Migrants en Méditerranée : le Louise Michel ou la Nef des Folles

Les migrants de Méditerranée ne sont pas seulement des personnes. Ils sont aussi des tracts guerriers. Ou des balles. On les secoure pour le bénéfice militaire à en tirer. On ne se réclame plus d’un sentiment humanitaire, qui s’use à force de voir le flot ininterrompu de la misère.

 

louise michel,migrants,bateau,mediterranee,banksHumanitaire? Non.

Ainsi pour le navire humanitaire de Banksy, le Louise Michel. Banksy est un artiste de street art qui a fait fortune à coups de provocations tout en gardant son anonymat. Le site de la RTS n’hésite pas à le qualifier de Picasso du XXIe siècle.

On compare également sa notoriété à celle d’Andy Wharol. « Il est aussi connu que Léonard de Vinci, Picasso ou Andy Warhol. » Placer au même niveau Vinci, Picasso et Wharol sur le seul critère de notoriété, c’est léger. Wharol était un bon illustrateur. Il avait trouvé un langage graphique attractif – bien que pauvre – mais il n’était pas un peintre.

Banksy a entre autres peint sur un mur de garage ce graff (image 2, clic pour agrandir). Il y dénonce la pollution de l’air, selon la RTS. Ça ne mange pas de pain: personne n’aime la pollution. Mais qui voudrait renoncer aux vêtements chauds coûteux en énergie lors de leur fabrication? Qui dirait non au chauffage des appartements? La dénonciation est simpliste est tronquée.

Banksy a affrété le Louise Michel pour recueillir des migrants en perdition. Le navire est commandé par la célèbre Pia Klemp:

« Pia Klemp estime que Banksy l’a sollicitée pour son engagement politique: «je ne vois pas le sauvetage en mer comme une action humanitaire, mais comme faisant partie d’un combat antifasciste », a-t-elle déclaré au Guardian.

 

 

louise michel,migrants,bateau,mediterranee,banksConvergence des cultes

Les dix marins du «Louise Michel» se disent tous «des activistes anti-racistes et anti-fascistes partisans de changements politiques radicaux», précise le quotidien. »

Quoi de plus clair? L’ultra-gauchiste le dit elle-même, pour elle (et on peut le supposer pour ses co-militants) ce n’est pas un combat humanitaire mais politique. La Méditerranée est un bon spot médiatique. On en parle beaucoup. Banksy fait sa pub, les antifas font leur pub, même les femrad font leur pub.

Si, si. Selon The Guardian:

« Lea Reisner, a nurse and head of mission for the first rescue operation, said the project was anarchist at its heart, meant to bring together a variety of struggles for social justice, including for women’s and LGBTIQ rights, racial equality, migrants’ rights, environmentalism and animal rights.

The 10 crew members of the Louise Michel have diverse backgrounds, but they all identify as anti-racist and anti-fascist activists advocating for radical political change. As it is a feminist project, only female crew members are allowed to speak in the name of the Louise Michel. »

 

En français dans Le Matin:

« Selon Lea Reisner, une infirmière en charge à bord des opérations de secours, le projet est «d’abord anarchiste, puisqu’il entend défendre la convergence des luttes pour la justice sociale, dont les droits des femmes et des LGBTIQ, l’égalité raciale, les droits des migrants, la défense de l’environnement et les droits des animaux. »

 

 

louise michel,migrants,bateau,mediterranee,banksCheval de Troie

C’est la convergence des cultes.

Et « puisqu’il s’agit d’un projet féministe, seules les membres d’équipages féminins sont autorisés à s’exprimer au nom du Louise Michel », souligne le Guardian. »

C’est le grand amalgame, le grand vrac victimaire, dans lequel les Folles de la Nef refusent aux hommes le droit à la parole. Parce qu’ils sont des hommes, semble-t-il. Sexisme, exclusion, manipulation, volonté de domination: c’est le visage du progressisme.

Ah, ce bon vieux féminisme revanchard, communautariste et anti-mecs! Dire que ces gens, enfermés dans leur microcosme et leurs surenchères, dominent le monde médiatique et universitaire et l’émotionnel collectif. Grave.

Pour les situer, c’est simple: il suffit d’inverser le sens de leurs mots. Anfifa veut en réalité dire néofa. Antiraciste signifie néoraciste. Inclure c’est exclure.

Banksy et ses féministes du Louise Michel, Greta crachant sur le monde des adultes, les antifas alimentant des émeutes aux USA, l’écoterrorisme, la co-lisière de Biden, représentent tous la même mouvance idéologique.

 

En conclusion, le Louise Michel est un cheval de Troie. Sous un prétexte humanitaire de moins en moins revendiqué, des proto-fascistes utilisent ouvertement le flux migratoire pour casser la société occidentale. Comme beaucoup de choses les migrations doivent être régulées et encadrées, mais les dits progressistes veulent déréguler les sociétés.

Je croyais que déréguler ce n’est pas bien. Me trompé-je?

 

 

PS: je remercie le commentateur qui, sous mon précédent billet, m'a suggéré celui-ci.

 

 

Catégories : Politique 8 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Il y a quelque chose que je ne pige pas : par exemple, si j'avais envie de m'installer en Suisse pour de bon, je m'adresserais d'abord aux autorités helvètes pour en demander la permission. Or ces "migrants" ne viennent pas pour la plupart de pays en guerre et laissent leur famille derrière eux. Même dans les régions où des conflits existent, on trouve des ambassades et des consulats où l'on peut déposer une demande pour être accueilli. Sans doute suis-je naïf, car ces gens qui prennent des risques sur l'eau savent bien qu'ils seront attendus par un de ces bateaux qui sont là pour les installer dans cette Europe généreuse d'où ils ne seront pas expulsés. Il leur suffit d’appeler le "Louise Michel" avec leur portable. Je commence à comprendre que ces associations secouristes ne s'intéressent qu'à leur fonds de commerce : l'idéologie et les subventions.

  • Merci Cher Homme Libre,

    J'avais pensé que ce sujet vous inspirerait et vous l'avez traité magistralement, comme vous le faites toujours avec tous les sujets.

    Notez au passage que les journaleux de la RTS, passés maîtres qu'ils sont dans la désinformation et la propagande, en ont parlé plusieurs fois au TJ et encore aujourd'hui, mais en se gardant bien de nous donner tous ces détails sur le sujet pour ne pas effrayer le bon peuple qui pourrait finir par comprendre.

    Comme vous le dites si bien, c'est un CHEVAL DE TROIE du marxisme culturel et rien d'autre. Cette idéologie attaque nos valeurs et notre civilisation occidentale sur tous les fronts sous couvert de PSEUDO- féminisme, antiracisme, antifascisme, antispécisme, réchauffisme, et d'une lutte bidon contre de supposés et fantasmés sexisme, islamophobie, homophobie, grossophobie etc.

    Et parmi leurs meilleurs alliés dans cette "révolution" pour nous imposer leur idéologie fasciste on trouve la très grande majorité des médias, la RTS en tête, qui peut le faire grâce à notre redevance.

    Voci une très courte vidéo du Prof. Jordan Peterson qui résume tout ça très bien. Vous la trouverez sur ce site, sous le titre "Dangerous People are Teaching Your Kids"

    https://www.prageru.com/presenter/jordan-peterson/

    Bien entendu, tous ces gens sont les idiots utiles du grand capital, comme le dit si bien Michel Onfray.

    Et ce qui se passe aux USA en ce moment c'est la même chose et tout est orchestré par la même clique de mondialistes.







    Quand la majorité ouvrira les yeux il sera trop tard.

  • "Pour les situer, c’est simple: il suffit d’inverser le sens de leurs mots. Anfifa veut en réalité dire néofa. Antiraciste signifie néoraciste. Inclure c’est exclure."

    On ne peut mieux dire. Tout comme dans le roman 1984:

    La guerre, c’est la paix
    La liberté, c’est l’esclavage
    L’ignorance, c’est la force.

    Avec les médias en charge du Ministère de la Vérité

  • Bonjour,

    Ceci est sujet capital dont vous n'entendrez pas parler sur la RTS ni dans les journaux, pour éviter que les genevois ne soient mis au courant.

    Si vous ne voulez pas que l'Etat verse 15 millions pour financer le travail au noir à Genève avec vos impôts, signez, faites signer, partagez et faites de la publicité pour ce référendum avant le 10 Septembre, téléchargeable sur ce site en cliquant sur le mot "ici":

    https://www.udc-ge.ch/non-au-travail-illegal-et-non-declare/

    si le premier lien ne fonctionne pas essayez celui-ci:

    https://www.udc-ge.ch/

    Un grand Merci d'avance!

  • Bonjour, je suppose que c'est une coquille mais ça m'a bien fait rire :) "la co-lisière de Biden"

  • À l'origine c'était une coquille. Je l'ai vue en relisant et j'ai aussi trouvé amusant, alors je l'ai laissée.
    :-)

  • Tous les bateaux de passeurs qui transportent les migrants sont reliés a Alarm Phone qui envoie des bateaux importants pour récupérer les naufragés. Le numéro d'appel est +334 86 51 71 61.

  • De même que l'action de l'équipage des folles du Louise Michel dit clairement que son action n'est pas humanitaire mais politique et d'extrême gauche, figurez-vous que l'Association bidon l'Escouade, qui est derrière le changement des noms des rues de Genève le dit tout aussi clairement de leur action qui vise a lutter contre le capitalisme, le patriarcat, le racisme, le sexisme etc. Bref , comme Homme Libre le dit si bien:

    "C’est le grand amalgame, le grand vrac victimaire, dans lequel les Folles de la Nef refusent aux hommes le droit à la parole".

    Voici comment "L'Escouade" se présente sur leur site:

    https://100elles.ch/lescouade/association/

    " L’Escouade est un collectif féministe basé à Genève qui s’est créé en novembre 2017.

    Nous partons du constat selon lequel le capitalisme, le sexisme et le racisme produisent des oppressions systémiques qui régissent encore aujourd’hui nos sociétés. Ces oppressions se co-construisant de manière interdépendante, nous agissons d’une manière intersectionnelle afin de contribuer à leur destruction. Lutter pour l’égalité doit se faire en pensant à des alternatives au système intrinsèquement capitaliste, patriarcal et raciste dans lequel nous vivons."

    Au moins ça a le mérite d'être clair, mais curieusement ni le gouvernement genevois, ni les médias, ni l'université qui les soutiennent ne mettent l'accent sur ce point. Il ne faudrait certes pas effrayer le bon peuple qui s'imagine avoir affaire à gentilles féministes alors qu'en fait il s'agit de viragos communistes qui aimeraient pouvoir envoyer au goulag tous ceux qui ne pensent pas commes elles.

    Et tout comme les excitées de la Nef de folles, l'Escouade refuse aussi de donner la parole aux hommes. Je cite:

    "Nous souhaitons que le noyau du collectif soit réservé aux personnes susceptibles de subir des discriminations sexistes. Nous envisageons donc la non-mixité comme un outil de lutte, permettant de nous organiser et de partager des expériences communes dans un espace débarrassé des sources potentielles d’oppressions."

    De plus elle prétendent fonctionner de manière horizontale:

    "Nous nous organisons afin de créer un espace bienveillant dans lequel nous pouvons partager et nous entraider. L’Escouade fonctionne de manière horizontale et consensuelle."

    Cependant si vous lisez leurs statuts (téléchargeables sur leur site), par exemple l'article 14, vous apprendrez que:

    "Le Comité directeur peut prononcer l'exclusion d'un.e.x membre.x sans indications de motif"

    Cela me semble bien peu horizontal, mais plutôt d'une verticalité extrême, qui fleure bon le KGB et la STASI.

    Bref, comme on pouvait s'y attendre cette association est également un cheval de Troie, mais le problème c'est que ce cheval-là est soutenu par le gouvernement genevois et l'université avec de l'argent publique et personne ne dit rien!

    Et si vous n'êtes pas encore convaincu, lisez les profils de ses membres, et essayez de ne pas rire quand vous verrez la grande photo où chacune tente désespérément de se rendre intéressante:

    https://100elles.ch/lescouade/equipe/

Les commentaires sont fermés.