour votre visite.

  • Mère-Grand, les grands esprits marchent sur les mêmes sentiers...

    :-)

Les commentaires sont fermés.