Le temps des tilleuls

Le temps des tilleuls bat son plein.
Le vent baille et jubile.
«Buvez, buvez, crient les abeilles bariolées, buvez ce nectar parfait!»

Tilleuls-fleurs.jpgLe temps des tilleuls est assis aux terrasses.
On se prélasse, on fainéasse.
«À boire, à boire!» crient les limaces et les doryphores.


Le temps des tilleuls danse sous les frondaisons.
Dans les jardins, curieux champignons,
poussent des lampions.
Là, là! Et là! - volent les papillons fous
et les libellules aux ailes de givre.

 

 

Le temps des tilleuls, le temps ivre.
Extase, épectase!
Il fait les trottoirs, couche dans les parcs,
s’accouple sur les prairies.


Le soleil, au plus haut, brille dans le dos des feuilles.
Il commence la descente, lente.
Imperceptible.


«N'y pensez pas!» crient les hirondelles.
La chaleur monte encore, les moissons s'apprêtent.
Devant c'est l'or, l'or de juillet.


«Jouez, chantez, dansez!» crient les hirondelles.
«C'est maintenant! C’est l’été! C’est l’été!»

 

 

 

Catégories : Poésie 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • coucou Homme libre,
    ennivrants les senteurs par chez vous, bizzzouxxx!!!

Les commentaires sont fermés.