Racisme et sexisme à l’Orangerie : Novicov doit dégager

Andrea Novicov devrait-il se suicider? Ce serait la meilleure manière de disparaître. Il serait cohérent. Car le directeur du Théâtre de l’Orangerie (TO) déclare une guerre sociale et le dit ouvertement: il veut la chute du mâle blanc. Lui-même étant un mâle blanc, il doit donc rapidement se faire disparaître.

 

orangerie,geneve,novicov,male blanc,racisme,sexisme,subvention,wu zetian,mongols,esclavageDu mal au mâle

Je lui suggère un happening final, en scène, sous les lancers de tomates de dizaines de mâles blancs accompagnés par leurs femelles – du moins celles qui ne sont pas encore devenues collabos et dont le coeur n’est pas contaminé par la haine de l’homme.

Rejouant Le Martyre de Saint Sébastien, Novicov s’attacherait à un poteau érigé tel un phallus gigantus magnificus dont sortiraient par saccades d’étranges jets opaques. Puis, d’un orteil, il déclencherait le mécanisme actionnant dix arcs et leurs flèches pointées sur lui.

Comme musique? Le Martyre de Saint Sébastien de Claude Debussy semblerait idéal mais il y manque la tonalité crépusculaire. Le Crépuscule des Dieux de Wagner est si pompier qu’il éteindrait l’incendie final du théâtre. J’opte pour Lisa Gerrard (Dead Can Dance) et The Storm.

Comme décor: rien ou presque. Un rideau blanc immaculé, qui noircit peu à peu sous l’effet de tirs de paint ball. À la fin il s’enflamme, causant une débandade générale.

Novicov contribuerait ainsi à l’avènement du nouveau monde, dont il reprend le mythe à son compte. Car selon ses propos dans Le Temps du 10 juillet en page 17, publiés sous le titre explicite de Notre théâtre s’attaque au mâle blanc:

« Voyez la mobilisation de la jeunesse: elle dénonce le saccage de la planète, les violences faites aux femmes, la ségrégation aux États-Unis et dans le reste du monde. Le « mâle commun » à toutes ces exactions, c’est « l’homme blanc, cette créature arrogante qui réifie celui qui ne lui ressemble pas. Sa chute est la seule solution pour qu’une autre organisation du monde advienne. »

 

 

orangerie,geneve,novicov,male blanc,racisme,sexisme,subvention,wu zetian,mongols,esclavageWu Zetian, Ranavalona

Un grand amalgame, avec fabrication d’un bouc émissaire, dans la tradition du populisme féministe et de ses pogroms comme on en voit actuellement à Paris contre le ministre Darmanin.

Rien sur les violences faites aux hommes. Rien sur le génie blanc qui a contribué au mieux-vivre dans le monde.

Par contre, aucune retenue pour traiter l’homme comme un animal (le mâle) et pour étaler sexisme et racisme en toute arrogance. Juger et discriminer les gens à cause de leur couleur ou de leur genre est du racisme et du sexisme.

À propos d’arrogance, rien sur celle des puissantes femelles black, reines africaines; des compagnes de rois, qui ne mettaient jamais en cause leurs décisions car elles en profitaient.

Rien sur l’impératrice de Chine Wu Zetian (image 2):

« Comme beaucoup des dirigeants chinois, l'impératrice exécute quiconque ose la défier. Elle peut d'ailleurs s’appuyer sur une bande d’eunuques qui n’hésitent pas à empoisonner où à jeter les opposants dans des puits très profonds. Bien avant elle, six siècles plus tôt, la reine Boadicée s’était embarquée dans une lutte sanglante contre les Romains. On la tient même pour responsable de la mort d’au moins 80 000 personnes.

Enfin, plus proche de nous, au tournant des 18 et 19e siècles, la reine Ranavalona (image 3) de Madagascar fera périr un tiers de son peuple converti au catholicisme. L’exploratrice Ida Pfeiffer dira d’elle : Il s’agit d’une des femmes les plus cruelles et les plus arrogantes au monde. Son histoire n’est faite que de carnages et d’horreurs. »

 

 

orangerie,geneve,novicov,male blanc,racisme,sexisme,subvention,wu zetian,mongols,esclavageMâle jaune

Quant aux mâles blacks, l’Afrique est marquée par un goût visible des dictateurs tous plus arrogants les uns que les autres.

Les jaunes aussi aimaient le pouvoir et détruisaient tout sur leur passage. Le mâle jaune représenté par les mongols devrait donc être éradiqué:

« Il a suffi d’une vingtaine d’années, de 1205 à 1227, pour que les équipées sauvages de quelque 150 000 cavaliers mettent l’Asie à feu et à sang, faisant des dizaines de millions de victimes, du Pacifique à la mer Noire, avant que la mort du Grand Khan n’épargne in extremis l’Europe occidentale. L’invasion commença par le génocide du peuple Tangut du royaume Sihia, en Chine du Nord-Ouest.

Des dizaines de villes prospères furent entièrement détruites, les provinces ruinées, définitivement transformées en steppe aride, au cours d’une guerre acharnée qui fit des centaines de milliers de victimes et se termina dans une immense hécatombe de 600 000 Tanguts : « Jusqu’au dernier homme, ils sont exterminés. Le Khan a anéanti leur peuple. »

Vive le mâle jaune et les femelles qui le soutenaient!

Pensons aussi à l’arrogance des rois noirs, premiers négriers, qui vendaient leurs frères de race aux arabes comme aux européens. L’argent n’a pas de couleur. L’esclavage en Afrique a été d’abord le fait des africains eux-mêmes, puis des arabo-musulmans (la traite négrière la plus massive), qui émasculaient les mâles pour empêcher la reproduction des esclaves.

 

 

orangerie,geneve,novicov,male blanc,racisme,sexisme,subvention,wu zetian,mongols,esclavageDéboulonner

Les blacks ont été réifiés par eux-mêmes, passés par le fil de la machette par leurs propres compatriotes. Réifiés par les arabes, puis par les européens. À noter que ceux-ci ont pris les devants pour mettre fin à l’abomination de l’esclavage, pendant que les arabes continuaient à le pratiquer impunément.

De manière générale on peut mentionner les:

« … terrifiants ravages propagés par les gengiskhanides puis par les timourides, du XIIIe au XVe siècles, dans toute l’Eurasie, du Pacifique au Danube, en Chine, en Inde, au Proche-Orient, où se concentrent la majorité de la population humaine et les civilisations les plus avancées. Presque ignorés en Occident, ils ont laissé dans la mémoire des peuples d’Orient des traces indélébiles dont ont rendu compte chroniqueurs et historiens chinois, hindous, persans, arabes, slaves. »

Le pouvoir autoritaire, les conquêtes, l’occupation, la colonisation, les massacres, ont existé partout et de tous temps. Les hommes mâles en étaient les auteurs visibles, assignés à la guerre par les femmes, et probablement soutenus par celles-ci.

Bref. En s’attaquant au mâle blanc, qu’il faudrait déboulonner et voir chuter (disparaître de la scène), Novicov étale sa vue tordue du monde, son racisme et son sexisme, impunément. Il en vit, il le porte comme une idée d’avant-garde, comme une fierté – alors que ce discours sent plus les années 1970 que les années 2000.

 

 

orangerie,geneve,novicov,male blanc,racisme,sexisme,subvention,wu zetian,mongols,esclavageDélire

Et le mieux: Genève subventionne cette voie « artistique », indigne dégueulis, produit d’une déchéance intellectuelle moderne, à hauteur de 700’000 francs annuels. Vive le progressisme.

700’000 francs issus des impôts des femmes et aussi des hommes, pour soutenir un bouge raciste et sexiste, ouvertement anti-hommes blancs. Bravo Genève et bravo la gauche moralisatrice au pouvoir. Après cela, on sait que le discours anti-raciste et antisexiste est du bullshit. Rien de vrai, juste une mise en vitrine de quelques vagues bons sentiments sur lesquels ces gens s’assoient sans même s’en cacher.

Novicov était connu pour, selon le journaliste:

« … être très exigeant, prêt à entraîner vos comédiens dans des nuits blanches… ». Ça sent le gourou plus que le metteur en scène.

Le délire occidental continue. Avec des mâles blancs arrogants, des mâles blacks bling-bling qui se la pètent, des mâles bruns clairs qui veulent soumettre le monde, tout cela avec une cohorte de femelles. Des femelles blanches, des femelles blacks (celles du show-biz, arrogantes à souhait), des femelles jaunes, des femelles féministes arrogantes, etc, etc.

Andrea Novicov doit dégager. Il y a de la place en Corée du Nord, et les dirigeants jaunes n’y sont pas du tout arrogants. Enfin, presque pas...

 

 

 

 

obama,kuala lumpur,femmes,hommes,meilleures

À lire, l’étude très documentée de Patrick Guillot, "Misogynie, misandrie, il y a deux sexismes". Le livre est paru aux Editions de Varly. Peut être commandé en ligne aux Editions de Varly, sur Amazon, Rakuten, ou chez n’importe quel libraire.

J’en ai parlé dans ce billet.

 

 

Catégories : Féminisme, Politique, société 22 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Selon Mme Rabbit, on doit reconnaître à Wu Zetian l'immense mérite d'avoir brisé à jamais le pouvoir et l'influence des religions (bouddhisme, confucianisme et taoïsme) en Chine.

  • C'est en effet une personnalité complexe, et qui dans la forme de pouvoir de l'époque, a su s'exprimer presque sans limites. Enfin, sous réserve de ce que peut en dire Mme Rabbit dont l'expertise est toujours appréciée.
    :-)

  • C'est marrant comme le "padamalgame" s'arrête subitement quand ça concerne le mâle blanc. On fait porter sur le petit et honnête salarié blanc les reproches que l'on devrait adresser aux grands hommes d'affaires qui jouent en bourses avec les emplois, les salaires et parfois les vies des gens, on crache le bon père de famille en le mettant dans le même sac que le vieux millionnaire qui agresse une femme de chambre dans un hôtel de luxe.

    Les hommes, blancs ou pas, sont dans leur très grande majorités et des gens qui bossent dur ou s'occupent de leur foyer, qui font vivre des familles, protègent leur enfants, sacrifie leur santé pour la société (armée, police, boulots dangereux).

    Le pouvoir est peut-être effectivement plutôt l'apanage des "vieux mâle blanc", mais le manque de pouvoir est largement réparti entre blancs, noirs, femmes, hommes, etc. Vous pensez vraiment que les dominants se pensent en "vieux mâles blancs" qui veulent dominer les femmes ou défendent des intérêts plus généraux de "riches" et laisser les question de genre, éthiques, religieuses en arrière ? Si tu es féministe, tu vas plutôt penser que c'est la première proposition. Et c'est ridicule, lâche et contredit par les faits depuis des siècles. Mais ça te permet d'occuper les médias, puisque ton discours n'est absolument pas subversif et donc sans danger pour les "vieux mâles blancs" au pouvoir précisément. Quelle ironie....

  • C'est quand même un comble que personne n'ait tiqué ni réagi, à quelque niveau que cela soit.

  • Merci, Hommelibre, pour cette info sidérante. Les chaussettes m'en sont tombées! Cela dit, il me semble que ce genre de propos nettement raciste devrait être pénalement condamnable au titre de l'article 261 bis Code pénal suisse Discrimination et incitation à la haine, dit "norme antiraciste"! Bien à vous!

  • Je pense aussi que ce sexisme/racisme à 2 balles, bien pensant (sic), dans l'air du temps devrait être poursuivi et condamné. Je pense que ça ferais son petit effet que quelqu'un soit condamné pour "racisme anti.blanc" ou sexisme "anti-homme". On pourrait alors observer le "double standard". Ce monsieur serait-il aussi chassé des postes à responsabilité, conspué et méprisé, comme le sont les hommes considérés comme sexistes ? En France on se rappelle de Tex, victime de la misandrie post-meToo, mouvement élégamment renommé "balance ton porc" dans la langue de Molière, censé être le nec plus ultra du féminisme.

    En tous cas, je pense qu'il y a vraiment matière à saisir la justice ou en tous cas demander des excuses publiques.

  • Je suis d'accord avec vous, Jean-Paul.

    Mais qui serait habilité à porter la chose en justice?

  • Vous mettez en avant 2 choses: les mascus et anti-féministes ne sont ni organisés, ni représentés politiquement ou médiatiquement d'une part, et d'autre part les hommes (blancs) se sont habitués à être méprisés et critiqués à cause de leur genre (et de leur couleur de peau).

    Si vous traitez une femme de "femelle", vous avez 23 associations féministes qui vont s'occuper de tout, avec l'aide de leur cohorte d'avocats.

    En tenant compte de ça, il est toujours plus difficile de croire les femmes sans pouvoir, ni représentation, ni défense....

    Techniquement, j'imagine que n'importe quelle personne peut peut porter ça devant les tribunaux. Après, qui veut le faire ??? Comme je le dis plus haut, le lobby féministe dispose d'associations organisées pour faire ça de manière automatique, avec relais dans les médias, etc. Si une personne solitaire décide de faire ça, elle va se faire découper en tranche par les organisations décrites plus hauts, on va fouiller ses poubelles pour démasquer le vilain mascu, les médias vont nous sortir une enquête bien à charge contre les milieux anti-féministes, etc.

  • Je pense que le plus efficace est de prendre les gens au mot. Sachant que 95% des directeurs de théâtres genevois, metteurs en scène et comédiens sont bien-pensants et totalement favorables au mouvement black lives matter, je vous propose de les inviter à ne plus mettre en scène ni jouer toutes les pièces écrites par des hommes blancs...

  • Oui les jeunes sont de gauche, ou issu de la diversité, ainsi Dehaas avec ses triples poches sous les yeux est jeune, les individus qui ont massacré le conducteur de bus sont "des jeunes"selon les médias. Les hommes "blancs"sont vieux même à 20 ans. Ainsi on peut lire "Un grabataire de 20 ans s'est pris une mandale par un jeune."" Rixe mortelle entre vieillards et jeunes"" la jeunesse de France : Mélenchon, Dehaas, Autain à la manif contre la jeunophobie".

  • @ Anne:

    Pousser le raisonnement à son extrémité ou à l'absurde est une manière intéressante pour démonter le propos. Je l'utilise parfois. Je vais creuser cette idée.

  • @ Jean-Paul:

    Il faudrait en effet un groupe, un "collectif", avec si possible un avocat ou une personnalité connue. Sans quoi ce sera un coup d'épée dans l'eau. Je laisse ouvert.

  • Le choix d'utiliser "mâle" et "femelle" est très agressif en français., tout comme l'est le mot "race".
    En anglais, ces trois mots sont d'usage banal.
    Je crois qu'il s'agit un peu d'un anglicisme, ou du moins d'une sorte de glissement ou de "faux ami". La connotation n'est pas la même dans les deux langues, qui partagent un gros pourcentage de mots.

    P.ex. pour "female" :

    https://dictionnaire.reverso.net/anglais-francais/female

    Pour male :

    https://dictionnaire.reverso.net/anglais-francais/male

    Ensuite, en ce qui concerne le fond, il me semble qu'une pétition ou un manifeste public serait peut-être approprié, dans un premier temps.
    C'est plus simple et plus rapide.

  • Plus qu’agressif, c'est méprisant et dégueulasse, ça ramène la personne à l'état d'animal. "Balance ton porc" était déjà un mouvement visant à animaliser les hommes. Tout ceci se tient...

  • En anglais cela a longtemps désigné les sexes. Man et woman sont plus globaux. Mais le mot a évolué récemment, sous l'influence du courant progressiste et racialiste. Sous Obama, mâle, principalement associé à White, a pris une connotation péjorative.

    En français c'est plus agressif, oui, et le discours du type de Novicov est d'autant plus grave. Il semble pourtant presque normal. Un peu comme le discours antijuifs devait sembler normal il a cent ans. Ce n'est pas sur ce genre de mécanisme que l'on va refaire le monde.

  • À la remarque : « c'est quand même un comble que personne n'ait tiqué ni réagi, à quelque niveau que cela soit », on peut objecter que ce genre de posture, à la fois morale, sociale et politique, circule depuis 52 ans dans notre micro-culture sans provoquer plus d'effet qu'un pétard de Nouvel An chinois, censé chasser les démons et implorer la paix et le bonheur pour la nouvelle année. Cela n'amuse que les enfants et ceux qui le sont psychologiquement restés.

  • "C'est quand même un comble que personne n'ait tiqué ni réagi, à quelque niveau que cela soit."
    Comme certains prédicateurs religieux ces autres fanatiques ont une énergie inépuisable, probablement alimentée et décuplée même par le succès qu'ils ont auprès des autres personnes qui au lieu d'utiliser leur cerveau pour s'adonner à une réflexion critique utilisent leur organe vocal pour répéter des slogans.
    Or la plupart des gens sensés et intelligents n'ont guère d'énergie à divertir pour s'intéresser aux délires persécuteurs de ces perroquets, et encore moins pour les combattre en se trempant ainsi les mains dans le lisier.

  • Voici un jeune homme très courageux, qui aborde de jeunes femmes à Paris en les appelant "femelles " !!! et ça semble ne poser aucun problème !
    (c'est du gag, de l'ironie.... et les filles semble comprendre l'allusion)
    https://www.youtube.com/watch?v=JK2yjGfsDGE

  • Sympa cette vidéo, Arnica. Le garçon a trouvé un style original, et les filles jouent le jeu. J'aime.

  • @ Rabbit:

    Ce n'est pas nouveau en effet, le cinéma en particulier s'échine de longue date à montrer les mâles sous un jour détestable. Il me semble cependant que cela devient plus pointu, plus théorisé, plus "normal" Ça empire.

  • regarde un peu cette vidéo

    https://www.youtube.com/watch?v=bqpUnkCntWs

  • Ce concept flou de démocratie, auquel on vous demande d'adhérer, instaure une instabilité permanente et favorise l'apparition des pires aberrations que l'action collective puisse créer. Une fois ce principe acquis, on fait quoi ?

Les commentaires sont fermés.