La Palma : le volcan ne fatigue pas

Le Cumbre Vieja continue à cracher ses fumées et déverser sa lave. Depuis le 19 septembre. Plus de quatre semaines. Tout récemment une nouvelle grappe de séisme a été enregistrée, dont un de magnitude 4,5. L’épicentre était situé à environ 30 km de profondeur.

 

 

cumbre vieja,la palma,tsunami,mont aso,Cumbre Vieja

À cette profondeur cela peut signifier que la réserve de magma est encore importante. Les séismes sont courants lors d’une éruption. Le magma bouge dans des chambres profondes où il s’est accumulé, sous l’effet de la pression interne. 

C’est d’ailleurs ainsi que l’éruption s’est annoncée. Pendant les semaines qui ont précédé le 19 septembre des milliers de petits séismes (jusqu’à 3,4 sur l’échelle de Richter) avaient été enregistrés. 

Depuis un mois, semaine après semaine, de nouvelles bouches s’ouvrent. Il y a quelques jours une coulée ruisselante et relativement rapide a été observée (vidéo ci-dessous).

L’image 1 (clic pour agrandir), du satellite Sentinel 2 et diffusée par Copernicus, programme européen d’observation de la Terre, montre la situation sur le Cumbre Vieja.

En même temps, au Japon le Mont Aso, plus vaste volcan du pays et l’un des plus actifs, est entré en éruption hier mercredi. Celle-ci est plutôt petite. Néanmoins le complexe du Mont Aso est considéré iomme un super-volcan qui pourrait reproduire un jour une éruption majeure cataclysmique.

 

 

cumbre vieja,la palma,tsunami,mont aso,Méga-tsunami

La Palma est une île formée par les éruptions successives d’un volcan sous-marin. Des géophysiciens ont produit une théorie à faire peur: celle d’un méga-tsunami causé par l’effondrement d’une partie de l’île. Les Canaries en ont déjà connu depuis 2 millions d’années.

Selon ce document en partie repris du Times:

« Article du Times : 11 Janvier 2003 

De la côte est des Etats-Unis, du Maine vers Miami est sur une ligne de destruction que pourrait avoir lieu à tout moment avec une future éruption du volcan toujours actif qui reste sur Las Palmas dans les îles Canaries. Les scientifiques ont appris qu’une éruption mènera à un effondrement du volcan dans l’océan. Des trillions de tonnes de roche tomberont dans la mer, envoyant un méga tsunami créer une ondulation géante à travers l’Océan Atlantique vers les Amériques à une vitesse estimée de 720 kilomètres/ heure. Cela prendra approximativement huit heures pour atteindre les Etats-Unis. Il y aura peu d’avertissement de l’effondrement du volcan autre que l’éruption lui-même signifiant une possibilité imminente. 

 

cumbre vieja,la palma,tsunami,mont asoManque de bases scientifiques

La vague sera haute de plus de 650 mètres et sa crête s’étirera de 30 à 40 kilomètres ou plus. Le mur énorme d’eau détruira chaque simple ville du littoral sur le rivage oriental des Etats-Unis et pourra causer une destruction probable jusqu’à 20 milles à l’intérieur des terres. Les Bahamas seront dévastées et la Floride pourrait être submergée. 

Ce n’est pas une question de si mais une question de quand. »

Quand reste l’angoisse des populations vivant dans l’aire d’un volcan. Selon ce même document:

« La récurrence de ces évènements est de l’ordre de quelques centaines de milliers d'années pour chaque île, et notamment La Palma et El Hierro, qui sont les deux îles en pleine croissance volcanique, donc à priori les plus instables. »

Toutefois des mesures enregistrées depuis 1997 montrent qu’en l’état les mouvements dans la structure du volcan sont quasiment nuls. Et pour au moins des milliers d’années, selon le document.

Selon le Pevolca, ou plan d’urgence volcans au Canaries, cette théorie manque de bases scientifiques.

Les responsables affirment par contre que l’éruption ne s’arrêtera ni à court ni à moyen terme, à cause en particulier de la haute teneur en dioxyde de soufre dans les émissions de fumée. Un indicateur important sur l’état de l’éruption.

 

 

 

 

Lave rapide:

 

Ici le direct du volcan:

 

 

Ici l’éruption du Mont Aso devant les caméras:

 

 

 

 

Catégories : Volcan 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Effrayant !

  • Hola Homme Libre, j'arrive un peu en retard pour votre billet mais pour pour le volcan qui entre dans sa sixième semaine avec l'effondrement d'une partie du cône du volcan.

    https://www.youtube.com/watch?v=GPtmezJm3Bg&ab_channel=CanariasAhora

    Adios les plantations de bananes...hélas.

  • Hola Colette,

    Merci pour ces nouvelles images, toujours très impressionnantes. J'imagine l'angoisse des habitants sur l'ile. On peut se dire que c'est la nature et que nous sommes impuissants à maîtriser un tel événement, cela reste une menace très réelle. Plus de 1'500 bâtiments détruits à ce jour, si je ne me trompe pas, des villages ensevelis, c'est dur à vivre.

    Mais l'humain recommence à chaque fois, C'est peut-être déraisonnable de recommencer à l'endroit de la menace, mais c'est en même temps si formidable de résilience.


    L'effondrement d'une partie du cône n'est heureusement pas de la gravité d'un effondrement tel que celui envisagé et modélisé par les géophysiciens. Je vais peut-être ajouter un billet sur cette théorie, avec plus de détails.

    J'ai vu que les rézos relancent cette hypothèse de manière anxiogène,. D'après ce que j'ai lu c'est exagéré, même si le risque zéro n'existe pas et si l'hypothèse n'est pas si farfelue en soi. C'est bien de parler d'un risque pour que l'information pousse à l'anticiper, mais en faire une menace imminente liée à la présente éruption n'est pas scientifique.

    Pour les bananes, hélas, oui.

    Bonne soirée Colette.

Les commentaires sont fermés.