Le silence de l’indigné

Après Toulouse la gauche française enfourche à nouveau ses démons et se trompe de cible. Un exemple: «Plus de questions dérangeantes, plus de réflexions stimulantes, plus de débats utiles, plus de critiques constructives. Rien d’autre qu’un silence général avec une seule voix autorisée, celle du pouvoir, d’un pouvoir réduit à son essence policière» ?

rainbow-warrior.jpegLe sang des cadavres

De qui parle-t-on? Du dictateur Noriega? De feu Pinochet? De la vie de Staline? De François Mitterrand et sa cour? Non: de Nicolas Sarkozy. Il y aurait de quoi rire si les enjeux n’étaient pas plus considérables. Si le pouvoir UMP était essentiellement un pouvoir policier il y a belle lurette qu’Edwy Plenel, auteur d’un article dont je tire cet extrait, serait réduit au silence. Monsieur Plenel écrit dans un éditorial sur Mediapart: «L’affaire Mohamed Merah est un fiasco pour le pouvoir en place. (...) c’est un fiasco de cette politique de la peur qui distingue le sarkozysme, dont la virulence angoissante masque la profonde inefficacité.»

Cette gauche boit avec application le sang de cadavres encore chauds. Comment est-ce possible d’en arriver là? Parce qu’elle est incapable de développer une pensée originale et de sortir de l’ornière et du clivage de la pensée où la classe politique française se trouve collectivement embourbée.

Quant à la droite elle se contente de poser des constats sans faire plus d’analyse sociétale Cela tient-il au fait que le libéralisme laisse à chacun le soin de décider de sa propre pensée alors que le socialisme est à la poursuite d’un Graal intellectuel collectiviste, d’un «affect» politique fédérateur? Pourtant, tant la liberté individuelle que le partage peuvent se théoriser de manières nouvelles selon l’évolution de la société. La paresse intellectuelle et le confort des «maîtres à penser», dont monsieur Plenel se targue de faire partie, anesthésie tout renouvellement conceptuel.

Idéologie et campagne électorale oblige, le moustachu de Mediapart tape sur la droite et récupére les morts à son compte. Qu’il caresse ses troupes dans le sens du poil, c’est normal. Il ne faut rien attendre d’original ou de courageux de sa part. Mais vouloir imputer à une formation politique la responsabilité de ces événements est faire singulièrement fi de la profondeur du malaise qu’ils révèlent.


La faute à Sarkozy. Vraiment?

Dans cet article Edwy Plenel met en cause la gestion des différents services de police et le retard mis à identifier le tueur. Nicolas Sarkozy en porterait le chapeau. Comme si tout cela était nouveau. Les moeurs des différentes polices françaises sont déjà anciennes. Elle ont eu le temps de s’installer sous Mitterrand. Rappelons les écoutes illégales qui ont touché environ 1’000 citoyens. Le président d’alors était sorti du cadre de ses responsabilités, usant de l’Etat comme de son antichambre privée et méprisant les prérogatives de la justice et de la police. Dans cette affaire Mitterrand avait été assisté du colonel Christian Prouteau, chef du GIGN - le même qui curieusement critique aujourd’hui l’intervention du RAID. Le service de M. Prouteau s’est montré incapable de traiter correctement l’affaire des irlandais de Vincenne. La police avait apporté de faux explosifs pour confondre des innocents qui ont finalement été relâchés. Sous Mitterrand le terrorisme d’Etat alla jusqu’à faire exploser le bateau écologiste Rainbow Warrior, tuant un photographe.

Et cela n’est que la partie visible. Où partait l’argent de l’Etat? A qui les subventions ont-elles servi? 15 ans de Mitterrandisme pendant lesquels rien n’a été fait dans les banlieues, rien n’a été fait pour améliorer l’intégration. 15 ans de confusion dans les services de l’Etat, confusion mitterrand-grand.jpgentretenue et voulue par le prince d’alors qui régna deux fois 7 ans sur le pays.

Les habitudes viennent peut-être d’encore avant. L’immigration d’origine nord-africaine est venue remplacer d’autres flux migratoires. Ces flux étaient déjà forts à certaines époques passées mais les immigrés provenaient pour beaucoup d’Europe. Si la langue différait, les pratiques juridiques, les lois, la religion et l’histoire les rapprochait. Même avec ce rapprochement l’adaptation des cultures a demandé du temps. Comment, alors qu’elle était au pouvoir, la gauche n’a-t-elle pas voulu voir que l’immigration nord-africaine allait poser davantage de problèmes? Et cela pour plusieurs raisons: les ressentiments suite au colonialisme et à la guerre d’Algérie, l’omniprésence d’une religion très différente qui n’est pas séparée de l’Etat, une langue très différente elle aussi, un système de relations hommes-femmes sans rapport avec le nôtre.


Le tabou de l’immigration

Comment, sous prétexte d’humanisme à deux sous et de posture anti-Le Pen, comment ne pas avoir pris la mesure de ces difficultés et avoir laissé faire? La gauche d’alors était plus libérale dans ses pratiques que les libéraux. Cela tenait en deux mots: «Démerdez-vous». Comment se fait-il que des descendants de deuxième génération des premiers immigrant venus d’Afrique du nord soient aujourd’hui aussi déconnectés de la démocratie française? Aussi peu intégrés? Il y en a pourtant parmi eux qui ont étudié, bossé pour se faire une place.

Où donc est le déficit des pouvoirs successifs pour voir aujourd’hui un Mohamed Merah devenir un tueur? N’est-ce que sa personnalité perturbée? Est-ce l’absence de père, habituelle dans les familles du divorce? Est-ce la ghettoïsation des banlieues? Mais tous les français issus de l’immigration qui vivent dans les banlieues ne deviennent pas des assassins. La France défend-elle mal ses valeurs?

Pour certains à gauche le thème de l’immigration appartient à la droite. Funeste erreur. Il y a trente ans que l’immigration questionne la société française. Si dès les années 1980 des assises de l’immigration avaient eu lieu pour définir ce qui est gérable pour la société, avec peut-être une immigration plus diversifiée et une meilleure formation des immigrants à la démocratie européenne, certaines tensions n’existeraient peut-être pas, l’identité nationale ne ferait pas débat.

Tout ce que l’on reproche aujourd’hui à la droite est la conséquence de trente ans au moins d’inefficacité politique, tous pouvoirs confondus. La gauche française devrait sortir de son angélisme et davantage se poser des questions plutôt que donner des leçons.

Aujourd’hui rien ne sert d’être indigné. S’indigner c’est désigner un responsable autre que soi. C’est se placer forcément comme meilleur. Mais personne n’est meilleur. D’ailleurs l’indigné officiel, Stéphane Hessel, l’a bien compris: il reste silencieux depuis le début des événements. Etrange étrange... Il faut dire qu’après sa critique virulente d’Israël il y a quelques temps, il réalise peut-être qu’il a participé indirectement à ce que les juifs de France deviennent les cibles du tueur. C’est difficile d’avoir l’honnêteté de s’indigner contre soi-même. L’exercice demande un autre talent moral que celui, aisé, de désigner des coupables.


Qardawi.jpgDéfendre la démocratie

Aujourd’hui personne ne s’indigne vraiment de la manifestation publique de soutien à Mohamed Merah:

«Une trentaine de jeunes gens, essentiellement des filles, se sont rassemblés samedi dans le quartier toulousain des Izards, où a grandi Mohamed Merah, pour honorer la mémoire du tueur de sept personnes abattu jeudi par la police, comparant leur douleur à celles des familles des victimes. Une centaine de membres des forces de l'ordre ont entouré cette manifestation statique au cours de laquelle une femme portant un voile intégral a harangué le groupe.»

On pourrait aussi imaginer les proches de Jacques Mesrine, de Fourniret, du terroriste Carlos ou de la bande à Baader, défiler pour leur rendre hommage! Quelle indécence. Quelle provocation surtout! Pleurer un mort, fût-il un criminel, est un droit. Mais dans ces circonstances la moindre des choses était de le faire discrètement, chez soi, et de ne pas aller provoquer la France sur la place publique. Ceux-là, ou celles-là puisqu’il s’agirait essentiellement de filles, n’ont aucun respect pour notre mode de vie et nous n’avons pas les mêmes valeurs. Imaginons un instant des chrétiens qui manifesteraient au centre d’Alger pour soutenir un européen qui aurait délibérément tué des musulmans au nom d’une suprématie blanche ou pour venger les moines du désert...

Cela c’est no way. On entend aujourd’hui parler de reconquête de l’Europe. Le mot est fort. Mais il vaudrait peut-être mieux en parler avant que les extrémistes de tous bords ne remettent le continent à feu et à sang. Défendre l'Europe et la démocratie incombe à la gauche comme à la droite. Il ne doit pas y avoir de clivage sur cette question.

On ne doit pas amalgamer l’ensemble des musulmans d’Europe et du monde avec Mohamed Merah. Mais les musulmans devraient aussi faire le ménage chez eux et faire taire tous ceux qui manipulent l’islam à des fins guerrières. Je n’ai rien lu dans les grands médias sur ceci: Claude Guéant vient d’interdire la visite en France prévue pour le 6 avril du Cheik Yusuf Al-Qardawi, leader spirituel des Frères musulmans. Il devait participer à une rencontre de l’Union des Organisations Islamiques de France. M. Al-Qardawi est connu pour son éloge de Hitler «qui a remis les juifs à leur place» et pour avoir déclaré qu’il souhaitait pouvoir tuer des juifs, ennemis d’Allah. Faire l'économie de la critique contre de tels personnages c'est être complice de leurs propos. (Vidéo ci-dessous).

Un tel discours doit être très clairement exclu en Europe. La plupart des musulmans que je connais n’ont rien à voir avec ces positions guerrières. Pour les autres il est temps qu’il fassent le ménage et acceptent de lire le coran avec une intelligence critique, et refusent clairement ce langage de haine.


Catégories : Politique 23 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Cela fait maintenant un certain temps que j'evoquais tous ces points à mes proches, qui en rigolent beaucoup.

    Mais le fait est là, et je vous rejoins sur votre post. Le salafisme de prédication étend son influence, ce qui contribue au salafisme djihadiste. Or les communautés musulmanes ont une passivité à dénoncer ce courant, ce qui tend à une acceptation implicite de celui-ci.

    Dans notre communauté, nous essayons autant que possible de gérer et de condamner nos extrémistes. Ne pas faire de même dans la communauté musulmane en Europe est donc relativement révélateur.

  • "On pourrait aussi imaginer les proches de Jacques Mesrine, de Fourniret, du terroriste Carlos ou de la bande à Baader, défiler pour leur rendre hommage! Quelle indécence. Quelle provocation surtout! Pleurer un mort, fût-il un criminel, est un droit. Mais dans ces circonstances la moindre des choses était de le faire discrètement, chez soi, et de ne pas aller provoquer la France sur la place publique. Ceux-là, ou celles-là puisqu’il s’agirait essentiellement de filles, n’ont aucun respect pour notre mode de vie"

    tout a fait et des gens qui ne nous respectent pas comment peuvent ils avoir envie de s'intégrer.

    ça aussi c'est inadmissible.

    http://www.programme-tv.net/programme/divertissement/3318716-pour-djamila/

    on en est même au stade de dérouler le tapis rouge à une poseuse de bombe, n'importe quoi poser des bombes en pleine foule ça veut dire des innocents coupés en morceau mutilés à vie.

    tout doit être fait pour que de pareils actes terroristes ne se produisent pas.

    "Gisèle Halimi sollicite de nombreuses personnalités telles que André Malraux, François Mauriac, Françoise Sagan ou Simone de Beauvoir"

    ces gens là onts rien d'autres à faire que de défendre des terroristes !!!

    subventionner des films qui encencent des terroristes poseuses de bombes, voilà de quoi est capable notre gauche française, comment des jeunes beurs en voyant celà peuvent t'ils nous respecter, intégrer nos valeurs c'est de l'autoflagellation des films pareils, genre c'est normal qu'une terroriste pose des bombes pour découper en morceaux des jeunes français, puisque d'aprés nos gauchistes, tous les moyens étaint bons pour accéder à l'indépendance nos gauchistes avaient bien appris leur leçon de marxisme, et maintenant nos gauchistes bobo fonts dans la repantance quelles faible estime de la france et des français.

  • "«Plus de questions dérangeantes, plus de réflexions stimulantes, plus de débats utiles, plus de critiques constructives."

    c'est l'hopital qui se fout de la charité, ceux qui écrivent ça sonts les tenants de la dictature douce et ils osent parler de débats utiles tous ceux qui ne sonts pas d'accord avec eux sonts voués aux gémonies.

  • Les différences entre la Suisse et la France, c'est la surface et le système politique; pour le reste, les difficultés sont et seront les mêmes.

    Il faut arrêter de "croire" que les Français sont des gauchiasseux et autres débiles fascistes. Vous êtes identiques à ce pays comme à l'Europe. Il faut arrêter de fayoter, de pleurnicher et de donner des leçons, merci.

    Il faut que vous admettiez "honnêtement" (pas facile pour beaucoup) que de VGE le châtelin en passant par Mitterrand le miteux, Chirac le glandeur et aujourd'hui sarkozy le menteur inféodé et sa bande, sont tous coupables et responsables.

    -Qui plus est ils ont été largement aidés par un centre qui a trahit plusieurs fois les électeurs, ils sont tous responsables d'une immigration démesurée avec l'aide d'industriels peu scrupuleux, pour des raisons déjà expliquées: baisse des salaires, démantèlement du système social le plus performant du monde,(fin de l'état providence) que la Suisse à essayé de copier soit dit en passant, comme bien d'autres pays.

    Pour connaître les Français et leur fromages, il faut y vivre assez longtemps pour cela. La France est -l'histoire est cruelle n'est-ce pas ?

    Au lieu de cancaner sur les plouks qui se présentent et dont aucun n'a la capacité de faire face à ce qui va se passer sitôt les élections, il serait plus judicieux de parler des programmes des idées afin d'éviter à l'Europe et aux Suisses de graves évènements dans un futur proche.

    Pourquoi la Suisse est-elle montrée du doigt par le monde entier, concernant le vote contre les minarets, l'argent des banques et, son immigration...balayez devant votre porte et arrêtez de glisser la merde sous le tapis...

    Avant de regarder la paille qui s'est logée dans l'oeil du voisin, regardez la poutre qui vous bouche la vue!

    Le problème n'est plus de gauche ou de droite cela ne veut absolument rien dire, il concerne l'Europe, les USA ainsi que tous les pays qui gravitent autour jusqu'au proche-Orient le moyen-Orient et l'Asie.

    Le vote des Français paraît obsolète, face à tout cela...

  • Pardon: "l'histoire de la Suisse est cruelle n'est-ce pas?"

  • Quelqu'un qui tue plus de 70 personne est un dégénéré mental : rien de grave donc... Quelqu'un qui tue 7 personnes et qui est de confession musulmane : c'est un dangereux terroriste !

    Cette criminalisation des musulmans n'est de loin pas une communication isolée du Figaro, voici un très bon article à lire à tout prix :

    "Un salafiste djihadiste ? Bidar ne s’interroge pas sur la signification de ce terme. Est-ce vraiment ce que représente Merah ? Olivier Roy fait remarquer que loin d’être un combattant, il est avant tout un solitaire, un perdant, dont le rapport à la religion semble pour le moins incertain (« Loner, Loser, Killer », International Herald Tribune, 23 mars 2012)."

    http://blog.mondediplo.net/2012-03-25-Bidar-ces-musulmans-que-nous-aimons-tant

    A lire aussi :

    "Yet the crimes of such men are often misconstrued as symbolizing different problems. Whereas non-Muslim lone terrorists like Breivik tend to be called mentally ill, Muslim lone terrorists like Merah are seen as embodying “Muslim wrath.” This is to miss an essential point."

    http://www.nytimes.com/2012/03/24/opinion/loner-loser-killer.html?_r=1

  • Bonjour John,
    Si vous voulez voir quelques minutes de grande dignité, je vous recommande le témoignage du père de Jonathan Sandler assassiné avec ses 2 fils.
    Pas de cris, pas de colère, pas de larmes.Beaucoup de calme, des mots très forts.
    C'était lors de l'émission 7à8 hier soir.
    Au lieu de nous bassiner avec ce que Mohamed Merah aurait dit ou bien projeter de faire, j'espère qu'ils vont largement diffuser ce magnifique témoignage et que vous y aurez accès.
    L'épouse et mère des victimes témoigne également. Beaucoup plus dur. Ce sont des gens extrèmement croyants.
    J'ai eu le sentiment qu'elle contient une très grande colère contre Dieu.Une mise à l'épreuve trop violente.
    Elle se moque que l'assassin soit mort, elle se serait autant moqué qu'il reste en vie. Pour elle, ce n'est pas lui qui lui a enlevé sa famille, c'est Dieu qui a choisi de la lui reprendre.
    Pour moi, c'est oublier que bon nombre de situations catastrophiques sont imputables à l'homme lui même.
    Et démarre le grand débat : mais ou était-il ce jour là et pourquoi ne les a t'il pas protégé ?

  • @Patricia

    Merci d'avoir prononcé des mots dignes et respectueux dans ce forum où, déjà, des possédés en-sandales-et-coton-bio commencent à se déchaîner pour prendre la défense de leur sanglants amis et protégés... Quel dignité, en effet, face à ce bal des vampires.

  • Hier soir, le père d'un des jeunes militaires abattus s'est également exprimé, face caméra, dans le journal de 20h de France 2. Un grand moment de télévision. J'espère que cela a été vu par le plus grand nombre.
    Le point de vue de ce père est important et respectable, car son fils était également un jeune homme français avec un nom à consonnance étrangère. Ce père en deuil était également très calme et digne, son discours était d'une grande clairvoyance et subtil.

  • @julien cart

    La principale différence entre Breivik l'assassin et Merah l'assassin est que:

    -Breivik est un indépendant local se réclamant d'une idéologie d'extrême droite. L'action de Breivik a été quasi unanimement condamnée, y compris par la droite.

    -Merah est un tueur français issu d'une idéologie mondiale et organisée, qui assassine au quotidien. A l'opposé du cas Breivik, nombreux sont ceux qui en France admirent Merah (11'000 "j'aime" sur sa page facebook en quelques heures)

    Par ailleurs, aujourd'hui les musulmans se plaignent qu'on va "les regarder de travers". C'est regrettable mais bien réel. Je suis sûr que si des courants de l'islam s'étaient élevés avec détermination et véhémence contre les incitations racistes et assassines issues de l'islam radical, les gens feraient nettement mieux la différence.

  • @archi-bald

    Le jeune homme est un peu fainéant, il avance des arguments sans dire où il est allé les chercher. Voici sa probable inspiration au sujet des "7 et 70":

    http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2012/03/22/image-le-christianiste-behring-breivik-et-l-islamiste-mohame.html

    Quoique les possédés, commme disait Dostoïevski, ont la redoutable capacité de faire siennes les idées de leurs maîtres à penser.

  • @ Calendula: j'ai visionné le témoignage du père sur France 2. C'est en effet très lucide et digne.

    Pour qui ne l'a pas vu: JT de France 2 25 mars, 20, dès 10 minutes 30'.

    http://jt.france2.fr/20h/


    @ Patricia: Je ne peux pas visionner 7/7 sur TF1, j'essaierai autrement ce soit ou dans la semaine.


    Merci pour ces liens.

  • @John :
    Je crois que le témoignage est sur le site de morandini mais je ne suis pas sure qu'il soit complet

  • @ Nicolas Popoff :
    tout est fait pour exciter les foules ici. Aujourd'hui, c'est la polémique autour de l'endroit ou il faut l'enterrer.A t'il droit aux rituels musulmans....Etc...

    On demande à la famille s'ils acceptent une sépulture anonyme....Imaginez donc, il ne manquerait plus qu'il y ait un lieu de culte pour tous les dérangés du coin.
    La police aurait du s'en charger sans rien demander à la famille : enterré dans un lieu tenu secret pour cause de sécurité nationale.
    point barre.

  • Pour info:

    http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/03/26/pas-de-recuperation-de-toulouse-par-sarkozy-ses-mails-prouvent-le

  • John, il semble que vous ayez un peu vite absout Sarkozy et sa clique de toute responsabilité dans l'affaire de Toulouse. Squarcini, chef des barbouzes de Sarkozy (déjà abondamment cité dans les deux affaires DSK, celle de Lille et celle de New York) avait semble-t-il des contacts étroits avec le jeune Merah. Au point qu'il parait vraisemblable qu'il était au Pakistan en service commandé. Entre autres piquantes révélations listées dans le blog ci-dessous.

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-etrange-relation-entre-mohamed-113234

  • @ Zorg:

    Perso je trouve cette comm assez nulle. Je me demande qui lui fait son plan comm. Elle ne présente aucun intérêt, aucun contenu utile. Je trouve même que c'est un plantage!

    Sur la confusion des rôles, n'est-ce pas le fait de la Constitution? Tout président-candidat est entre deux chaises. Le plus simple serait un amendement à la Constitution qui exige la démission temporaire du président sortant s'il se représente, remplacé aux affaires courantes par le président du Sénat. Il suffirait de deux mois. Cela éviterait ce genre de confusion.


    @ OSS 118:

    Vu qui a écrit cet article sur AV, je garde de sérieuses réserves. D'une part ce sont beaucoup d'hypothèses ou de suppositions qui deviennent en un paragraphe des quasi certitudes, et tout ce qui suit ne sert qu'à le démontrer.

    D'autre part ayant eu l'occasion de constater par moi-même la mentalité de ce blogueur et les fausses infos voire pire qu'il sait distiller, je me garderait bien de le prendre au sérieux.

  • @John :
    Je partage votre avis.
    Je l'ai trouvé en train de diffamer sur vous sur des fils de commentaires ou vous n'étiez même pas présent.
    Pas crédible.

  • @ Patricia:

    « Et démarre le grand débat : mais ou était-il (dieu) ce jour là et pourquoi ne les a t'il pas protégé ? »


    Bin, p’t-êt’ parce qu'il n'existe pas...!!!

  • "Bin, p’t-êt’ parce qu'il n'existe pas...!!!"

    Sauf qu'il existe vraiment dans l'esprit de ces personnes éprouvées.
    Comment gèrent t'elles cette mise à l'épreuve ?
    Comme un cheminement éventuel dans le processus de foi ou bien comme un abandon de celui qu'elles honorent ?
    Moi j'ai cru voir en cette femme une personne en colère qui ne lachera pas Dieu.
    C'est simple uniquement pour vous, vous ne croyez pas.

  • Tiré du site de l'Oratoire du Louvre :

    Une nuit, j’ai eu un songe.
    J’ai rêvé que je marchais le long d’une plage, en compagnie du Seigneur.
    Dans le ciel apparaissaient, les unes après les autres, toutes les scènes de ma vie.

    J’ai regardé en arrière et j’ai vu qu’à chaque période de ma vie,
    il y avait deux paires de traces sur le sable:
    L’une était la mienne, l’autre était celle du Seigneur.

    Ainsi nous continuions à marcher,
    jusqu’à ce que tous les jours de ma vie aient défilé devant moi.
    Alors je me suis arrêté et j’ai regardé en arrière.
    J’ai remarqué qu’en certains endroits,
    il n’y avait qu’une seule paire d’empreintes,
    et cela correspondait exactement avec les jours les plus difficiles de ma vie,
    les jours de plus grande angoisse,
    de plus grande peur et aussi de plus grande douleur.

    Je l’ai donc interrogé :
    " Seigneur… tu m’as dit que tu étais avec moi tous les jours de ma vie
    et j’ai accepté de vivre avec Toi.
    Mais j’ai remarqué que dans les pires moments de ma vie,
    il n’y avait qu’une seule trace de pas.
    Je ne peux pas comprendre
    que tu m’aies laissé seul aux moments où j’avais le plus besoin de Toi. "

    Et le Seigneur répondit :
    " Mon fils, tu m’es tellement précieux ! Je t’aime !
    Je ne t’aurais jamais abandonné, pas même une seule minute !
    Les jours où tu n’as vu qu’une seule trace de pas sur le sable,
    ces jours d’épreuves et de souffrances, eh bien: c’était moi qui te portais. "

    Ademar De Barros

    La foi est un mystère.Je la trouve grandement respectable. Elle mérite qu'on s'interroge.

  • Je vais le faire passer à mes potes et leur demander ce qu'ils en pensent.

  • looking for a good rel

Les commentaires sont fermés.