Stellia, éliminée de The Voice : victime ou manipulatrice ?

Stellia s’est faite recaler samedi dernier sur The Voice. C’est le sort de tous les candidats sauf un: le gagnant. Rien de particulier donc. Sauf que Stellia ne digère pas son éviction et s’estime victime d’une injustice. Focus sur un biais générationnel.

 

koumba-03.jpgLes faits

Stellia Koumba est d’origine africaine. C’est la cause de sa désillusion. En effet elle a chanté I will always love you, chanson culte de la regrettée Whitney Houston, une chanson symbole pour elle, selon ce qu’elle déclare:

« La dernière fois que j’ai chanté I will always love you, j’étais sur une scène toulousaine et la maman de l’homme que j’aimais à l’époque était là (...) et j’ai dédié cette chanson à cet homme. C’était un amour impossible à cause de notre différence de couleur de peau. »

Différence d’origine ethnique, amour impossible: on se croirait au XIXe siècle, au temps de l’esclavage, ou sortis tout droit de Roméo et Juliette. Elle a donc chanté cette chanson sur The Voice. Toutefois, la production a coupé la fin où elle annonce le pourquoi de ce choix et délivre son message: « Le racisme c’est pas bien ». En gros.

On comprend en filigrane qu’elle regrette cet amour perdu. 

Comme à l’habitude Cyril Hanouna pose mal ses questions. Il passe à côté d’un premier point à éclaircir si l’on veut donner du crédit à cette jeune universitaire qui vise une carrière de chanteuse. 

Car la demoiselle nous parle d’amour impossible à cause des couleurs de peau (elle est noire, il est blanc). Signe selon elle d’une injustice qui confine à la discrimination.

 

 

koumba-01.jpgEnlarmée

« … si la chanson est belle, c’est surtout pour le message anti-raciste qu’elle véhicule que Stellia Koumba a décidé de l’interpréter. "Je ne parlerai pas de discrimination, je pense que c’est un choix éditorial, mais il est vrai que je suis la seule pour qui on ne montre ni les répétitions, ni le pourquoi de ma chanson alors qu’au-delà de chanter, j’ai un message bien particulier et c’est celui qui n’est pas passé. C’est un choix de la production", se désole la chanteuse. »

Ce message est donc qu’elle a été victime de racisme et que le racisme c’est pas bien. On en était déjà convaincus.

Sur son histoire, on n’en saura pas plus. Cette étudiante en économie qui n’a pas sa langue dans sa poche aurait, telle une Juliette moderne, été écartée de son Roméo à cause de sa couleur de peau. Difficile de croire qu’à 29 ans et avec un bon niveau intellectuel, elle soit victime de cela en France.

Sur TPMP Hanouna lui a donné largement la parole (résumé ci-dessous). C’est le côté fouille-merde de cette émission, miroir des délires de notre époque et confessionnal public des délaissés. Mais la moindre des choses est de questionner l’invité de manière pointue. Il ne le fait pas. Normal: il ne sait pas le faire.

Jusque là on a donc une victime non vérifiée et un animateur télé incompétent. Il y a problème.

S’ajoute cette déclaration:

« Quand je chante cette chanson, je me souviens de ça (ndla: son amour perdu). Mais on ne voit pas qu’à la fin je pleure littéralement… »

 

 

koumba-04.jpgThérapie-business

Eh bien ces larmes sont une circonstance aggravante. Demandez à n’importe quel coach de chanteurs: on ne pleure pas sur ses propres histoires quand on chante. On peut les raconter mais avec la distance qui nous préserve de chialer et de faire notre propre thérapie en public. Une chanteuse ou  un chanteur qui pleure, pleure d’abord sur lui-même et prive le spectateur de sa propre émotion.

Je résume de tout cela que la dame reproche à la production d’avoir ses préférences. Celle-ci est pourtant seul maître à bord de l’émission. Rien ne l’oblige à justifier ses choix, même pas la mauvaise humeur d’une black qui se la joue victime. Rien n’oblige la prod à participer à la thérapie de la candidate.

Et puis que vois-je sur sa page Facebook? Qu’elle sort prochainement son premier single!!!

Raaaahhhh….

N’aurait-elle fait tout cela que pour faire parler d’elle? Pour le buzz et pour la promo de son CD? En tous cas son compte FB est plein de lèche à ses fans et d’auto-célébration. Et elle n’est pas la seule de sa génération dans ce cas. Les très grands d’avant (Brel, Nougaro, Barbara, etc) avaient plus de pudeur.

Je ne vois pas d’autre explication rationnelle: cette génération a appris à manipuler émotionnellement avant même de réfléchir.

La vidéo ci-dessous la montre repêchée par Florent Pagny. Ce n’est pas encore la fois de son élimination. Elle fait déjà annoncer la dédicace à un amour perdu. Elle a une jolie voix, dommage qu’elle chante faux. 

Bon, alors elle l’avait délivré ou non son message? Et puis c’est quoi cette mode de donner des messages moraux à la fin d’une prestation, ou de faire sa thérapie sur scène?

 

Pfff… Houston, nous avons un problème.

 

 

 

 

 

 

Catégories : Art et culture, Divers 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Elles veulent toutes être des stars sans avoir travaillé et sans avoir essuyé d'échecs! Billy Holliday, Amy Winehouse et quelques autres ont fini par payer de leurs vies, ce qui est de toute façon un monde sans pitié!

  • "Un spot de drogue" sur youtube pour montrer que "le racisme systémique est Dans les banlieues! Pour ce qui est des voix, ce type de concours est interdit à toute personne qui a une voix différente! Je ne suis pas sûr que Mélody Gardot et Caty Melua passeraient la barre de ce type de peloton d'exécution! Travaillent et travailler encore c'est sans doute le vrai secret pour arriver!

Les commentaires sont fermés.