Allo Avril, yoyo (sur un air connu)

Avril qu’est-ce que tu nous fais c’est pas beau, Allo Avril, yoyo, Allo Avril, yoyo. C’est comme ça, le mois d’avril: des montagnes russes. Ça commence en mars et ça s’amplifie ensuite. Les températures  montent, descendent, montent, descendent. Un yoyo.

 

avril,2021,froid,pâques,Ou une danse. La météo est une ballerine, elle fait le grand écart. plus de 22° vendredi saint, et 5-6° annoncés pour demain mardi. 

Et c’est normal. C’est un classico d’aprile. La ligne de séparation entre le froid qui se retire et le chaud qui pousse et s’étale par en-bas est sinueuse. 

En hiver cette ligne est plus basse sur l’Europe, en été elle est plus haute: on sent moins ses alternances.

Cela pour dire qu’il ne faut pas s’étonner du coup de froid qui vient. Il sera de courte durée – 2 jours, mais certains modèles prévoient de la neige à basse avril,2021,froid,pâques,altitude. L’image 1 (satellite, copie d’écran meteoblue, clic pour agrandir) montre la masse nuageuse qui a déjà atteint la région parisienne ce matin.

Sur l’image 2 on voit la coulée d’air froid aspirée entre un puissant anticyclone centré sur l’Irlande (1040 hPa) et une dépression bien creusée sur la Scandinavie (970 hPa). C’est une situation hivernale typique. Sur cette projection prévue pour 18 heures on voit le front froid, bien délimité en vert, toucher le nord de la Suisse.

 

avril,2021,froid,pâques,L’image 3 montre une représentation plus technique, toujours ce lundi de Pâques à 18 heures.

En consultant les températures archivées pour Genève (image 4), on voit que jeudi saint nous avons battu un record de chaleur pour un 1er avril (depuis un siècle). Cette liste varie su l’ensemble du XXe siècle, avec des jours-record de chaud: 2 avril 1945, 22.8°; 6 avril 1949, 24,2°; 15 avril 1904, 27,5°, entre autres.

En plus du 15 avril 1904, quatre autres journées ont dépassé les 27°: en 1934, 2018, 2007, 1947.

avril,2021,froid,pâques,Et pour les journées les plus froides, soit avec les plus faibles températures maximales, les 5-6° prévus pour mercredi sont largement battus par 1919, 1911, 1949, 1986, 2005, 2008, entre autres.

Les écarts par rapport à la moyenne y sont amples. Les plus froides considérées sur l’ensemble du mois, comme 1970 (-5,2°), 1986 (-4,5°) côtoient les plus chaudes: 1947 (27,2°) ou 1934 (27,3°).

L’écart maximal sur le mois est de près de 33°. C'est la variation naturelle.

33° d’écart: on devrait demander à Begdeder d’écrire un roman sous ce titre.

 

Catégories : Météo 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Rien de plus juste et ne dit-on-pas "Jusqu'en avril n'ôte pas un fil en mai fait ce que tu veux" !

  • Très cher homme libre, je suis partagé entre suivre l'écrasant consensus scientifique sur le réchauffement climatique et accorder un crédit même limité à vos recherches et conclusions personnelles (qui je sais sont partagés par un petit nombre). Je sais que contester ce "consensus" est à la base de l'élaboration de théories alternatives.

    Tout comme j'hésite à me dire que, parce qu'il y a une petite chance que le changement climatique ne soit pas d'origine humaine, il ne faut rien faire du tout. Et que l'on pourra toujours dire qu'on était pas sûr à 100% (l'incertitude est la première source d'inaction face à un problème, l'homme étant souvent d'un optimiste béat).

    Cela dit, vous rejoint à 100% sur le délire vert qui anime nos sociétés: le greenwashing est partout, les engagements vides de substance, les promesse jamais tenues et ce sont toujours les mêmes incompétents sectaires qui interviennent pour animer des débats simplistes.

    Je pense que le problème n'est pas vraiment de savoir si le réchauffement climatique a une cause humaine ou non, il y a suffisamment de problèmes environnementaux à résoudre pour ne pas que ce soit pas vraiment une question pertinente.

    Mais pendant que les médias mainstream passent un temps considérable à combattre les complotismes plus ou moins avérés (dont la majorité n'a aucune influence réelle), les multinationales déforestent, les déchets s'accumulent dans les mers, les espèces animales disparaissent à une vitesse jamais vue (en dehors des extinctions dues à des phénomènes naturels exceptionnels), on tortures dans les abattoirs et les exploitations industrielles et on déverse des tonnes de merde dans les rivières...

    Agissons concrètement à une échelle modeste et accessible au lieu de chercher des coupables !

  • Merci pour votre intervention Jean-Paul. j’en partage largement le contenu, « … il y a suffisamment de problèmes environnementaux à résoudre pour ne pas que ce soit pas vraiment une question pertinente ».

    Il y a beaucoup de questions où il faut « faire » et n0n ne rien faire. Mais en précisant le problème, et la solution éventuelle. Après je suis partagé entre donner la force politique aux scientifiques, ou laisser le dernier choix aux citoyens. Je ne fais plus confiance aux uns ou aux autres sans revérifier ce que je peux vérifier par moi-même.

    Cela pourrait suffire, et je me demande, suite à votre commentaire, si je devrais explorer plus les solutions pratiques que la cause originelle supposée.

    En même temps la théorie du réchauffement conduit à une panique collective et une hystérie qui pourrait nous faire prendre de très mauvaises décisions pour l’avenir.

    Quand je vois que les zadistes de Lausanne ont accroché une pancarte disant qu’ils seront morts quand il fera 40° en mars, je dis qu’ils déconnent grave et se font mousser. 40° en mars en Suisse? Soyons un peu sérieux. Ce n’est même pas la température de mars en Arabie Saoudite.

    Je ne peux renoncer à explorer tant le passé, qui montre que les variations sont la norme, ni à tenter de revisiter les causes supposées, dont j’ai des raisons de ne pas être convaincu.

    Je ne parle pas de complot pour ma part. C’est plutôt un emballement dans un contexte qui lui est favorable. Nous aurons l’occasion d’en rediscuter.

    Bonne journée.

Les commentaires sont fermés.