Exécution de Samuel Paty : 20 ans de prison pour les adolescents ?

Je reviens plus en détail sur leur cas. Au début j’aurais pu voir leur action comme une grosse connerie d’ado, comme on peut tous en faire. Mais ce que rapporte la presse, si cela est bien vrai, change la donne.

 

samuel paty,islamisme,décapitation,conflans,collégiens,Dissimulés

20 ans, c’est théoriquement la peine maximale qu’ils encourent. Cela uniquement s’ils sont justiciables de la prison à perpétuité, et donc s’ils sont reconnus coupables de « complicité d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste ». 20 ans est le maximum pour des mineurs de plus de 13 ans.

Le Procureur national antiterroriste a raconté la rencontre d’Abdoullakh Anzorov avec un premier collégien, vers 14 heures, aux abords du collège. Anzorov lui a donné une partie de la somme promise (environ 300 euros). Ils sont restés ensemble jusqu’à 16 heures. Pourquoi? Que se sont-ils dit?

À 16 heures d’autres collégiens se sont joints à eux. Le premier et un autre

« … ont "donné une description physique" de Samuel Paty à l’assaillant. ».

Et enfin:

« Ces deux collégiens se sont mis "peu après à l’écart avec Abdoullakh Anzorov afin, semble-t-il, de se dissimuler des caméras de surveillance et d’un véhicule de police en patrouille". Peu avant 17 heures, plusieurs adolescents en lien avec les premiers désignèrent à l’assaillant Samuel Paty au moment où il sortait du collège. »

 

 

samuel paty,islamisme,décapitation,conflans,collégiens,Nous pas bouger

Il y a eu du temps entre l’assaillant et les collégiens, beaucoup de temps: deux heures avec l’un, une heure avec tout le groupe. Puis certains sont partis, d’autres sont restés. Encore une fois, que se sont-ils dit?

On le sait un peu. Selon l’enquête rapportée par le Procureur national antiterroriste, Abdoullakh Anzorov

« … leur a déclaré avoir l’intention de filmer le professeur, de l’obliger à demander pardon pour la caricature du prophète, de l’humilier, de le frapper. »

Il s’est probablement dit beaucoup d’autres choses en trois heures au total. Ont-ils questionné l’homme? Ont-ils abondé dans son sens, dans une loyauté factice du jeune face au plus grand, ou à cause de leur avidité?

Étaient-ils d’accord avec l’intention de cet homme?

Connaissant le projet violent, pourquoi aucun n’a-t-il été prévenir un prof ou la direction? Parler pendant plusieurs heures d’un professeur, recevoir de l’argent pour le désigner à la vindicte d’Anzorov, être prévenu d’une agression et ne pas bouger, ne pas avoir de petit déclic, cela me choque profondément et me paraît invraisemblable.

Est-on aussi influençable à cet âge? Aurais-je fait la même chose? N’aurais-je vraiment rien vu venir?

 

 

 

samuel paty,islamisme,décapitation,conflans,collégiens,Punition

Ou aurais-je été lâche et me serais-je aveuglé sur ce que cette proposition avait d’indécent et de décelable, même pour un ado?

Aurais-je accepté en toute conscience qu’un prof soit humilié et frappé?

Je l’ignore et ne prétends être meilleur que personne. Leurs avocats disent qu’ils ont vrillé en voyant l’argent. Mais cette explication me semble trop courte. Ils étaient devant un choix moral, choisir entre le bien et le mal, et cela je pense qu’ils pouvaient l’identifier. Et puis comment fonctionnait ce groupe: quels liens internes, quels rapports de force, quels éléments dominants?

À tout le moins ils n’avaient rien à foutre de ce prof et sont possiblement complices de non-dénonciation d’un projet de crime dont ils avaient connaissance.

Je garde encore un peu à l’esprit leur jeune âge. Il y a des choses que l’on ne peut imaginer avant d’y être confronté. J’espère seulement qu’au fond d’eux, ils n’ont pas admis comme normal le fait que Samuel Paty soit « puni ».

L’enquête en dira plus sur eux, espérons le. Car il est nécessaire de comprendre comment il a été possible d’en arriver là.

 

 

PS: La une de Courrier International date de 2013. Elle reste d'actualité.

 

 

Catégories : Politique 28 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Bonjour hommelibre...

    D'accord avec vous sur le principe, mais si l'intention de tuer a été cachée aux jeunes, difficile de les rendre complices d'assassinat.

    Punir et frapper est une chose. Tuer une autre...

  • Aie aie aie et vous voulez nous faire croire ça??? De toute façon ils sont dehors dans un mois!

  • "choisir entre le bien et le mal" ... en fait, le pire dans cette affaire, c'est que rien ne démontre qu'ils ne sont pas persuadés d'avoir en fait choisi le bien....

  • On n'y comprend pas grand chose, car nous ne sommes pas dans la matrice islamique. Il y a le rôle de la Oumma dans cette histoire. En gros, ce professeur était considéré comme un animal nuisible par la communauté musulmane de l'école. Le tuer c'était s'assurer un place au paradis. Ces gamins acceptent, car la cible est devenue un ennemi commun. Un type va lui règler son compte.Donc un indicateur qui vous fourni des tuyaux vaut la peine d'être rémunéré. C'est un peu la fête. L'assaillant n'a plus rien à perdre, tout à gagner puisque le paradis l'attend. Il donne donc volontiers ses sous à ses "associés".

    Après coup, on cherche à spéculer sur cette histoire d'argent. Les jeunes auraient juste acceptés en échange d'argent. C'est trop naïf.

  • Il faudrait aussi tenir compte de la campagne d'insulte et de dénigrement mis en place par les adultes. Relayée sur les réseaux sociaux, cette campagne a eu surement une influence sur les ados (je suppose qu'ils sont musulmans) et les adultes.
    On s'attarde beaucoup sur les ados, ce qu'ils ont fait est grave, mais on parle pas des adultes, ceux qui ont mis en place la campagne, l'ont relayé.

    "Est-on aussi influençable à cet âge?"
    Oui, bien sur. Même les adultes sont influençable
    "Aurais-je fait la même chose?"
    Mystère
    "N’aurais-je vraiment rien vu venir?"
    Fort possible

  • "La conférence choc d'amar lasfar" sur youtube! Tout est là!

  • Question: un ou plusieurs de ces collégiens sont-ils musulmans ?

  • Désormais les collabos essayent de justifier et certains sont encore en plein déni

    https://etudiant.lefigaro.fr/article/assassinat-de-samuel-paty-chahutee-lors-de-la-manifestation-l-unef-est-rattrapee-par-ses-contradictions_f63a2ac2-11de-11eb-8e50-e65c96dd8259/

    et aussi

    https://etudiant.lefigaro.fr/article/l-islamo-gauchisme-a-la-fac-les-universites-repondent-a-blanquer_08161cfe-1515-11eb-963a-f11f82c22538/

  • Et voici une autre étudiante condamnée, mais c'est une goutte d'eau dans l;'océan:

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/besancon-une-etudiante-condamnee-pour-s-etre-rejouie-de-la-mort-de-samuel-paty-20201023

  • Tant que l'on ne sait pas, on est innocent D. Degoumois...

    C'est une invariable. N'importe quel juge vous le dirait. On appelle cela de l'irresponsabilité (en ce cas de figure, je parle du meurtre).

    Cette affaire est d'ailleurs plus pathétique que quoique ce soit d'autre. Un prof convaincu du bien-fondé de son enseignement, un meurtrier tout aussi convaincu de sa mission et des gamins ma foi...gamins.

    Affronter les flics avec un canif et un pistolet à billes...Faut-il être pitoyable...

  • Non, Daniel, je n'ai rien trouvé sur l'origine ou la confession de ces ados.

    Omar, vous faites bien d'insister sur le rôle des adultes, en particulier de ce père. Je n'en ai pas parlé parce que je me suis focalisé sur les jeunes. Mais sa responsabilité semble énorme.

    Il faudrait aussi savoir comment les infos ont circulé entre le cours du prof et l'assassinat. Qui savait quoi, que se disait-il? Des choses ont bien dû se dire entre élèves. Cela pour savoir ce que ces ados savaient au moment de la proposition du tueur.

    En tous cas selon ce que j'ai lu, ils ont eu du temps pour en discuter entre eux et y réfléchir. Inconscience ou déni du danger, ou complaisance avec le punisseur, cela reste à déterminer. Les questions que nous nous posons peuvent conduire à de réponses terribles.

  • @ Hommelibre :, je me pose une question à mon sens importante :

    Ces ados rentrés chez eux avec de l'argent, quelle a été la réaction de leurs parents ? Ont-ils remarqué un changement de comportement ?

    On peut imaginer qu'ils ont cachés l'argent dans leurs chambres mais il paraît improbable d'imaginer que les parents n'aient rien remarqué.

    A leur âge, on se montre plutôt "fier" d'avoir autant d'argent alors que très souvent la règle est de recevoir quelques euros par mois ou par semaine !

  • Et puis, quelles que soient les circonstances et le degré de conscience de leur acte, ce qu'il ont fait est carrément dégueulasse, et c'est peu dire.

  • L'ado a l'excuse que son cerveau est dans une période de grande transformation. Il interprète mal l'émotion des autres personnes, l'empathie est diminué,...
    Qu'il ne soit pas jugé comme un adulte, c'est normal.

    La victimisation qui est répandu dans l'islam, parfois venant de bobos et de l'extrême gauche, couplé aux déficiences de l'ado, sont peut-être la cause de ce qui nous paraît comme effarant, effrayant.
    Les révolutionnaires savent bien que l'idéologie de la victimisation est efficace pour mobiliser.

    Une partie des intellectuels français sont à minima complice de la dégradation de la société. Mais ils en sont encore a y voir les critiques, comme une influence de l'extrême droite sur la société. Ils sont dans le déni comme Mediapart.

    Les ados sont responsables de leurs actes, mais leur religion et l'islamo-gauchisme sont aussi déterminant.

    La gauche française se doit de défendre les minorités sans utiliser la perversité de la victimisation. C'est valable en Suisse aussi.

    La victimisation tue.

  • Depuis cette exécution les cas d'agressions de profs par des élèves et leurs parents ont explosés partout en France! Il faut se rappeler que daesh demandait la fermeture de toutes les écoles et universités!

  • 350 euros, c'est presque le prix d'une Playstation, et puis, quel chouette film à faire tourner sur les réseaux. Et oui, les ados sont très cons. En plus. On y rajoute l'ambiance instaurée par les parents d'élèves...
    Qui s'étonne?

    PDO

  • Votre phrase rapportée en bleu hommelibre:

    « … leur a déclaré avoir l’intention de filmer le professeur, de l’obliger à demander pardon pour la caricature du prophète, de l’humilier, de le frapper. »

    Puis votre autre phrase:

    "À tout le moins ils n’avaient rien à foutre de ce prof et sont possiblement complices de non-dénonciation d’un projet de crime dont ils avaient connaissance."

    La violence volontaire (en général) est un délit si mort ne s'en suit pas. Et non un crime.

    https://www.cabinetaci.com/delits-de-violence/

    Si Anzorov a effectivement dit ce que vous avez retranscrit en bleu, les gamins ne pouvaient pas imaginer une tuerie. En effet, pour obliger quelqu'un à demander pardon, il faut qu'il soit en vie...

  • J'ai usé du mot "crime" dans un sens plus général que juridique, Absolom. Mais vous avez techniquement raison.

    Ils ne pouvaient pas imaginer une tuerie, espérons-le. Mais ils pouvaient imaginer que quelque chose de mal se préparait. Et à nouveau, de quoi ont-ils parlé pendant le temps d'attente?

  • @ Lise: oui, cela aussi fait partie des questions à se poser.

  • Comme dit plus haut, d'accord avec vous sur le principe. C'est juste que bien souvent, les gens sont déçus de jugements rendus. La loi et ses articles étant ce qu'elle est...M'enfin ils peuvent prendre une peine déjà conséquente. Et passer pour des moches :-)

    Strictement rien à voir avec votre billet et je m'en excuse, mais regardez-moi ça:

    https://www.20min.ch/fr/story/linterview-de-maiwenn-est-a-gerber-118993383327

    Ou comment rendre une femme normale...à gerber.

  • Merci pour ce lien. Je le garde au chaud pour un éventuel billet.

  • "Non, Daniel, je n'ai rien trouvé sur l'origine ou la confession de ces ados."

    Moi non plus.

    Comme d'habitude quoi, il ne faut pas stigmatiser, ne pas inciter à la haine, etc. Et tout ça à sens unique. Je dis ça, je dis rien, ou en tout cas moins qu'Omar.

    Question subsidiaire: ces collégiens qui ont parlé tout l'après-midi avec le futur assassin, ils n'avaient pas cours?

  • "Je dis ça, je dis rien, ou en tout cas moins qu'Omar."
    C'est à dire? Développez.

  • "(je suppose qu'ils sont musulmans) "

  • Concernant ces jeunes qui ont reçu de l argent pour identifier M. Samuel Paty, RIP, ils doivent être jugés selon les règles de la loi en tenant compte que dura lex sed lex.

    En principe, un jeune ne doit pas accepter pas de l argent d un inconnu et s il l accepte, c est une affaire pas nette donc louche et on se demande si les parents avaient bien informé et éduqué leurs enfants sur ce point, entre autres. Mes parents me disaient : n accepte jamais ni de parler ni de recevoir même pas un bonbon d une personne inconnue et étrangère, alors si c est du fric, c est encore louche de chez louche.

    J admire sur le blog de M. Homme Libre la différentiation distancielle (terme au Covid :) toute proportion gardée ) entre l Islamiste/Terrorisme Islamiste et la religion musulmane. Qu on n aime ou pas cette religion, et pourquoi pas? , chacun de nous a le droit même de ne pas ni applaudir ni apprécier telle ou telle religion voire la haïr comme, entre autres, celles des mono-théistes mais ceci est une toute autre chose et un autre sujet de débat.

    C est clair qu un seul salopard de terroriste sur la planète-terre est déjà de trop. Alors quoi dire quand ils sont des centaines de milliers de salopards islamistes (voire peut être 1 million à tout casser, chiffre à la louche). Des centaines de milliers ou plus est une très grosse m... mais n oublions pas pourquoi et qui les a fabriqués, soutenus et aidés à ce jour par en grande partie les USA et par les pays voisins du sale nid de Daech et d Al Qayda au proche orient dont les voisins de la Syrie et de l Irak, les Frèrots du Qatar, le Salafisme de la Saoudie, la Turquie, la France (bon boulot d Al Qayda/Al Nosra en Syrie/selon Sieur Laurent Fabius déjà en 2012) pour ne citer qu eux ... Posons aussi cette question à leurs expéditeurs en question pusiqu Islamistes-Terroristes ne sont pas tombés du ciel, pas qu on sache, mais peut être oui afin d installer la Démocratie dans ces pays "arrièrés" ou toujours du "tiers monde" et qui commençaient à peine à émerger un petit Schouwaya mais qui ont un peu de pétrole, c est encore mieux ...? ,

    Islamistes ne sont pas l équivalent automatique de 1.8 milliards de musulmans sur la planète-terre (moins le 1 million de salopards islamistes cités ce qui nous fait 1.7 milliards et 999 millions de Musulmans qui sont criminellement catalogués, à tort et carrément comme des Terroristes et au mieux de potentiels-futurs-terroristes. Je pense que ceux qui font la même équivalence entre Islamistes -Terroristes et Musulmans savent très bien pourquoi ils font ce sale mélange de salades infectes.

    Bien à vous M. Homme Libre et Merci à votre blog.
    Charles 05

  • J ajoute à mon texte ci dessus (samedi 24-10-20 à 15h36) que quand un de mes futurs enfants (inchallah :) ) m informerait avoir reçu de l argent d un inconnu, j irais presto illico et direct à la Police, non?

    Et s il ne m informe pas, il y a un noeud quelque part...

    Notons que ces "enfants" en question de la classe de M. Samuel Paty, RIP, n étaient pas des bébés mais des ado quasi adultes et ayant plus de 16 ou 18 ans, sauf erreur de ma part donc responsables de leurs actes et ils ont un peu de la jugeote (bon sens et bon sang!) quand même.

    Merci M. Homme Libre.

  • En laissant le doute mais avec un peu d'imagination tout en lisant l'article de a-z...Disons qu'on a pas les prénoms mais...:-)

    https://www.leparisien.fr/faits-divers/conflans-ces-ados-detonateurs-de-l-attentat-21-10-2020-8404380.php

  • Ca se confirme...

    https://www.leparisien.fr/faits-divers/attaque-de-conflans-j-ai-honte-ce-que-les-collegiens-accuses-de-complicite-ont-dit-aux-enqueteurs-04-11-2020-8406695.php

Les commentaires sont fermés.