Miss France, chèvre émissaire

C’est une femme, je ne peux donc pas dire Bouc émissaire. Alors voilà: le concours est encore attaqué. Il est jugé discriminant. Seul un type de femme peut y participer.

 

miss france, concours,Diane Leyre

Les féministes en ont fait une cible récurrente de leur lutte pour… on ne sait plus quoi. Elles s’acharnent dessus année après année. Que veulent-elles? Plus de diversité.

Pour un concours diversitaire et inclusif on devrait mettre ensemble des femmes très grandes, des petites comme Mimi Mathy, des obèses, des unijambistes, des octogénaires, et j’en passe. Ouvrons toutes grandes les portes de la gloire à qui la veut. Le seul critère restant étant le sexe.

Eh oui, si on refuse un format, refusons les tous, ne plaçons aucune limite d’âge, de taille, de poids, de beauté, de qui, etc. Tout nouveau formatage serait discriminant. Mais je doute du succès du concours. C’est comme si une femme d’une taille de 2m10 et à la carrure de catcheur avait joué Scarlett dans Autant emporte le vent à la place de Vivien Leigh. Ou comme si Superman était joué par un petit vieux bedonnant. N’est pas Yoda qui veut. Il n’y aurait même pas eu de film.

L’époque pousse au paroxysme les récriminations et la victimisation. On ne supporte donc plus de ne pas avoir accès à tout, de ne pas pouvoir faire tout, de ne pas être tout.

Je n’ai fait que deux incursions très courtes dans le programme de TF1. Ce n’est pas mon kif. J’ai appris le lendemain que Diane Leyre était couronnée. 

 

miss france, concours,Bien gaulée

Tant mieux pour elle. J’avais vu quelques photos la semaine précédente et trouvé qu’elle avait tout pour. Les paillettes et la discrimination lui vont très bien (image 1).

Pour le reste laissons ces jeunes dames à leurs rêves. Laissons-les briller dans la lumière. Elles en ont envie. Elles sont formatées et archétypales? C’est le jeu. Elles correspondent à une idée collective de la beauté et de la féminité. Pour moi cela ne déclasse personne. 

La normalisation par le politiquement correct a commencé. Je vois bien qu’on nous met de plus en plus de personnes rondes à l’écran, et petites, et moches. Surtout des femmes, car des hommes moches et gros il y en a toujours eu. 

Mais dans les séries télé on garde toujours une nana bien gaulée et pas trop habillée. Il en faut au moins une. C’est d’ailleurs marrant de voir des filles sexy en débardeur arrêter des terroristes!

Il en faut bien une visuellement attractive. On n’aime pas les images moches. La télé nous a habitués à la fête et à l’euphorie permanente de gens qui disent qu’ils s’aiment, dans la lumière et l’argent, et elle y est embourbée.

Bref, ne cassons pas le rêve de Miss France, grâce à quoi des filles jolies et pas connes ont fait de belles carrières. Si un jour les spectateurs n’y ont plus de plaisir, le concours s’arrêtera tout seul.

En attendant ce n’est pas le cas. Alors vive Diane Leyre, dont le demi-frère est homo et la cousine noire!

 

 

Catégories : Divers 7 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Comme le dit Homme-libre, la question de fond est celle de la discrimination. Les êtres humains naissent sans avoir choisi leurs gènes et leur milieu. Ils auront des qualités et des défauts. Ils seront beaux ou laids. Et alors ? La qualité d'un individu ne se mesure pas à son look. Tout le monde est capable de le comprendre. On peut briller dans l'esthétique, la force, l'intelligence, etc. Mais, aujourd'hui, le néo-féminisme woke voudrait uniformiser l'espèce humaine, égaliser les caractéristiques, aplatir les différences : un objectif aussi irréaliste que stupide. Mais, en même temps, on milite pour la diversité, comprenne qui pourra.
    Une femme qui a eu la chance et la volonté d'être belle mérite qu'on apprécie ses atouts, sinon il faudrait aussi interdire les compétitions sportives, les concours, les élections qui mettent en avant les meilleurs dans leur domaine. N'y aurait-il pas une jalousie cachée de la part de celles qui prétendent réglementer Miss-France à leur manière ?

  • Ce qui m'agace chez ces folles de la déconstruction, c'est bien le manque de créativité. Leur comportement me rappelle celui des talibans. Elles ne savent que détruire.

    Elles s'attaquent à Miss France, car c'est un symbole. Par contre, elles ne s'intéressent pas aux Marseillaises à Cancun ou aux influenceuses qui montre leurs miches sur le web. Et pourquoi donc? Et bien, car le but est de viser l'icone trop conventionnelle. Nabilla est dans transgression. C'est une maghrébine qui montre son derrière et fait de la thune. C'est révolutionnaire, en quelque sorte! Derrière cela, il y a une pensée bien colonialiste et raciste selon les critères du Wokistan. Mais inutile d'essayer d'y trouver une logique.

    La pseudo déconstruction rejoint donc le courant libéral libertaire, un comble pour des femmes qui se veulent progressistes!

  • Bien d'accord.

  • Je viens d'avoir le plaisir de lire deux textes intelligents, à propos et sans acrimoniei: celui d'homme libre et celui de son commentateur Henri.
    Merci à tous deux.

  • Merci à vous Mère-Grand.

  • Je suis tombé sur 2 interview de jeunes journaliste indépendants, sur les écoles de commerce françaises où les femme sont des objets sexuels! Les étudiants se comportent comme des beaufs, alcoolisés au moins 3 soirs par semaines! De vrais prédateurs qui agressent sexuellement des étudiantes à l'intérieur même des écoles! Comment la chose est elle possible? Et pas d'indignation des femmes de gauche ou de marlène chiapa, ces femmes font quoi face à ce scandale? Les 2 sur "le média"! les écoles de commerce, la culture du viol! C'est sidérant! A côté de ça, les miss France c'est vraiment pas grave!

  • Des journalistes qui parlent à la TV........En remontant aux années 60 les "rapports Kinsey" ont probablement modifié la perception de la sexualité par le peuple en publiant des études des moeurs américaines, études très probablement truquées....En affirmant par exemple qu'un gros pourcentage d'américains avait déjà eu des rapports homosexuels ou qu'un grand nombres de couples pratique la sodomie, l'adultère, tout cela a contribué à une idée que ces pratiques étaient normales....D'aucuns prétendent que cela a amorcé la phase de "libération sexuelle"....Quand je vois certains jours, les news de Yahoo, presqu'une sur deux parle de viol ou d'inceste et le plus souvent dans les "élites" de la société (qui sont toujours copiées par le peuple), je me demande s'il n'y a pas une volonté de banaliser ces pratiques alors même qu'elles sont actuellement (encore) marginales.

Les commentaires sont fermés.