Belle histoire 11 : derniers bonheurs

« L’expérience est saisissante. La joie de tout instant de beauté est décuplée par l’hypothèse que l’on pourrait n’en plus connaître de pareille. Sensation inouïe, bonheur immense. S’ouvrir à la joie et narguer la fatalité est une immense victoire. Je vous l’assure. »

 

axel kahnCes paroles ont été postées par Axel Kahn sur son compte Twitter. Médecin, chercheur en génétique, essayiste, le président de la Ligue contre le cancer est atteint par la maladie. Il ne lui reste que quelques semaines à vivre.

Alors il parle. N’ayez pas peur de la mort, dit-il. Il reste tant de moments de bonheur à vivre avant de s’en aller. 

« "Je vais mourir, bientôt". Le professeur Axel Kahn, généticien et président de la Ligue contre le Cancer a livré ce vendredi 21 mai dans les premières heures de la matinée un adieu plein d’émotion et de sagesse, dans un texte publié sur sa page Facebook, qu’il a intitulé "Le bout du chemin". Il y dévoile comment il aborde ses derniers instants, en faisant une distinction : face à la mort, "il y a ce que l’on désire qu’elle soit, et ce qu’elle est. »

J’aime la vie, dit-il.

Ce n’est jamais simple de savoir qu’elle va cesser. Que l’on va cesser. Qu’elle va cesser dans un délai prévisible. Qu’y a-t-il après? Est-ce la fin de tout? 

Toute cette vie que l’on a construite, tout ce que l’on a appris, les bribes de sagesses dans quoi le temps nous façonne, notre conscience d’exister, tout cela pour s’évanouir dans un néant?

 

axel kahnPeut-être. Qui sait?

Ce que nous savons est que nous sommes là. Après est après. 

Oui, mais vaincre la mort? Demeurer, durer, rester, ressusciter? Est-ce une quête légitime, une intuition spirituelle, ou une prétention inouïe?

Qui sait?

« Lui-même se définit comme un homme qui marche, un chemineau de la vie. Au rythme de son pas, sur les chemins et les sentiers, sur les pavés parfois, il a pensé, cherché, douté, le cas échéant, trouvé. Il a aimé, aussi, passionnément. »

Axel Kahn n’est pas croyant. Il sait qu’il est là, et que chaque moment de bonheur est à prendre avec ferveur. C’est ce qu’il dit aux autres malades, ceux qui comptent les jours.

Jusqu’au dernier souffle, dit-il, et s’il ne le dit pas ainsi, c’est ce que j’entends en l’écoutant.

Ses paroles belles sont ma belle histoire de ce jour.

 

 

Catégories : Belle histoire 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Hola et merci Hl, cet hymne à la vie qui reste me touche particulièrement tandis que je regarde le jour se lever en écoutant les oiseaux, si joyeux,
    "Prendre le moment avec ferveur",(je crois qu'il écrit le bonheur) je vous le souhaite aussi.
    Bon week-end.

  • Merci Homme Libre pour cette belle histoire.

    Je me permets une digression, mais c’est capital.

    JE CONSEILLE A TOUS DE COPIER ET GARDER CE QUI SUIT:

    Pour ce qui est du cancer, cette terrible maladie qui fait tant de victimes, moi j'ai mon secret, que tout le monde devrait connaître et que la majorité des médecins ignorent. On le trouve par exemple ici:

    https://www.masantenaturelle.com/chroniques/conseil/conseil_soupe_anticancer.php

    Non ce n'est pas un remède de bonne femme. OUI c'est très sérieux. Dans son livre Anti-cancer dont voici la référence:

    https://livre.fnac.com/a2746360/David-Servan-Schreiber-Anticancer-NE#omnsearchpos=5

    et qui existe aussi en poche:

    https://www.amazon.fr/Anticancer-David-SERVAN-SCHREIBER/dp/2266215795

    le Dr Servan-Schreiber parle d’un cocktail anti-cancer mis au point par le Dr. Richard Béliveau, spécialiste québecois de la lutte contre le cancer.

    Dans le chapitre intitulé “les Aliments anticancer” à partir de la page 162 (la numérotation peut changer suivant les éditions), il nous parle du cas d’un patient du nom de Lenny qui avait un cancer du pancréas en phase terminale et auquel les médecins ne donnaient plus que quelques mois. La femme de Lenny contacta le Dr. Béliveau qui lui expliqua quels aliments Lenny devrait désormais consommer trois fois par jours et après quelques semaines de ce régime Lenny allait de mieux en mieux.

    Aux pages 185-187, Servan-Schreiber reparle de ce cocktail anticancer et en donne la composition. A la page 187 il y a des photos montrant la différence entre des souris atteintes de cancer traitées et d’autres non traitées avec ce cocktail: la différence est flagrante! La tumeur de celles qui sont traitées a diminué des 2/3. En voici la recette:

    Cocktail/Soupe du Dr Richard Béliveau:

    Faire cuire légèrement dans un marmite à vapeur:
    (même si vous ne pouvez pas réunir tous les ingrédients chaque fois, tant pis, faites ce que vous pouvez)

    -Ail: 100 g (si vous ne supportez pas l'ail, doublez la dose d'oignons verts ou mettez des poireaux)
    -Choux de Bruxelles: 100 g
    -Betterave: 100 g
    -Airelles: 100 g (les myrtilles par exemple vont aussi)
    -Oignon vert: 100 g
    -Broccolis: 100 g
    -Épinards: 100 g
    -Fèves vertes: 100 g

    Après cuisson, rajoutez

    -Pamplemousse: 100 g
    -Curcuma dans huile de lin: 2 cuillers à café/10 ml d’huile
    Polyphénols de thé vert japonais sencha: 4 g infusé 10 minutes (ce qui correspond à environ 6 tasses de thé et 2 g de feuilles) Il faut rajouter les feuilles infusées à la soupe.
    -Poivre noir: 2 cuillers à café à mélanger au curcuma et l'huile de lin.

    En ce qui me concerne, je double tout (200g) (sauf le curcuma, le poivre, le thé et le pamplemousse et les raves) et j’ai de la soupe pour deux jours. Et je ne mets pas d’ail car je naime pas ça. Parfois je consomme les myrtilles (ou framboises ou mûres) à part comme dessert plutôt que de les mettre dans la soupe.

    Certes c’est un peu de travail au début, mais une fois qu’on s’y est habitué ce n’est plus un problème et ça va vite. Je la prépare tous les deux jours et je ne peux plus m’en passer.

    Bien entendu, pour plus de détails, je vous conseille de vous procurer les livres du docteur Béliveau sur les aliments anti-cancer. Voici son site.

    https://www.richardbeliveau.org/

    et ses livres INDISPENSABLES pour en savoir plus:

    https://www.fnac.com/Richard-Beliveau/ia340279

    Avec ces aliments consommés régulièrement le risque de cancer ou de récidives chute de 50%. ou même plus, mais il fat avoir la volonté de faire cette soupe, ce que que trop peu de gens ont.

    La plupart de gens à qui j'en parle s'en moquent ou n'y croient pas, mais moi je sais et j'en ai vu les effets sur mes proches.

    J'en parle ici à vous tous. C'est un trésor de santé et une véritable bombe anticancer.

    Faites-en ce que vous voulez!

  • Oui "carpe diem" c'est évident....Pendant qu'on parle de la valeur de la vie, j'aurais aimé avoir l'avis de ce médecin sur les animaux (souris, rats, chiens, singes) auxquels les chercheurs injectent des substances plus ou moins létales et observent le développement de tumeurs et autres symptômes. Aujourd'hui, l'expérimentation est de plus en plus décriée et décrédibilisée notamment par l'association "Antidote Europe". Dans un même ordre d'idée j'avais discutée avec une femme dont l'époux était décédé d'un cancer et elle m'a confiée que sur la fin de sa vie, il n'avait plus le coeur de tuer et de manger les lapins qu'il élevait dans ce but.....Peut être avait il pris conscience de cette valeur inestimable qu'est la vie pour toute créature, toute individualité....humaine ou pas.....

  • « mais il faut avoir la volonté de faire cette soupe, ce que que trop peu de gens ont. »

    Pourquoi Nestlé ne la vend pas en barquettes toutes prêtes !?

    Aaaah, Nestlé et les pharmas sont de mèche: échanges d'actions et autres papelards sans noms ou aux noms incompréhensibles; partage des mêmes pelés dans les conseils d'administration. Bref, pleins de bipèdes qui ne vont pas cracher dans la soupe... à pognon.

    Et puis le cancer a du bon, ça nous débarrasse des casse-pieds couteux et envahissants. Et ça fait de la place pour de jeunes migrants vigoureux et pleins d'ardeur prêts à s'occuper de nos dames fatiguées de l'homme blanc....

    Au fait, il y a pleins de raisons pour que les pharmas et l'agroalimentaire ne s'intéressent pas à cette soupe...

Les commentaires sont fermés.