Autour de Napoléon

Je n’ai pas d’admiration particulière pour Bonaparte. Je trouve même cet homme agaçant. On le commémore sans que le monde n’en soit sidéré. Imaginez Angela Merkel allant poser une gerbe sur le lieu du bunker où est mort Hitler et rappelant qu’il a permis à l’Allemagne de dominer une bonne partie de l’Europe. Impossible.

 

napoleon,femmes,misogyne,Esclavage

Mais non, ce serait une erreur de les mettre sur le même tableau d’infamie. Hitler est définitivement dans l’enfer des salauds. On ne peut que le haïr. Ou alors il faudra 10’000 ans pour lui trouver un millimètre de bienveillance.

Ce serait une erreur d’assimiler Napoléon au Führer. Le Corse n’a pas mis en place un système intérieur dictatorial. Il a même été chassé du pouvoir à deux reprises. L’ADN du Bonapartisme est autoritaire plus que dictatorial. La limite entre les deux est mince mais elle existe.

Avec lui s’est constitué un État administratif qui a profondément redessiné la France. Je reprends l’avis d’historiens, pour lesquels Napoléon a sauvé les acquis de la Révolution et renforcé la Nation naissante.

Oui mais, il a rétabli l’esclavage, qu’il avait d’abord combattu.

« La position de Napoléon se caractérise plus par le pragmatisme que par une inclination « idéologique » dans un sens ou un autre12. Comme l’explique Thierry Lentz, l’esclavage n’est dans l’esprit de Napoléon qu’un facteur de relance économique des îles antillaises. Il n’y a nul « racisme » dans sa démarche, mais de la froideur dans la prise de décision. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la représentation (perception - intériorisation) de l’égalité des races ne se décrète pas. La Révolution française a lancé avec le principe des droits de l’Homme une nouvelle vision dont la maturation au sein des populations ne peut qu’être lente et dont on peut se demander si elle est achevée. »

 

 

napoleon,femmes,misogyne,Stupidité

À noter que l’esclavage oriental, arabo-musulman, était pratiqué sans discontinuer et a duré jusqu’au XXe siècle. La fin de l’esclavage est en partie due, je suppose, à l’essor de la liberté individuelle et au développement de la notion de souveraineté personnelle. 

Et puis, il a réduit le statut de la femme mariée à une dépendance juridique et économique. J’ignore ce qui l’a inspiré. Pour moi c’est stupide et incompréhensible. Pourquoi brider ces femmes?

C’est incompréhensible parce que les femmes votaient dans les assemblées communales au Moyen-Âge. Elles enseignaient, tenaient des commerces, régentaient la vie familiale, tenaient une place importante dans la société. 

C’est stupide de créer un nouveau monde en refusant d’emblée certaines prérogatives à certaines femmes. Stupide, encore plus, parce qu’il a contribué à l’élaboration d’un féminisme agressif, de revanche et de guerre contre les hommes.

Napoléon n’a fait que suivre les révolutionnaires très méfiants à l’égard des femmes qui voulaient les rejoindre, des femmes très violentes et d’une extrême radicalité.

Pourtant cet homme aima passionnément Joséphine de Beauharnais. « Napoléon fut amoureux fou de sa Joséphine, il ne supporta d’ailleurs plus l’idée d’épouser une autre femme qu’elle. Cet état d’esprit ne fut malheureusement pas partagé par l’élégante. Son cœur ne chavira pas pour cet homme qui n’était ni de son genre ni de son esprit. Ce qui la décida fut précisément ce qui, dès le début, les sépara : pour elle, le mariage était – comme sous l’Ancien Régime – une affaire de convenances et d’intérêts mêlés, mais en aucun cas une affaire de sentiments ! »

 

 

napoleon,femmes,misogyne,Malléabilité

Enfin il s’est fait proclamer empereur. Voulait-il donner un nouvel habit à l’ancienne image du roi, et s’attirer ainsi les bonnes grâces des anciens maîtres du pays? Ou n’était-ce qu’un excès d’orgueil?

Cependant Bonaparte n’est pas un dictateur comme Mussolini l’était. Il n’a pas mis la France en coupe. Son Code civil, malgré ses textes misogynes, était un pas en avant dans l’organisation de la société post-monarchique. D’autres pays s’en sont inspirés.

Comment peut-on aimer un tel dirigeant? Nous ne sommes pas obligés. Il est ce que sont les êtres humains, un ensemble complexe de lumières et d’ombres.

Je ne suis pas historien et peu porté sur les Bonaparte. Aujourd’hui il est surtout critiqué pour ces points discutables. À l’époque il était acclamé comme un sauveur. Je m’interdis de porter un jugement sur son action, même si à titre personnel je proscris l’esclavage au nom de la souveraineté individuelle. 

Je suis incompétent à évaluer correctement le pour et le contre de ce personnage, le dirigeant le plus énergique peut-être qu’ait connu la France. Mais je ne vois pas de raison de ne pas commémorer sa mort.

Alors je médite sur les hauts et les bas de l’Histoire, de la vie, sur la morale en politique, sur les retournements des croyances populaires, la naissance des mouvements d’opinion, et sur la malléabilité des sociétés modernes.

 

 

 

PS: l’image 1 est due à © Bas Uterwijk. Le visage de Napoléon 1er est « reconstitué à partir de plusieurs de ses portraits peints et à l’aide d’intelligence artificielle ».

 

 

Catégories : Histoire 7 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • On entend souvent parler d'esclavage, on commémore son abolition, et toujours en faisant référence à l'esclavage afro-américain (y compris les Antilles) mais par contre l'esclavage européen (le servage) qui a pris fin en France à la révolution (et beaucoup plus tard en Russie) est passé sous silence. On pourrait même dire que la révolution industrielle a prolongée ce servage en faisant travailler adultes et enfants 12 heures par jour et parfois plus dans les mines, les filatures, les usines.....Avec des moyens de subsistance tellement réduits qu'ils n'avaient aucune issue, un vol ou délit mineur les envoyant au bagne......

  • L'esclavage est présent partout aujourd'hui, même dans nos pays, où des femmes enlevées partout dans le monde, sont réduites à la prostitution forcée, dans l'indifférence de toutes nos politiciennes qui ne parlent que de l'esclavage sous Napoléon!

  • Esclavage moderne : un fait divers publié le 7 Mai.....Un homme de 50 ans réduit en esclavage par sa soeur..... #violence-faite-aux-hommes

    https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/gard-exploite-comme-un-esclave-pendant-des-annees-un-homme-reussi-a-s-echapper-et-se-refugie-chez-les-gendarmes_4614603.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

  • L'erreur est de toujours vouloir juger.
    Napoléon est un peu de tout, donc il n'est pas possible de tout approuver ou tout rejeter.
    Mais du point de vue européen, il a modernisé l'Europe avec des idées révolutionnaires, et ce, grâce à ses conquêtes. Il l'a fait non par idéologie mais pour ses intérêts propres, mais le résultat est là. Il a créé l'Europe des nations.
    Les conséquences ont été brutales, en 1 siècles, les empires, les royaumes se sont effondrés sous les coups du nationalisme

    Il faudrait voir Napoléon comme un évènement européen ( la modernisation de l'Europe ), plutôt qu'un homme de pouvoir.
    Napoléon, c'est l'effet papillon sur l'Europe des royaumes, ce qui est paradoxal pour un empereur!

  • Tout ceci n'est que le prolongement de l'infame "cancel culture" qui frappe désormais tous les aspects de la société.

    Les "cancelers", à qui on a rien demandé, s'arrogent des droits invraisemblables de nos jours tels que de juger les hommes du passé avec les lunettes d'aujourd'hui. Et quand je dis "passé", cela peut vouloir dire 20 ans ou moins. Leurs yeux sont nécessairement plus purs, affutés et intelligents.

    Pourtant, au regard de certains critères parfaitement objectifs, nos sociétés ne sont guères moins monstrueuses que celles du passé.

    C'est ainsi que ces fiers "décoloniaux" démontent des statues en se filmant avec un iPhone fabriqué par des forçats asiatiques, avec des matières premières produites par des esclaves africains.

    Nous avons ni plus ni moins délocalisés nos esclaves, comme nous avons délocalisé notre pollution, alors ces discussions enflammées sur Napoléon me semblent bien dérisoires, à la limite de l'obscène.

  • La nuance entre HItler Bonaparte pourrait effectivement se situer au niveau du système politique (autoritaire ou totalitaire) s'il n'y avait pas ce manque d'humanité avec lequel les nazis ont traité, les enfants, les civils (mais aussi les militaires).....Pour résumer s'il n'y avait pas eu ça (une image qui en dit plus long qu'un discours ==> https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/16/Plaque_%C3%A9cole_d%C3%A9portation_enfants_juifs_75016_3.jpg

  • Vous oubliez lénine/staline/mao/castro-brother/maduro dans les dictateurs et eux sont encore encensés par la gauche! melechon se balade même avec la veste de staline!

Les commentaires sont fermés.