Immigration zéro : Manuel Valls aussi

Atypique à gauche comme le fut Jean-Pierre Chevènement, Manuel Valls préconise maintenant d’arrêter l’immigration. Et il appelle la gauche à en faire une priorité de sa politique.

 

 

manuel valls,migrations,zero,Assimilation

Il dit lui-même:

« Ne pas comprendre qu’une grande partie des Français sont inquiets sur le sujet de l’immigration et que le succès, notamment, d’Éric Zemmour doit à ce sentiment qu’on ne s’en est pas occupé, serait absurde. »

Il ajoute que:

« … la priorité est à l'assimilation de ceux qui vivent sur notre sol, et le fait qu'ils aiment ce pays, sa langue, sa culture et son histoire. »

Assimilation: un mot que l’on pensait évacué du discours des gauches en France, pour lesquelles ce serait une contrainte inacceptable. Il veut des quotas de main-d’œuvre étrangère. Il appelle également à suspendre le regroupement familial.

« Il faut suspendre le regroupement familial et notamment les mariages, puisque c’est la principale source de l’immigration et de la constitution de ghetto. »

Comme Premier ministre Manuel Valls avait déjà serré la vis à l’immigration. Il reste dans sa logique et amène enfin ce thème si conflictuel vers la gauche. Par pseudo-humanisme (en fait pour des raisons plus probablement électoralistes) celle-ci a toujours refusé de poser des limites. En réalité elle en posait aussi, mais moins et plus discrètement.

 

manuel valls,migrations,zero,Limites

Pour le bien des migrants comme celui des autochtones les migrations nécessitent une régulation. Cet abcès d’une immigration mal assimilée doit être percé, quel que soit le résultat de la prochaine présidentielle. 

Entre les territoires perdus de la République, l’influence salafiste, la haine anti-française, et j’en passe, la France doit se reprendre et rétablir la prédominance de la loi.

Elle doit aussi gérer son immigration. Cela revient surtout à rétablir des filtres.

Les migrants ne sont pas une sous-population; ceux qui sont partis sont souvent dans des situations très difficiles ici, sans logement, presque sans rien.

Je comprends qu’on aide ceux qui sont là. Je respecte et admire celles et ceux qui se dévouent pour ces personnes privées de tout. Mais si je suis choqué, peiné, par la mort en exil de nombreuses personnes migrantes, je n’en suis ni responsable ni coupable.

Comment freiner l’arrivée de migrants illégaux? En rendant beaucoup plus difficile l’accès au continent, donc en renforçant les frontières extérieures. Resserrer la surveillance des frontières extérieures est un devoir de la part des pays de l’Union européenne. L’Europe n’est pas ouverte à tous, il y a des limites, comme partout.

 

manuel valls,migrations,zero,Régulation

À moins de vouloir absorber toute l’Afrique. Nous n’en sommes pas là, mais cela va dans ce sens. Il suffirait de dire que les frontières sont toutes ouvertes pour voir le nombre de migrants exploser. On essaie pour voir?

C’est aussi rendre service aux pays de départ, qui à terme vont se vider de leur substance vitale, leur jeunesse, si on laisse faire. L’humanisme n’est pas de faire miroiter un Eldorado en mal de croissance à des personnes qui paient les passeurs plus cher que s’ils ouvraient une boutique chez eux, mais de permettre à chacun de se développer librement sur sa terre natale.

Il y a dans l’exil quelque chose de la soumission: soumission aux aléas, aux populations rencontrées, au lois du pays d’accueil qui peuvent différer ce celles du pays d’origine. Au contraire, l’indépendance chez soi est une liberté.

Ceux qui veulent venir pour tourisme ou pour s’installer, peuvent demander un visa, comme nous le faisons nous-mêmes réciproquement quand nous nous rendons dans certains pays.

Mais en Europe, sous la domination culturelle de la gauche, la question des migrations est devenue comme un cheval impétueux, aux réactions violentes et rapides.

Nous avons le droit de dire quels et combien de migrants nous voulons. Nous avons le droit de poser nos limites et de les faire fluctuer selon le besoin. Par exemple la robotisation des usines européennes fait qu’il y a moins besoin de main d’œuvre et donc que la décroissance lente de population n’a pas forcément besoin d’être compensée.

Les migrations sont un phénomène normal. La régulation des migrations est tout aussi normale. Rien d’infamant à cela. 

 

 

Ah que Noël pour tous:

Joyeux Noël GIF - Noel Joyeux Noel GIFs

 

 

 

Catégories : Divers, Philosophie, Politique 6 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Je constate sur "vaticannews" que le pape continue à dire des bêtises contre les peuples européens! Il continue à mépriser et a ignorer tous les chrétiens d'orient qui souffrent aussi! Je ne saurais trop lui conseiller de faire de l'exercice, il en a grandement besoin! Et d'aller au devant des pauvres d'Europe, partout dans le continent, Ce pape est totalement hors sol, mais il n'est hélas pas en lévitation!

  • Le Pape sait bien que l'Eglise catholique sera majoritairement africaine d'ici quelques années. L'Europe ne fourni plus assez de personnel. Quant aux chrétiens d'orient, ce seront des martyrs. Il en faut, malheureusement.

  • Les paroles de Manuel Valls sont justes mais que valent, aujourd'hui, les promesses de la gauche en la matière ? La droite "raisonnable" n'est pas plus crédible. Et l'Europe fera tout pour s'opposer aux lois contre l'immigration sauvage. Les candidats sur qui l'on pourrait compter pour éviter cela sont vilipendés par les politiques et les médias qui font l'opinion. Alors, obtenir une majorité dans ces conditions me paraît relever du fantasme. J'avais envisagé de brûler un cierge dans la chapelle Sainte-Anne près de chez moi, mais, comme le dit Dominique, même le pape est acquis au "progressisme" de gauche et je ne sais pas vraiment quelle est la position de Dieu.

  • Excellent résumé clair et précis de la situation dans laquelle les migrants sont confrontés à l'heure actuelle et qui devient un vrai problème humain et sanitaire.

    Or, si l'on remonte à environ une trentaine d'années voire plus, les églises envoyaient dans les pays africains des missionnaires pour apprendre aux populations à vivre version Europe !

    Je me souviens très bien d'une personne qui était admirée par toute une communauté religieuse en Ville de Genève - une secte comme l'on n'en trouve beaucoup - parce qu'il apportait la "Parole de Jésus" aux petits noirs ...

    En revanche, ces mêmes personnes admiratives du missionnaire travaillaient dans un milieu très BCBG et vivaient très bien dans les beaux quartiers ...

    Lorsque le missionnaire rentrait d'Afrique, il présidait le culte et
    inutile de le préciser, les offrandes étaient très conséquentes ... puis ces braves gens rentraient chez elles avec le sentiment du devoir accompli ...

    Je sors un peu du sujet ... désolée mais cette migration interpelle toutes les facettes de l'être humain.

  • Pas exactement le sujet, mais cela contribue néanmoins à l'éclairage. Merci Lise.

  • François Héran un nom pareil ne s'invente pas, surtout pour un sociologue qui s'occupe principalement des problèmes de migrations! On l'entendait beaucoup dans les émissions matinales de "france culture", dans ces cours du Collège de France! Donc ce monsieur qui nie le Grand Remplacement, se réfère à un rapport de l'ONU de 2000 qui parle lui de "migrations de remplacement" pour l'Europe! Il fait parti de ces intellectuels de gauche qui sont garants de la bonne parole et de la pensée unique! Il désigne donc "les complotistes" comme ces pires ennemis, qui passent leur temps à dire des balivernes d'extrême droite! Il est quand même frappant de voir ce rapport de l'ONU de 2000, qui aborde ce thème de "migrations de remplacement, solution aux problèmes de vieillissement des populations"! Pour ma part je ne vois aucune différence entre ces deux qualificatifs! Son livre "Avec l'immigration" et le titre d'un des chapitres, "Migrations de remplacement ou la lecture complotiste des projections démographique". en fait il reprend toutes les théories de ces ennemis, mais en donne une version positif et résolument optimiste! Ce sont les fameuses chances pour la France de sarko, "la discrimination positive", et les zones d'éducations prioritaires! Il ne parle jamais des différences entre les populations migrantes, leurs incompatibilités: historiques, culturelles ou religieuses, qui font de nos banlieues, ou de nos quartiers des zones de non droit, où la violence explose en permanence, entre toutes ces populations de migrants! En fait ces intellectuels de gauche pratiquent la discrimination en permanence mais la leur est positive! Comment peut-on dire à des jeunes français des villes, blancs/chrétiens, qui sont aussi en échec scolaire, qu'il y a d'autres jeunes dans les banlieues qui sont ................prioritaires!

Les commentaires sont fermés.