Saga du CO2 (4) : quand l’essentiel de la planète sera devenue inhabitable...

Je continue à explorer l’effet du CO2 sur les esprits, avant ultérieurement de l’aborder dans l’atmosphère. Je dois dire que l’on est servis au-delà de toute espérance. Le CO2 fait dire des choses ineptes. Par exemple sur le blog du politicien genevois René Longet.

 

 

climat,co2,panique,èeurDiplôme moral

J’ai pour lui du respect et de l’estime. Mais je ne peux le suivre quand il termine son dernier billet, sur la fracture sociale et les anti-vax, par un paragraphe sur le climat:

« On ferait mieux de s’inquiéter du changement climatique qui avance à grands pas et contre lequel aucun vaccin n’existera jamais. Cette querelle égocentrique sur les vaccins ne servirait-elle pas à nous faire oublier les vrais dangers qui nous guettent ? »

Drôle de manière de dire les choses: acceptez le vaccin, car il y a pire. Ou aussi: je vous discrédite en qualifiant vos débats d’arguties égocentriques. Bof, la moralisation, tout de suite, pour désigner le Mal. Pourtant, nos arguties valent bien les vôtres. Pas besoin de se gorger de fracture sociale, pour dire si peu ensuite.

À trop dégainer la morale on n’y croit plus et on se demande ce que le moraliste a comme problème personnel avec cela. Il m’apparaît de plus en plus que l’on détourne des problématiques personnelles ou idéologiques pas réglées en s’en prenant au climat – et à travers lui aux vilains humains. 

Pensez donc à tout le mal que l’on peut dire de l’humanité, jusqu’à la haïr, tout en passant pour le bon berger. C’est un marché de dupes, mais c’est l’époque.

Je n’aime pas les moralistes, dressés sur leurs ergots, qui n’ont comme diplôme moral que de savoir dénigrer ceux qui pensent autrement qu’eux. Ils se confortent entre eux dans leur communauté fermée. En réalité ils mènent une guerre.

 

 

climat,co2,panique,èeurBranlette catastrophiste

Ou aussi: je discrédite votre débat en le déclarant insignifiant en regard de l’Apocalypse qui vous attend.

Si, si, voyons sa dernière phrase:

« Quand l’essentiel de la planète sera devenue inhabitable et que les humains devront vivre sous des bulles semblables aux parcs de loisirs artificiels, on en reparlera! »

René Longet n’est pas inklusif! Son style est limite agressif et diviseur. Je l’ai connu plus objectif. Est-ce lui-même qu’il tente de convaincre? Mais ce n’est pas le plus important.

Même le Giec n’a jamais osé affirmer une telle énormité. Les rapports mettent du conditionnel partout, pas du futur, et les prédictions sont fondées sur des modèles dont on sait qu’ils produisent pour la plupart des résultats exagérés.

Donc à cause du CO2, « … l’essentiel de la planète sera devenue inhabitable… ». Ici on comprend qu’essentiel veut dire: la majeure partie de la planète, presque toute la planète.

C’est de la branlette catastrophiste, c’est absurde et il faut s’élever contre cette fake news navrante.

L’essentiel de la planète restera normalement habitable à part quelques épisodes intenses selon les régions. Ce ne sera pas très différent d’aujourd’hui, même si le réchauffement continuait. Il n’y a aucune raison pour qu’il en soit autrement. 

À l’équateur on vit dans 20° de température moyenne en plus de Genève. En Arabie Saoudite les bédouins vivent dans 30° de moyenne en plus. En région Arctique on vit avec 20° ou 30° en moins. 

 

 

climat,co2,panique,èeurGros et gras populisme

On vit partout, sous tous les climats même les plus extrêmes. Seules quelques coins de la planète sont invivables: la Vallée de la Mort et l’Antarctique. Et encore, des chercheurs y sont à demeure.

Je dis non à cette communication déraisonnable, prenant les gens pour des idiots qui ne sauraient pas penser par eux-mêmes. Une communication basée sur la peur, sans aucun début de preuve, et contre toute vraisemblance scientifique et historique. Je suis libre et adulte, et sur le climat comme sur les vaccins je peux penser par moi-même et avoir des avis différents sans être antisocial.

Cessez de nous faire peur et de nous traiter comme des chiens galeux. Des milliers de scientifiques sont en désaccord avec le Giec, mais ils sont éliminés du débat. De quoi vous-mêmes avez-vous peur?

Même avec des températures plus élevées qu’aujourd’hui il y a quelques milliers d’années, et alors que les glaciers avaient régressé plus qu’aujourd’hui, la Terre est restée pleinement habitable. Selon les marégraphes les océans sont montés de 30 cm en trois siècles. Pas de quoi paniquer. Jouer avec la peur est du gros et gras populisme, augmenté de déclinisme par anticipation. 

L’abus de la parole nuit au climat.

 

 

climat,co2,panique,èeurComme un devin

Il n’y a pas d’urgence, la date-butoir de 2030 n’a aucune valeur scientifique et climatique, c’est juste une pression, et tant mieux: nous avons du temps pour réfléchir. Je pense que plus de réflexion serait bienvenu et nécessaire, par exemple sur les adaptations urbanistiques et territoriales.

Il valide enfin son affirmation avec ce « On en reparlera », qu’il lance comme une gifle. Ça ne mange pas de pain. Menace enfantine.

Il est dérisoire de se justifier a pré-postériori par le résultat d’une chose que l’on annonce, alors même qu’elle n’a pas encore eu lieu. Vous me suivez?

Il a fait fort notre politicien, comme un devin. De touts façons lui et moi serons décédés avant de pouvoir en reparler. Quel dommage.

En attendant il rend l’écologie politique encore un peu moins crédible.

Je commence à penser que le CO2 rend fou plus qu’il ne chatouille le climat.

 

P.S.: épisode méditerranéen ce matin près de Nîmes. 200 mm de pluie en 2 heures. Des témoins disent n’avoir jamais vu cela. Comme d’habitude. Ils n’ont aucune mémoire. En 2002 au nord de Nîmes, à Générargues, il est tombé 124 mm en 1 heure. et en 1988 au Mas de Ponge, 220 mm en 2h30.

Préparez-vous, ce n’est que le début de la saison des moussons cévenoles.

 

P.S. 2: devenu doit s'accorder avec l'essentiel, qui est masculin. Pas de E final, donc. Quand l’essentiel de la planète sera devenu inhabitable...

 

climat,co2,panique,èeur

 

Catégories : Environnement-Climat, Saga du CO2 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • René Longet. Je suis hilare à la seule mention de son nom. Non mais je suis méchant....

  • Vous représentez la voix de la rations face à une forme d'hystérie.

  • 14 typhons ont déjà frappé Shanghai et sa région cette année. Lors du dernier d'entre-eux survenu la semaine passée, seules 28'000 personnes ont dû être déplacées. Alors qu'en 2012, évènement que j'ai vécu sur place, leur nombre s'élevait à 400'000 au cours d'un seul épisode au mois d'août. Il y a des années comme ça....

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel