Masques et mascarades

Fallait-il avouer dès le début que la France manquait de masques? Je le pense. Tant pis pour les reproches qui s’en seraient suivis, car l’impréparation, la mauvaise gestion, la surdité ministérielle aux alertes, pourraient désormais faire plus de mal au gouvernement qu’un aveu précoce ne l’aurait fait il y a trois mois.

 

covid,pandémie,masques,macronConditions communes

Je n’entre pas dans les détails, largement diffusés dans les médias. Deux chiffres résument la chose: en 2010 il y avait 700 millions de masques disponibles en France. L’OMS citait le pays comme le mieux préparé à une épidémie.

En 2020 il ne restait que 117 millions de masques.

François Hollande en a mis au pilon des centaines de millions. Emmanuel Macron a continué leur destruction sans procéder à leur remplacement.

Sans masques, impossible d’assurer une couverture massive de la population dès les premiers jours.

Alors on a dit que tout allait bien en France. Les médecins de référence et les politiques ont déclaré, à plusieurs reprises, sans état d’âme, que le masque n’était pas utile dans les espaces publics.

Deux mois plus tard ils disent le contraire et le masque est le dispositif central du déconfinement. L’évolution des connaissances sur le Cocovir ne suffit pas à justifier ce revirement. Les épidémies virales ont toutes des conditions communes. Ces conditions sont connues.

Pourtant dès le début de la propagation en France les protections manquent. Emmanuel Macron l’avoue implicitement: à chaque intervention il répète que les masques sont commandés. Donc ils ne sont pas là.

 

covid,pandémie,masques,macronTout va bien

Une cellule spéciale est rapidement constituée pour plancher en urgence sur l’approvisionnement du pays en masques (et surblouses, etc). La production nationale est éteinte. Située en Bretagne, la dernière usine française a fermé en 2018 faute de commandes.

Des négociants français installé en Chine ont voulu acheter des masques pour la France. Mais le gouvernement menaçait de saisir tout arrivage. En avril cette menace tombait, mais les importateurs avaient été traités du revers de la main par l’équipe de la cellule, et même déclarés non fiables.

Or au moment du déconfinement plusieurs d’entre eux sont maintenant donnés en référence et leur fiabilité est garantie.

Il semble qu’il y a du temps perdu et de la confusion dans cette gestion de crise. Pourtant, informée de la réalité, la population aurait pu commencer à fabriquer ses propres masques artisanaux.

Je hume dans cette crise politique en cours de développement, un trait marquant de la mentalité française: le centralisme autoritaire.

On le voit par exemple quand l’État saisit des commandes effectuées par des régions laissées à elles-mêmes, et dans le refus de reconnaître l’impréparation. En France, tout va bien. On le sait: à l’époque et selon le gouvernement, le nuage de Tchernobyl avait contourné les frontières…

 

covid,pandémie,masques,macronPousser les questions

Rien n’a vraiment changé et Macron rate une occasion de changer radicalement une des attitudes politiques françaises parmi les plus détestables, faite de certitudes fanfaronnes, d’enfumage rhétorique, de Jupitérisme chronique.

Je ne demande pas une contrition humiliante, je ne suis le juge de personne. Mais la simplicité aurait peut-être redonné confiance en la classe politique, confiance très altérée en Hexagonie. Macron garde le vieux réflexe de l’État français central, repaire d’élites diverses, et qui semble si souvent en guerre contre sa propre population.

Maintenant l’Académie de Médecine affirme que le port du masque est indispensable. Elle dit cela quand les masques sont enfin disponibles. Les officiels de la santé disaient le contraire quelques semaines plut tôt, quand les masques ne l’étaient pas. Cela est propice à alimenter une suspicion à l’égard du discours officiel.

Avec l’affaire des masques, la controverse Raoult, l’enfumage du gouvernement, la révélation de son impréparation, entre autres, le débriefing de la crise pourrait être sanglant.

Et en Suisse? J’aimerais savoir pourquoi la Confédération n’a mis des masques à disposition du public que tout récemment. S’il proviennent des stocks de l’armée, depuis quand celle-ci en disposait-elle?

Le déconfinement c’est comme la pluie: ça fait pousser les questions.

 

 

Catégories : Politique, Santé 7 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • La question des masques et de la préparation des divers gouvernements des pays occidentaux, c'est un sujet que j'ai assez suivi, au point même de tenir un journal sur l'épidémie pendant quelque semaines.

    Je l'ai expliqué dans le papier précédent. On a le droit de faillir quand on a tout mis en oeuvre, mais comme ça. Rappelons que les économies faites grace au non-renouvellement des stocks de masque en France correspond à une économie de quelque millions d'euros. La crise actuelle va coûter en gros 10 pts de PIB, soit 270 milliards. C'est une économie qui a un assez mauvais rapport qualité/prix, si on peut employer cette expression. Les dégâts structurels vont mettre plusieurs années à se résorber et probablement que des pans entier de l'économie ne se remettrons jamais (d'ailleurs pas tant à cause de la crise sanitaire que de ses conséquences sur nos mode de vie à long terme).

    Pour en revenir aux masques, oui, le gouvernement français a été pathétique, mais surtout criminel.

    Par sa porte-parole et son ministre de la santé, on a communiqué que les "masques ne servaient à rien", pour finalement dire que fabriquer ses propre masques, en attendant les précieuses commandes qui ont été passées, n'était pas une mauvaise idée. Et pour terminer par les rendre obligatoire. Sauf qu'on a perdu du temps. Les français avaient pourtant largement les possibilités de fabriquer des masques,
    Mais on leur avait dit que ça servait à rien.

    A.Buzyn avait déjà commencé à faire n'importe quoi en minimisant les risques, qu'elle a reconnu en vérité avoir bien perçus mais n'avoir pas été entendue, Elle n'a rien fait et s'est à la place lancée dans les municipale pour suppléer à la défection du candidat LAREM qui avait jeté l'éponge pour une histoire de quéquette.

    Théoriquement, il pourrait y avoir des sanctions en France. La base légale est un peu faible, les faits difficiles à établir clairement et les accusés pourrons toujours plaider la bonne foi. Souhaitons quand même bonne chance à ceux qui s'y risquerons.

    En ce qui concerne la Suisse, je m'étonne toujours que les masques ne soient pas obligatoires, au moins dans les transport en commun, voir les magasins.

    Je travaille moi-même à temps partiel à la caisse d'un magasin. Je porte un masque chirurgical, je suis protégé par un plexiglass et j'ai à disposition du désinfectant dont je fais usage entre chaque client. C'est bien, mais mon masque ne protège que les clients. Or pour moi, c'est au moins autant aux clients de protéger les employés, que l'inverse. Quand tu vas faire tes courses, tu peux minimiser les risques. Quand tu es à la caisse, tu peux voir des dizaines de clients sans masques et tu n'es quasiment pas protégé par le tien. Plexiglass ou pas, les clients sont largement à moins de 2 mètres de toi. Quand on sait combien sont payés les employés de caisse, c'est quand même vraiment honteux de risquer sa santé pour si peu.

    Je veux bien que dans un pays libéral, on compte beaucoup sur la fameuse "responsabilité personnelle". Sauf qu'ici la liberté des uns implique la sécurité des autres. Et pour moi, ça ne va pas. C'est d'autant plus problématique que les fameux masques FFP2, qui protègent beaucoup plus le porteur ne sont pas disponibles pour le grand public. Alors que ceux qui ne veulent pas porter de masques ne le fassent pas, mais au moins mettons des FFP2 à disposition de la population fragile qui veut se protéger de ceux qui n'en mettent aucun ! Ma mère est une personne à risque et je me désole qu'elle paie de sa poche des masques chirurgicaux qui protège plus les autres qu'elle-même...

    La responsabilité individuel, c'est choisir pour soi, pas pour les autres.

  • Il y a des dépôts de plaintes en France, Selon °Ouest-France":

    "« Mise en danger de la vie d’autrui », « homicide involontaire », « non-assistance à personne en danger »… Au total, 63 plaintes visant des membres du gouvernement, pour dénoncer leur gestion de la crise sanitaire, ont été déposées jusqu’ici auprès de la Cour de Justice de la République. Un chiffre avancé ce mardi 12 mai par le procureur général François Molins, sur RTL."

    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-plus-de-60-plaintes-deposees-contre-le-gouvernement-6833279

    À suivre donc.

    Entièrement d'accord concernant le masque FFp2.

  • Moi c'est le degré de toxicité de tout ce matériel qui me pose question! Tous ces objets et les gels sont toxiques!

  • Et chez nous en Suisse, quels cantons étaient préparés à affronter une épidémie tout en s'étant assis sur le "Plan suisse de pandémie influenza" qui, aux dire de Jean-Dominique Michel, (à lire sur les blogs de la TdG) était un très bon document?
    Lequel plan prévoyait que chaque habitant de ce pays devait posséder 50 masques ainsi que du gel hydroalcoolique. Ce plan prévoyait également que la population soit testée.
    Manifestement, cette épidémie vient de prouver que même en Suisse l'impéritie de ceux qui nous gouvernent. Finie la formule "il n'y en a point comme nous!", Nous sommes devenus des républiques bananières et le fait que nous ayons fait mieux que la France n'a quand même pas de quoi nous réjouir.

    "Et en Suisse? J’aimerais savoir pourquoi la Confédération n’a mis des masques à disposition du public que tout récemment. S’il proviennent des stocks de l’armée, depuis quand celle-ci en disposait-elle?"
    Était-ce à la Confédération de mettre des masques à disposition du public ou était-ce à la charge des cantons? Selon le "Plan suisse e pandémie influenza", c'était du ressort des cantons!

    https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/das-bag/publikationen/broschueren/publikationen-uebertragbare-krankheiten/pandemieplan-2018.html

    "[...]
    1.2 Objectif du Plan suisse de pandémie Influenza

    La loi sur les épidémies (LEp) prévoit que la Confédération et les cantons prennent les mesures de préparation nécessaires.

    Le Plan suisse de pandémie Influenza sert de base à l’élaboration des plans d’intervention et des plans d’urgence aux niveaux cantonal, régional et local. Il définit la répartition des tâches entre la Confédération et les cantons conformément à la LEp et permet une planification cohérente des mesures à l’échelle nationale.

    • Tâches de la Confédération : mise à disposition d’informations, développement de stratégies, fixation de normes (directives, recommandations) pour l’exécution des mesures et coordination des processus supracantonaux. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) définit les normes pour la préparation et la gestion d’une pandémie

    • Tâches des cantons : organisation du système de santé cantonal et en particulier de l’exécution des mesures. Il leur incombe de décrire dans le détail les structures et les procédures requises sur leur territoire, dans le cadre de leurs plans d’intervention et de crise
    [...]"

    L'impréparation flagrante de la Confédération et des cantons est la cause du désastre économique actuel dont on n'a pas encore vraiment pris conscience de l'ampleur, des conséquences sociales qui apparaîtront pendant quelques années..

    Voici des décennies que nous nous préparons à la guerre, nous dépensons des milliards pour ça, pourquoi avoir négliger le risque pandémique,(épidémique) d'autant plus que nous y sommes confrontés depuis plusieurs années. Pour la grippe, c'est chaque année qu'on nous rappelle qu'il faut se faire vacciner. D'ailleurs à ce sujet, ça reste à prouver, on trouverait plus de personnes atteintes du covid chez ceux qui se sont faits vacciner contre la grippe, ce qui serait un comble à l'heure où on voudrait nous imposer un vaccin contre le covid, vaccin qui n'existe bien sûr pas, ce qui pourrait justifier un confinement permanent jusqu'à sa découverte, et au cas où l'épidémie se terminerait, il faut quand même laisser planer la possibilité d'une deuxième vague, voire plus.

    "Le déconfinement c’est comme la pluie: ça fait pousser les questions."

    Oh non! Bien avant le début de la relaxe de nos concitoyens et nous-mêmes, des questions se sont posées.
    Ceux qui suivent le blog de Jean-Dominique Michel peuvent constater que cela fait plus de deux mois que le covid interpelle, sur notre société (des questions qui vont de la nuisance des grands groupes industriels vendeurs de maladie et de mort jusqu'à l'influence de la big pharma auprès des médecins de ville ou hospitaliers, des combats de titans entre professeurs pratiquants et mandarins cathodiques. L'arrêt de l'économie a également interpellé rapidement. Aujourd'hui, c'est le réveil avec la gueule de bois sans bien trop savoir quel sera notre avenir.

    UN GRAND MERCI A NOS IRRESPONSABLES POLITIQUES QUI NOUS ONT FOUTU DANS LA M**** PAR LEUR COMPORTEMENT M'ENFOUTISTE

    Je souhaite que les familles endeuillées ainsi que les victimes du covid (directs ou indirects) déposent des plaintes contre différentes personnalités publiques comme les conseillers d'Etat en charge de la santé, contre les médecins cantonaux, voire des responsables des hôpitaux cantonaux afin de savoir s'ils ont entravé les médecins dans l'exercice de leur art, contre le conseiller fédéral du département de l'intérieur et contre les responsables de l'OFSP chargés des pandémies.
    C'est un peu trop facile d'arriver la gueule enfarinée et annoncer à la plèbe qu'il pourra acheter des masques à prix coûtant, que le prix des tests ont été revus à la baisse (100.- CHF au lieu de 150.- CHF).

  • En parlant "d'irresponsabilité politique" on est aujourd'hui en droit, nous simples citoyens, de demander des comptes à tous ceux qui nous dirigent! Petite question, avons nous en Suisse des laboratoires de type P4 Mérieux/Inserm, (On fabrique aussi des armes virologiques dans les Labo P4! "Mais pas que" comme on dit dans un article du Monde!) Comment ces laboratoire sont protégés contre, entre autre des attentats? Est ce que ces labos P4 ont des assurances pour indemniser les petits commerçants, les indépendants, les simples citoyens, qui vont tous boire la tasse? Il y a quelques mois l'un de nos ministre genevois posait des questions au gouvernement français, sur les centrales nucléaire françaises, sur leur sécurité? On peut tout aussi bien poser les mêmes questions pour les Labo P4, puisque l'un d'eux est situé à Lyon! Cette affaire est un peu comme "le péché originel" des catholique, on est coupable de rien, nous simples citoyens, mais on doit payer pour l'irresponsabilité de tous ceux qui sont en dessus, et qui on souvent le cerveau dans leur porte monnaie! macron a imposé aux français un état dictatorial que l'on peut espérer provisoire, pour les empêcher de penser! Il a très peur de révoltes qui vont sans doute arriver, le peuple de France en a marre d'être pauvre! - Bon peuple de France travaille plus, pour gagner beaucoup moins! Et là macron se prend pour "de Gaule" en plus!!!! Pour nos gouvernements il n'y a jamais d'accidents dans ces Labo P4,, OUI exactement comme dans les centrales nucléaire en fait!!!! Alors on refuse de répondre aux questions en traitant l'autre de complotiste/populiste!

  • Je vous trouve bien trop clément dans vos constats.
    La réalité est que Macron et ses sbires ont tout fait pour ralentir la maîtrise de cette pandémie.
    Il ne s'agit pas d'incompétence d'erreur ou je ne sais quoi, C'était bien horriblement volontaire.
    Au début j'ai pensé qu'il ne s'agissait que de la rivalité entre D.Raoult et Yves Lévy. Collé à Macron, ce dernier occupe un poste taillé sur mesure, (conseiller d'État en service extraordinaire) Accessoirement mari d'Agnès Buzin, directeur scientifique du programme vaccinal de l’ANRS et à ce titre ennemi juré du professeur rebelle de Marseille, et probablement derrière l'augmentation subit des vaccins obligatoire au nombre de 11 en France.
    Mais bien sûr, c'est bien plus que cela; la visioconférence à l'OMS le 24 avril dernier avec des responsable internationaux, Emmanuel a fait littéralement la quête auprès des autres responsables au profit de l'OMS et toutes les officines aux services de Bill et Melinda Gates afin de trouver une solution mondiale vaccinale.
    Donc pour des solutions locales Macrons s'est révélé absolument incompétents, voir inepte; alors que quand il s'agit de promouvoir un homme qui détient avec ses montages de fondations intouchable et plus puissant que bien des petites nations, pou une solution mondialisée, il retrouve toute sa verve.
    Une de ces société, Inovio avait déjà un vaccin de prêt et est déjà en train de le tester chez des humains aux Etats -Unis.

    Je sais ça fait très complotiste, mais c'est un fait il s'agit bel et bien de complot.
    D'ailleurs Ici personne ne parle d'Inovio et son vaccin; par contre aux Etats Unis on en fait pas mystère. Comme sur Fox News par exemple

    https://video.foxbusiness.com/v/6132663876001/#sp=show-clips

  • Ça me fait toujours rire, l'activisme internet des complotistes : ils ne se reposent jamais... Sinon j'ai bien apprécié l'article, qui traite d'une question que les médias évitent malheureusement d'aborder pour le moment. Excellente initiative. On aurait cependant pu aborder deux points supplémentaires dans le billet : la future diffusion pour le public de masques FFP2 pour enfin avoir une vraie protection; et les consignes de l'OMS de ne pas porter de masques.

Les commentaires sont fermés.