Sondage : l’islam en France

Ce sondage est paru il y a moins de deux mois. Il est instructif d’y revenir pour constater la profondeur de la fracture dans la société française et le désordre induit par un multiculturalisme mal pensé.

 

 

france,islam.sondage,terrorisme,patyIndifférents

Quelques chiffres illustrent le fossé entre français musulmans et non-musulmans.

D’abord à propos des caricatures de Mahomet. 69% des musulmans pensent que les journaux avaient tort de les publier, alors que 59% des Français non musulmans pensent qu’ils avaient raison. Toutefois les moins de 25 ans non musulmans ont un avis plus nuancé: 47% la désapprouvent.

On a donc là, déjà, un clivage fort entre musulmans et non-musulmans. De surcroît:

« Les Français s’avèrent de moins en moins compréhensifs à l’égard de l’indignation suscitée par ce type de publications : seuls 29% d’entre eux partagent cette indignation, contre 36% en février 2006. »

Concernant le terrorisme islamiste (image 2), 72% des Français musulmans condamnent fermement les attentats commis en France, contre 88% des Français dans leur ensemble. Cependant:

« 10% des musulmans « condamnent [les frères Kouachi] mais partagent certaines de leurs motivations » et 5% déclarent qu’ils « ne les condamnent pas ». Par ailleurs, 13 % des musulmans se disent indifférents à l’égard des terroristes ayant assassiné les 12 personnes lors de cet attentat. »

 

 

france,islam.sondage,terrorisme,patyAppartenance

Il y a là un potentiel de gens susceptibles de faire écho aux propos des fondamentalistes. Mais à mon avis c’est surtout du côté des jeunes qu’il y a un problème.

« Un quart des jeunes musulmans (26%) de moins de 25 ans ne condamnent pas explicitement les auteurs des attentats du 7 janvier 2015 et 12% les condamnent tout en admettant partager certaines de leurs motivations, sans doute parce qu’ils voient dans l’irrévérence envers l’Islam une forme inacceptable d’irrespect envers eux. »

Une partie importante des jeunes issus de l’immigration musulmane a donc repris à son compte une posture victimaire-revancharde très à la mode en occident, qui  les rapproche des thèses djihadistes et alimentent un ressentiment anti-français.

L’environnement de plus en plus radicalisé, par exemple par des associations cultuelles ou sportives, ainsi que les prêches de certains imams intégristes, créent un climat de tolérance idéologique à l’égard des extrémistes, et suscitent de nouveaux adeptes.

Mais en amont il y a un sentiment d’appartenance à une culture qui reste vive même pour la troisième génération, culture d’autant plus prégnante qu’elle se nourrit d’un discours victimaire dans lequel n’importe quelle frustration, n’importe quel désordre psychologique personnel, peuvent trouver un exutoire-prétexte.

 

 

france,islam.sondage,terrorisme,patyAttachement

Au final ce sondage récent renvoie à un  autre de 2019. Il portait entre autres sur la question suivante: l’islam est-il incompatible avec la société française? 61% des Français partagent cette idée. Ce sentiment « recueille l’approbation de 29% des musulmans, il est partagé par près d’un jeune musulman sur deux (45%). » À noter qu’entre février 2018 (image 3) et octobre 2019, on constate un bond de presque 20% de français qui jugent l’islam incompatible.

Donc près de deux tiers des Français non musulmans, un tiers des musulmans, et la moitié des jeunes musulmans, pensent que l’islam est incompatible avec la démocratie française.

On est là devant une fracture profonde, d’autant plus surprenante que les jeunes musulmans questionnés, parfois de troisième génération, ont eu tout loisir de s’intégrer dans ce pays où ils sont nés.

Entendons-nous bien: il me paraît normal que des personnes de même origine cultivent ensemble un lien avec cette origine. Il est normal d’être attaché à là d’où l’on vient. Ce genre d’attachement ne s’estompe que sur plusieurs générations.

Dans cette idée je vois de plus en plus de personnes d’origine maghrébine assumer sereinement leur prénom et leur origine, sans en faire un problème. J’approuve et j’y vois l’expression d’une fierté parfaitement normale.

Culturels, religieux, familiaux, les attachements et loyautés sont multiples. Mais l’islamisme pervertit ces attachements légitimes, il en fait des armes.

 

 

france,islam.sondage,terrorisme,patyRestrictions

J’écrivais dans mon précédent billet qu’à mon avis la majorité des musulmans veut simplement vivre en paix. Ces chiffres ne modifient pas mon opinion, mais je dois dire qu’ils sont troublants et inquiétants.

Question: les non-radicaux pourraient-ils basculer du côté des radicaux à cause d’une crise majeure, par loyauté au livre (le Coran) et à la communauté des croyants?

Personnellement je ne le pense pas. C’est une chose pour un musulman de base de condamner la publication des caricatures. J’imagine que de nombreux ex-chrétiens tiqueraient en voyant une caricature libidineuse de Jésus. Mais c’en est une autre de basculer dans une guerre civile. Malgré les versets guerriers du Coran, il y a un fossé.

Pourtant l’évolution actuelle va dans le sens d’une exacerbation des tensions. À terme, si rien ne change, la société française pourrait aller vers une confrontation de plus en plus intransigeante et violente entre les cultures.

Au Danemark, pays présenté comme le plus heureux au monde, la classe politique a mis en place une politique anti-immigration restrictive. Elles a en particulier voté en 2018 une loi anti-ghettos. C’est l’une des conditions de son bonheur.

 

 

france,islam.sondage,terrorisme,patyGhettos

« Il s’agit de 22 mesures ayant pour objectif d’éradiquer les ghettos, des « sociétés parallèles » qui « [trouent] la carte du Danemark » selon Lars Løkke Rasmussen, ex-Premier Ministre danois. »

Pour être plus précis:

« Les ghettos sont pour le gouvernement, des quartiers à forte population immigrée d’origine non-occidentale, à faible revenus, et de religion musulmane, où, selon Inger Støjberg, « la charia a plus force de loi que la Constitution du royaume, où les valeurs danoises sont rejetées et où il y a trop de gens assistés ne parlant même pas le danois et trop de criminels». »

Un exemple que la France devrait méditer. Mais osera-t-elle vraiment casser ses propres ghettos et mettre en question l’idéologie multiculturaliste toxique, toxique pour cette république centralisatrice et autoritaire chez qui l’unité est une obsession?

Et combien de temps demandera une pacification, si elle survient, alors qu’on sait que des enfants musulmans continuent en France à être élevés dans la haine de la laïcité et du monde occidental? Qu’il y a 8’000 personnes dangereuses fichées? Que la victimisation très ancrée sera difficile à extirper? Que des associations et des représentations politiques soutiennent ou ont soutenu pendant des décennies cette victimisation?

 

 

france,islam.sondage,terrorisme,patyNique le Times

Et voici le New York Times, devenu feuille de chou gauchiste, qui stigmatise les policiers et non l’exécuteur des basses oeuvres d’Allah? Du pain béni pour les tueurs islamistes. Le NYT a en effet publié l’information sous le titre suivant: « French Police Shoot and Kill Man After a Fatal Knife Attack on the Street ».

En français: La police française tire sur un homme et l’abat après une attaque de rue fatale au couteau.

C’est l’information progressiste: le fait principal est que la police tire et tue. Une telle présentation pose le tué en victime de la police. Horreur! Malheur! Et, dans un style très novlangue, le découpage d’une tête devient une simple attaque fatale au couteau.

Le NYT a perdu la tête.

 

 

 

Catégories : Politique 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ils sont en guerre contre nous! Mais ose t on le dire???

  • Je suis tombé tout à l'heure sur une petite affichette verte dans un abribus d'extinction/rébellion!!!! Au dos ceci "L'avenir appartient à la non violence, à la conciliation des cultures différentes!" Ils sont totalement hors sol, être non violent face à des gens qui veulent vous égorger, est ce bien raisonnable?? Sachons au moins nous défendre et défendre nos libertés!

  • On n'en parle pas beaucoup, mais voici les dernières nouvelles:

    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/caricatures-de-charlie-hebdo-menacee-la-nouvelle-republique-porte-plainte-20201021

  • A ne pas manquer, le tout dernier I-Média intitulé "Islamisme: la Prise de Conscience?" sur l'abject crime des Yvelines:

    https://www.youtube.com/watch?v=d1WHyzVyjy4

    Dorénavant, pour sortir de l'abrutissement et de la propagande que nous impose la RTS, suivez cette émission hebdomadaire de qualité chaque jeudi:

    https://www.youtube.com/channel/UC6uo3uVzDvJVzrJ2DdmZT5Q

  • « Il est normal d’être attaché à là d’où l’on vient. Ce genre d’attachement ne s’estompe que sur plusieurs générations. » J’ai comme l’impression que chez beaucoup de musulmans, le nombre de générations est comme le covid aujourd’hui, en croissance exponentielle. Il fut un temps où une double culture était considérée comme une richesse. Aujourd’hui, le cœur des adeptes du Prophète penche vers l’origine musulmane, car… musulmane,

    L’islam compatible avec la démocratie? Mais qui ose répondre «oui» si l’on songe à ces textes millénaire, à ce fatras d’exégèses destinées à examiner si Allah a bien dit ceci ou cela, pour être sûr de lui être fidèle. C’est déjà le fondement d’une incompatibilité avec la démocratie qui est basée sur la loi des hommes et non de Dieu. Compatibles avec la démocratie : la fierté des conquêtes, l’obsession de domination du monde, une misogynie minutieusement décrite, ce droit féroce dans ses sanctions, discriminatoire dans ses injonctions?

    L’islam est incompatible avec la démocratie, mais les musulmans peuvent y adhérer s’ils renoncent à une partie de leurs dogmes. Clairement. Ça parait impossible. Le musulmans « modérés » veulent bien oublier certaines prescriptions, mais refusent absolument de reconnaître qu’elles appartiennent à l’islam. Si on le lit bien, l’islam est parfait, disent-ils, l’islam est une merveille et nous sommes prêts à le partager avec vous!

    «J’imagine que de nombreux ex-chrétiens tiqueraient en voyant une caricature libidineuse de Jésus.» Je vous rappelle que les musulmans ne «tiquent» pas, leurs réactions sont un peu plus fortes.
    «l’évolution actuelle va dans le sens d’une exacerbation des tensions ». Des tensions entre qui et qui ? Les musulmans intégristes contre «l’extrême droite et les islamophobes»?… qui le sont devenus sans la moindre raison?

    Je vous rappelle que quelque 300 citoyens français sont tombés sous les coups de l’islam. Je vous rappelle que les Frères musulmans, les salafistes et les pro-Erdogan connaissent une belle expansion, qu’ils appellent à une mobilisation constante contre les « injustices » de notre société. Mais que jamais ils ne s’élèvent contre celles liées à l’islam dans les pays régis par cette religion.
    Et ils exigent que nous acceptions avec applaudissements des habits discriminatoires, la violence du ramadan, le halal, les 5 prières quotidiennes (l’islam doit rester une obsession) , les exigences dans les hôpitaux, etc. etc. Sinon, nous manifestons, disent-ils notre «haine de l’islam».

    «La France osera-t-elle casser ses propres ghettos et mettre en question l’idéologie multiculturaliste toxique?» Non, d’autant plus que «l’information progressiste» va vite se reprendre. Je rappelle que la LDH, le CCIF et je ne sais plus quelle autre (ils étaient encore à la recherche d’alliés) avaient lancé une pétition contre le projet de loi contre le séparatisme, projet pas encore né, juste avant le meurtre de l’enseignant. La pétition a soudainement disparu. Mais pas ses auteurs.

    Mes excuses pour la longueur de ce commentaire. Mais j’aurais pu en écrire un livre. Ces jours, ma révolte contre tous ces milieux qui ont condamné sans appel durant des décennies les lanceurs d’alerte français atteint son maximum! Et je vomis en particulier le Monde et Libération qui sont restés des modèles de «l’information progressiste».

Les commentaires sont fermés.