Enlèvement inventé : dans la tête de Lisa la joggeuse

La jeune femme a donc commis un délit de dénonciation de crime imaginaire. Ce délit n’est pas très fréquent mais pas si exceptionnel non plus. Ces dernières années quelques affaires ont déjà défrayé la chronique. Selon La Voix du Nord il y aurait des centaines de fausses victimes chaque années en France. Petite liste non exhaustive en fin de billet.

 

joggeuse,enlèvement,mensonge,mayenneIrritation

Une telle fausse dénonciation est d’une audace inouïe. Comment tout prévoir afin de tromper les gendarmes et les proches? C’est compliqué et risqué.

Dans les commentaires de certains journalistes j’ai entendu comme une empathie pour l’affabulatrice. Est-ce parce qu’elle est femme, ou jeune? 

On cherche des raisons psychiatriques éventuelles. Les délits et crimes de femmes sont souvent passés dans une catégorie d’instabilité psychique et présentés comme une maladie et non comme un délit à part entière.

Pour la jeune femme de Mayenne on ne connaît pas encore ses motivations. Dans d’autres cas l’aspect financier (demande de rançon) est clairement établi.

Ce genre d’affaire m’irrite a priori. Je suis personnellement sensibilisé aux accusations infondées et dénonciations de crimes imaginaires. Je ne connais rien de cette jeune femme, ce qui pourrait faciliter le fait que je porte un jugement négatif rapide. Elle a mobilisé cent vingt militaires. Elle a mis ses proches et sa famille dans une angoisse terrible. Elle a fait ressurgir la mort dramatique d’Alexia Daval. Elle a accusé des hommes imaginaires.

C’est grave. 

 

joggeuse,enlèvement,mensonge,mayenneCompassion

Pourtant à l’écoute de ces journalistes je fléchis ma position. Que s’est-il passé dans sa tête? Nous n’en savons rien. Elle a donné une première raison non vérifiée, s’être trouvée face à des cambrioleurs en 2019 et en être encore traumatisée.

Sans spéculer sur ses motivations je vois dans cette disparition temporaire ce qu’elle est: un désir de disparaître, peut-être de fuir quelque chose. 

J’aimerais pouvoir parler de très grosse bêtise plus que de délit. 

Un tribunal peut sanctionner mais la sanction n’explique rien. Sans minimiser son acte je pense que l’on peut aussi admettre qu’elle a dérapé. En le faisant elle a abimé sa vie. On peut bien sûr sanctionner mais d’une manière constructive. Elle n’a que 17 ans. À 17 ans on fait parfois des conneries. Elle n’a pas commis de crime de sang. 

Mais cela ne peut pas non plus passer aux profits et pertes vu l’ampleur prise par l’affaire. La prison ne me paraît pas appropriée. Il y a d’autres solutions plus utiles et plus éducatives.

J’ai entendu raconter le travail formidable des policiers, leur doigté pour lui faire avouer son mensonge sans la braquer.

Bref, en écrivant ce billet, mon irritation fait place à plus de compassion. Elle a fait une grosse connerie, mais n’altérons pas ses chances.

Que décidera la justice?

 

joggeuse,enlèvement,mensonge,mayenneListe

Petite liste non exhaustive, en plus du lien mis au début de ce billet.

 

Il y a eu la fausse agression contre Marie dans le RER D en 2004, 4 mois avec sursis et obligation de soins;

Lola à Perpignan (2014) avait dénoncé un viol imaginaire, en pleine rue; 300 € d'amende et à 1 € de dommages et intérêts;

Femme de 50 ans, Bourg-en-Bresse (oct. 2021); pas encore jugée;

Femme 47 ans (oct. 2021), Catalogne, voulait jouer la rançon au loto; pas encore jugée;

Le youtubeur Marlone7710 à Senlis (oct. 2021) qui a mis en scène une fausse agression par la police(image 3); en attente d’être jugé;

Joana, Ghana (oct. 2021); condamnée à 6 ans ferme;

joggeuse,enlèvement,mensonge,mayenneLycéenne de 17 ans à Besançon (juil. 2021); pas encore jugée;

Mère de famille de Belfort de 30 ans (2019); condamnée à 6 mois avec sursis;

Homme de Montauban (2918);

Fanette Dorcé, 30 ans, Haïti (avril 2021);

Ici, un série d’affaires dans la région de Toulouse;

Policière dans l’Essonne (2013); 

Au Québec, fillette de 13 ans (en 2017) a inventé un faux enlèvement en désignant un voisin comme coupable. A avoué avoir menti et tout inventé. Condamnée 4 ans plus tard à payer 10’500$ canadiens à la vraie victime, l’homme accusé.

 

J’arrête ici cette énumération.

 

 

Catégories : Divers, société 8 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Comme souvent, on préfère psychiatriser l'affabulatrice plutôt que d'y voir de la malveillance, la volonté d'attirer l'attention, la peur de devoir se justifier, s'amuser avec la police, etc. Les crimes et délits sont pourtant diaboliquement "normaux" dans le genre humain. Enfin, ça permet de de se dire que ça n'arrive qu'aux autres, aux tarés, malades, etc.

  • Malveillance? Comme vous y allez, y a t eu mort d'homme???? Regardez plutôt le nombre de femmes violées et tuées dans nos pays tous les ans et .................par qui! Si elle a vraiment menti c'est qu'il y a autre chose de grave dans sa vie! C'est en tout cas moins grave que l'affaire bénala! (***** hors sujet)

  • Le quart d'heure de célébrité warholien a déjà eu lieu avec FB, youtube et TikTok (toktok ?) et certains ou certaines en veulent un peu plus...ça peut être une des raisons de toutes ces affabulations

  • Elle va donc passer dans l'émission d'hannouna, comme ça vous pourrez la lapider en tout cas verbalement! Posez votre portable quelques heures de temps en temps pour respirer et voir les choses autrement!

  • je n'ai pas de smartphone, pas de récepteur TV, pas de Netflix.....Par contre je vois régulièrement des infos sur des "stars" de Tiktok qui se balancent dans le vide où meurent pour plein d'autres raisons en essayant de faire des vidéos "choc" dans le but d'attirer l'attention...C'est peut être une vision réduite de notre époque mais ça en dit beaucoup.

  • Moi aussi j'ai été choqué par cette "empathie pour l'affabulatrice". Les médias font venir des psys qui lui trouvent aussitôt de bonnes raisons de mentir. Bien sûr, on peut imaginer un hypothétique traumatisme ancien. Mais, jusqu'à preuve du contraire, c'est le mensonge qui est la réalité. Alors, Mesdames et Messieurs les spécialistes de l'âme humaine, soyez un peu plus réservés quant au diagnostique ! La première victime c'est nous qui payons des impôts, ce sont les forces de l'ordre et les juges qui sont déjà submergés. Quand un automobiliste heurte une autre voiture, on ne se demande pas si les dégât matériels devront être remboursés parce la femme du chauffard venait de le quitter. Et, même à 17 ans, on est quand même un peu responsable de ses actes, non ?

  • Ce genre d'affabulation est bête et irresponsable et hommelibre l'a bien expliqué.
    Peut-être un problème supplémentaire à mentionner : les affabulatrices affaiblissent la position des vraies victimes et leurs chances d'être prises au sérieux.
    Les femmes qui affabulent manquent de solidarité et de vue d'ensemble. Et si on en reste à leur cas individuel, comme l'a écrit hommelibre :" elle a abîmé sa vie".
    J'ai de la peine à m'imaginer, comment on se reconstruit après un tel épisode et je pense beaucoup aux parents qui se retrouvent face à une des pires situations qui puisse exister.
    Ils doivent soutenir leur fille qui leur a joué un tour épouvantable. Ils doivent être dévastés et se poser mille questions.

    Dans ces cas de joggeuses disparues, on se trouve dans une situation vraisemblable, dans un premier temps, puisqu'il y a déjà eu de vraies attaques, meurtres et disparitions. Lorsque quelqu'un prétend avoir été enlevé par des extraterrestres, on sait d'entrée qu'il s'agit d'une invraisemblance.

    La police a été totalement adéquate et efficace.

    Si on veut disparaître, il faut s'organiser, laisser une lettre. Pour ne pas inquiéter et ne pas être recherché ! Ainsi, on est tranquille et on peut réaliser son projet d'échapper à son ancienne vie.
    Lisa est mineure et elle n'a donc pas encore la liberté de disparaître.
    On imagine des explications, on aimerait comprendre comment on en arrive à une telle mise en scène, très dramatique.
    De nos jours, les jeunes vivent des trucs étranges sur internet. Les jeunes peuvent être aspirés vers des territoires angoissants.
    Dans les séries télévisées, les enquêteurs interrogent l'ordinateur, le smartphone et les amis. Dans les fictions, on en apprend toujours davantage par ces biais que par les parents.

  • @ Calendula:

    Si c'était ma fille je prendrais du temps avec elle. Nous irions marcher dans la nature, peut-être sans parler, peut-être en parlant de la vie, de sa vision des choses, jusqu'à ce qu'elle parle d'elle-même de ce qui s'est passé et de son mensonge.

    Mais il faut quand-même sanctionner. Je pense à Lola à Perpignan, qui a inventé un faux viol dans la rue et a reçu le soutien d'une marche blanche à travers la ville avant d'avouer son mensonge: condamnée à 300 € d'amende, ce n'est pas dissuasif pour d'autres.

    Un point me trouble dans le cas d'aujourd'hui. On a trouvé ses écouteurs tachés de sang près de chez elle. Elle avait donc déjà imaginé le scénario d'un enlèvement et de violence qu'elle aurait subies. Elle n'est pas juste partie puis aurait été dépassée par l'ampleur que cela prenait. Elle a mis en place un scénario du pire.

    Mais ce sera à elle de s'expliquer.

Les commentaires sont fermés.