Candidats France 2022 (4) : Philippe Poutou

La gauche anti-capitaliste a son carriériste. Comme Lutte Ouvrière (LO) avait offert un viager à Arlette Laguiller en la présentant 6 fois à la présidentielle, le Nouveau Parti Anti-capitaliste (NPA) présente le fade Philippe Poutou pour la troisième fois. 

 

franc,présidentielle,candidats,2022Polisse tue

Ces gens doivent avoir envie de perdre. Poutou, c’est piteux. Il est obligé de créer un buzz de m… contre la police pour lancer sa campagne et montrer qu’il existe encore. C’est à cause de cette actu que j’en parle aujourd’hui.

Déjà Poutou ne veut pas gouverner. Il l’a dit en 2017:

« À la tribune, Philippe Poutou met en garde contre le vote utile et assume de ne pas vouloir gouverner. »

Le candidat trotskyste (équivalent de l’extrême-droite skinhead mais sur un mode plus intello) fait concurrence à Nathalie Arthaud de LO, autre trotskyste qui, elle, est convaincue de pouvoir gouverner, malgré moins de 1% des votes en sa faveur en 2012 et 2017.

Dans ce même article le Philou est montré comme dilettante:

« Son projet, c'est: réquisitions, expropriations, séquestrations. Alors, c’est vrai qu'il n’a pas l’air d’y croire vraiment. »

Ce candidat un peu pataud ne fait pas peur:

« C’est vrai qu’il a l’air drôle et gentil, mais on ne vote pas pour un candidat, parce que c’est un brave gars - sinon ni de Gaulle, ni Mitterrand, ni aucun président de la Ve République n’auraient été élus… ».

Mais il sait provoquer et faire le buzz. Il a en effet déclaré récemment que « la police tue » environ une quinzaine de jeunes par an. Je n’ai pas trouvé de confirmation de ce chiffre mais quelques affaires ont bien défrayé la chronique, dans des circonstances qui doivent être éclaircies hors de la récupération politique qui en est faite. Mais on en est loin.

 

franc,présidentielle,candidats,2022Bisounours sinistre

Dire « La police tue » est une généralisation gravissime. Cela veut dire: toute la police, tous les policiers, sont des assassins ou des meurtriers. On croit rêver. Poutou est un séditieux, un opposant désaxé au système.

À voir sa tête il ne semble pas avoir inventé la poudre. Mais il est capable de nuisance, et d’alimenter la victimisation des anti-France. Il n’est pas seul. Un adjoint du maire de Cachin a déclaré:

« Je croyais que le but de la police, c’était de protéger la population, pas nécessairement de posséder des armes pour la tuer, parce que c’est ça la signification en bon français courant. »

On dirait que les gangsters et les terroristes ne disposent que d’armes en plastic auxquelles nulle réponse n’est utile. Poutou rappelle aussi les mutilations de manifestants à cause de la police, pendant les manifestations des Gilets jaunes. Peut-être y a-t-il eu excès de zèle de la police dans certains cas? Mais en comparaison des violences et dégâts dus à ces manifs, on peut s’estimer heureux qu’il n’y ait pas eu de morts.

Poutou semble s’en moquer. Poutou c’est le populisme d’ultra-gauche, autre précurseur du fascisme. Le pire, car il se pare encore de vertus morales alors qu’il n’est qu’une chiennerie dont le but est de prendre le pouvoir et de dominer la société, ou au moins d’envoyer un message pour s’attirer la sympathie des haineux.

Poutou est un sinistre bisounours.

 

 

Catégories : Politique 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.