Miss Esthétique et l’attraction obscure

Un nouveau concours va être proposé. Il s’agit d’élire Miss Esthétique France. C’est anecdotique et en même temps révélateur de quelques comportements qu’il m’a semblé intéressant de soulever.

 

 

miss esthetique france,Ronde et tatouée

Ce concours est programmé pour février 2022. Le site dédié dit ceci:

« Miss Esthetique France est un concours national de beauté qui élit, pour un an, une femme pour sa plastique et sa personnalité et qui fait tomber les codes. Oui, on peut être élue Miss Esthetique France sans pour autant avoir les références habituelles d’une Miss. »

Élémentaire mon cher Watson. Pourtant s’il n’y avait pas de critères particuliers on ne pourrait élire personne, ou tout le monde à la fois. Mettez tous les boxeurs de toutes les catégories ensemble sur un ring. Comment les départager, entre le poids plume et le poids lourd?

Pour les femmes aussi, il y a des poids plumes et des poids lourds. Oh, pour les hommes c’est pareil!

Le site ajoute:

« Le concours célèbre l’esthétique et la diversité de la femme d’aujourd’hui, et non des critères de beauté déjà établis. C’est pourquoi, peuvent participer au concours les femmes rondes, éventuellement mariées, tatouées, ayant effectué ou non un changement corporel via la chirurgie esthétique. »

Éventuellement mariée: pourquoi éventuellement? Et c’est quoi, « ronde »? Quel tour de taille, de cuisses, de bras – quel critère, quoi? Ronde ce n’est pas obèse. Les femmes obèses peuvent-elles y participer? Je n’ai rien lu à leur sujet. Notez que sur la page de présentation il y a des photos de jeunes femmes ni rondes ni tatouées (images 1 à 3). Et puis je ne vois nulle part mention des anorexiques. Pourquoi les exclure? Parce qu’il vaut mieux faire envie que pitié?

 

 

miss esthetique france,Méchante discrimination

Et je vous laisse découvrir les autres photos sur le site. Je cherche encore les femmes rondes et tatouées. En fait toutes les images sont dans les critères de mode actuels, y compris les blackettes.

Ah mais il faudra présenter bien quand elle sera élue. Pas question de mettre sur les plateaux de télévision des trop marginales côté physique. L’époque a déjà son lot d’horreurs, est-il opportun d’en rajouter?

En tous cas si j’étais une femme bien enveloppée de partout, des cheveux un peu usés malgré les lotions soin total, des vergetures, et 39 ans au compteur, je ne me reconnaîtrais pas dans ces photos. Même si j'avais une personnalité singulière comme le disent mes collègues intellos homos.

Mais l’appât du gain pourrait en motiver. La gagnante recevra 15’000 euros en soins esthétiques et/ou opération chirurgicale. Et puis, un peu de cellulite à l’écran, en gros plan, c’est très divertissant et inklusif.

À moins qu’il n’y ait réellement aucun critère esthétique, donc aucune norme vilaine et méchante qui discrimine les candidates. Alors la gagnante sera tirée au sort, peut-être. 

Qu’on le veuille ou non on n’échappe pas à la discrimination.  Même en prétendant le contraire. La solution n’est pas de dire une chose contraire à la réalité, mais d’accepter que l’on n’est pas la meilleure, accepter de perdre si l’on nous compare négativement. La comparaison est un moteur de motivation.

Oui mais les bisounourses se sentiront blessées par une telle sanction. Ils seront obligés d’élire une femme grosse, pour montrer qu’il n’y a pas de préférence.

 

 

miss esthetique france,Attraction obscure

La réflexion principale que cela m’inspire est venue suite au débat de TPMP sur le sujet, que j’ai vu en partie. TPMP c’est le populisme de la télévision. Donc c’est très intéressant. Je n’y cherche pas du Bernard Pivot, mais comment réagissent les gens viscéralement, et comment moi-même je suis agité ou non par cela.

Il se pourrait que le concours soit doté de cadeaux d’une entreprise de chirurgie esthétique. On accuse l’organisation d’inciter les candidates à passer sur le billard, et à utiliser les bons-cadeaux comme des appâts pour un business lucratif.

Oui, bon, chacune est libre de s’inscrire ou non. Et a priori chacune fait de son corps ce qu’elle veut. C’est bien l’article 1 de l’évangile féministe, non?

Certaines personnes voudraient interdire le concours, ainsi qu’une majorité de téléspectateurs de C8. Mais pourquoi demander son interdiction? Pour protéger les femmes de procédés commerciaux qu’elles sont cependant libres d’accepter ou non? Il ne faudrait pas les prendre pour des idiotes ni les infantiliser. Laissez-les décider.

Et puis, tout de suite interdire: pourquoi? Pourquoi interdire un événement qui ne concerne que celles et ceux qui en ont envie? On devrait aussi interdire les rodéos nus, et le karting en string, la cueillette du muguet pochtroné à la Vodka, et quoi encore.

Interdire, au nom d’une pseudo-morale, parce que l’on pense savoir mieux que les autres ce qui est bon pour elles et eux. Interdire, c’est demander à l’État de se poser en censeur, en moraliste.

L’autoritarisme, encore lui, exerce toujours une attraction obscure et malveillante. 

 

 

 

Catégories : Humour, Philosophie, Psychologie, Santé, société 13 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Avec ce genre de concours, on reste dans un certain narcissisme et, curieusement, ce sont (presque) toujours les femmes qui s'y mettent. Regardez comme je suis belle et désirable ! On peut admirer une œuvre qui suppose un travail et donc un mérite. Mais un corps est le produit de gènes hérités des parents. La beauté naturelle est un atout mais de là à récompenser la bénéficiaire...

  • Moi je propose le concours de miss et mister moyen.
    Ouvert à tout.e.s.es.ee.ese (j'ai bien fait l'inclusive?) qui sont dans la moyenne. Ni beau, ni moche, ni grand, ni petit, ni gros, ni mince, ni jeune, ni vieux, j'aurai peut-être une chance.

  • Tout cela fait partie du cirque mis en scène pour préparer un accouplement qui perpétuera l'espèce. Géo en exprime un des aspects dans un commentaire sur ces blogs "Elles épousent un idiot en charge de leurs soucis quotidiens".
    Le reste c'est tout ce que l'on peut classer sous la rubrique "choix romantiques", qui semblent assez semblables au cours des premiers émois.
    Au cours du temps, selon l'influence des parents, qui représentent un des pans de la réalité, et et l'entourage social qui fait le reste, les jeunes femmes riches se retrouvant curieusement très souvent en couple avec des jeunes hommes très riches aussi.
    Mais cela échappe à la vigilance superficielle de nos cerveaux, dont la part inconsciente, celle qui fait le travail que les lois de l'évolution lui commande, finit en général à imposer en fonction de ce que l'on a à offrir.
    Et ce que l'on a à offrir se met en scène de diverses manières, dont celle qui est illustrée ci-dessus. C'est une mise en scène qui permet à certaines jeunes femmes d'échapper aux catégories sociales auxquelles elles sont promises, en usant de leurs "appâts" pour ferrer (nous restons dans le même vocabulaire) un plus gros poisson.

  • Pas de quoi s'affoler, ce n'est que du marketing de niche pour un boîte qui fait dans l'événementiel. Le marché de la "Miss" ayant été monopolisé par des êtres humains de sexe féminin répondant à certains critères de beauté, il faut désormais innover en marge de ce qui s'est fait pendant des décennies. Et comme le genre humain a tendance à se diversifier à l'infini, on peut désormais inventer des concours où la science-fiction sera le seul critère de sélection, et l'inclusion, la clef ouvrant sur un universalisme moral de notre temps. C'est nouveau et ébouriffant.

  • C'est du business, yes. Le requin capitaliste s'est affublé de la peau de l'agneau bienveillant...

    Dans le passé il y avait des expositions avec des spécimens pas bien calibrés selon le calibre en cours. Mais l'individu tout-puissant, le surhomme, met chacun en haut du top 50. Il est lisse. Il ne peut plus passer au crible d'autres critères que les siens propres. La laideur volontaire ou le ridicule font recette. Le cirque n'est plus sous chapiteau, il est partout.
    Tout cela pour une miette d'amour – enfin, d'amour... Mais si, ces yeux qui brillent c'est un instant d'éternité hors de tout ce qui enlace nos vies comme des mangroves. Ah, mangrove qui enlace la femme: c'est peut-être un événement artistique éco-mystico-féministe. À quand le retour des dadaïstes?

    Ou alors c'est seulement pour les cadeaux.
    :-)

  • Et pourquoi cette fixation sur l'humain, créature indocile et polluante ?
    L'université Tsinghua de Pékin compte une étudiante virtuelle, composée d'une banque de données gérée par une intelligence artificielle, elle-même animée par un programme neurobiologique de dernière génération, qui lui permet de passer des examens dans les mêmes conditions que ses condisciples de chair et de sang. Elle est néanmoins visible sur des images de synthèse, où elle chante et joue de la guitare sur une musique composée par elle-même.
    En Suisse, on voit tous les jours des vaches à la télévision, c'est l'équivalent du panda en Chine, une sorte de logo. Or, rien ne me prouve leur existence de façon concrète, puisque je n'ai pas croisé de vaches depuis au moins dix ans, alors que les pandas n'ont pas manqué dans mon environnement pendant cette période.
    Allez savoir ce qui est réel ou ne l'est pas ! Le futur ne l'est pas et pourtant, il est déjà là...

  • Ils sont forts ces chinois! Mais comment cette jeune femme virtuelle va-t-elle se reproduire? C'est un mystère impénétrable...

    Côté concours, pour diversifier le sujet et réparer une injuste discrimination, je propose celui de Miss Belles Oreilles. Aujourd'hui on privilégie nettement les yeux, la bouche, les seins, mais rien pour les oreilles. Si c'est pas injuste, ça.

    À Miss Belles Oreilles tout le monde peut participer. Les maigres et les fils de feriques pas féeriques, les rondes les croches et les bouboules, les grandes qui se baissent pour passer la porte, les naines musclées, les moches à faire peur, les qui sentent pas bon, les poilues, les mourantes, les qui font pas rêver. On ne verra que leurs oreilles. Ça c'est de l'inclusif et de l'ascenseur social.

    Les oreilles sont à la beauté ce que les vaches sont à la Suisse: un symbole trop souvent invisibilisé. Une cascade de cheveux et hop les oreilles disparaissent.

  • La question de fond est, selon moi : pourquoi faut-il faire des évaluations et des classements pour tout ?
    C'est une manie épuisante.
    En tant que consommateur, on est censé évaluer nos "expériences" dans plein de domaines, selon des critères de qualité préexistants.
    Ca donne à certains l'illusion d'un certain pouvoir, je suppose. Et ça met la pression sur les employés ou les entrepreneurs. Avoir une mauvaise évaluation sur Trip advisor ou équivalent est une petite catastrophe.

    La beauté des femmes est un domaine très intéressant, au niveau commercial et au niveau de la psychologie collective, puisqu'il est admis par tous qu'une femme se doit d'être non seulement soignée, mais belle. Même les catalogues de mode pour femmes rondes peuvent être peuplés de sublimes créatures pas très rondes ( mais moins anorexiques que les top-modèles considérées comme le summum de la beauté actuelle).
    Cela n'empêche pas de se réjouir qu'il existe désormais de jolis habits pour toutes tailles et tous âges.
    Et ne parlons pas des produits cosmétiques !
    Il y a des milliards à engranger et des millions d'emplois à la clé.

    Miss Esthétique est une poussière dans la constellation de l'industrie de la beauté. Il est certainement important de s'en préoccuper, mais il serait tout aussi intéressant d'observer le conformisme et nos attentes en matière esthétique.

    Sommes-nous des spectateurs magnanimes de nos contemporains et de nous-même ? Comment s'accepter dans le miroir si on n'a pas gagné de concours de beauté d'aucune sorte ?
    Je me dis qu'il doit être plus difficile d'accepter les signes du temps qui passe si on a gagné un prix, autrefois.
    On a davantage à perdre !

    Ceux et celles qui se soumettent au jugement extérieur en participant à un concours ont quelque chose à prouver. Mais est-ce avant tout pour trouver un partenaire ? Pas sûr.

    En lisant le billet et les commentaires, je me rends compte que cette histoire de la belle jeune femme est un sujet qui provoque des réactions différentes selon qu'on est soi-même ex-jeune femme ou un homme, même si on n'a pas un grand échantillon d'hommes ici.
    Le choix du partenaire ne base pas uniquement sur l'esthétique ou l'argent, dans la vraie vie.Les critères sont ( heureusement) plus complexes que ça.
    Et est-ce que les couplages les plus intéressants ne sont pas ceux qui durent ? On peut être moche et/ ou pauvre et vivre une vraie relation de couple sur la durée.

  • Parce que le principe de rationalité économique existe depuis la nuit des temps et que nous serions toujours au paléolithique si nos ancêtres l'avaient rejetée pour des raisons métaphysiques. Dans ce cadre, l'homo sapiens est aussi capable de se transformer en produit si ça l'arrange.

  • Calendula,

    Vous allez plus loin en parlant de couples pas forcément dans les codes de la beauté, et je crois que c'est la majorité des couples.

    Je suis pour ma part venu au désir d'interdire cette manifestation, et à cette manière spontanée et comme normale de vouloir interdire. Mais le désir de faire de l'inclusif à la mode est aussi questionné puisque l'inclusif n'est pas global et que le visuel de présentation est peu représentatif de la dite "diversité"..

    "Esthétique" suppose des critères, et du rêve de la part des candidates. Du rêve monnayable. Il me semble que le couple qui s'estime mutuellement n'est pas l'objet du concours.

  • @hommelibre,

    "Le couple qui s'estime" comme potentiel sujet d'un concours ? Ne donnez pas d'idées à ceux qui organisent ces compétitions ! ;-)))

    Dans ce dernier paragraphe, je réagissais à des commentaires. Mon objectif premier était de mettre ce genre de concours dans le contexte de l'attention portée au physique des jeunes femmes et la passion générale de l'évaluation et du classement.

    Le résultat de Miss Esthétique dépendra uniquement de la composition du jury ( j'imagine que les téléspectateurs vont participer au vote).
    L'esthétisme est une affaire très subjective, même s'il y a des tendances dictées par la mode, qui elle-même est un truc assez volatile et irrationnel. On peut imaginer que la personne avec les plus beaux tatouages pourra l'emporter, puisque les tatouages sont actuellement très en vogue.

    Etre ronde, tatouée, éventuellement mariée ou ayant eu de la chirurgie esthétique ? Ce sont des critères qui excluent du concours de Miss France, qui par ailleurs est empêtré dans plein de conflits, scissions, mises en cause.
    Ce xième concours de beauté est juste un truc de plus dans cette nébuleuse de concours télévisés difficiles à prendre au sérieux. : Le meilleur pâtissier, le meilleur agent immobilier, la plus belle voix, le meilleur danseur amateur, Koh Lanta, Top chef, Reine du shopping etc etc.
    Dans la vraie vie, il existe des concours de lancer de natels ou crachat de noyaux de cerise.
    Et ces étranges concours de Mini Miss, où de petites filles défilent dans une esthétique d'adultes.

    Ceci est peut-être un hoax :

    https://fr.mydailyselfmotivation.com/articles/weird-stuff/10-bizarre-beauty-pageants-from-the-past.html

    Ce phénomène de concours alternatif n'est donc pas vraiment une innovation.

  • Tout concours était prétexte à en montrer le plus possible sans craindre les foudres de la censure, dans l'Amérique puritaine des années 50-70. D'où la vogue des concours de T-shirts mouillés.

  • J'ai regardé le lien, ce n'est peut-être pas un hoax. ça a l'air assez possible aux USA. Sous le paragraphe de Miss Ape, qui a servi de pub au film La planète des singes, tous les termes sont au masculin alors que visiblement il n'y a que des candidates femmes...

    Les mini miss, je déteste, je n'aurais jamais voulu que ma fille fasse cela.

    J'ai répondu un peu à côté de votre avant-dernier comm, sur les couples et sur ce qui moi me fit réfléchir. La notion de concours et d'évaluation semble intimement ancrée dans le psychisme humain. Avec l'âge on y est moins sensible, mais il faut apprendre à vivre avec.

    Sur ce concours spécifique, c'est très amateuriste. Le site et ses textes manquent de professionnalisme. ça me parait être un groupe, peut-être pro de la chirurgie, qui essaie de faire sa pub et de l'argent sur un motif très discutable – la seule diversité ne pouvant être que TOUTE la population, sans aucune mention discriminatoire.

    Ce qui n'aurait aucun sens puisqu'un concours est forcément discriminant, sélectif. D'ailleurs le vrai, l'unique concours est celui que nous nous faisons constamment en croisant des gens: belle gueule, sale gueule, air sympa, air glacial, trop maigre, trop gros, etc, etc.

    À mon avis aucune injonction inclusiviste ne changera nos processus mentaux, tout au plus en atténuera-t-elle l'expression et l'effet.

Les commentaires sont fermés.