Le jour où les chats disparaissent

Il y a beaucoup de chats au Maroc. Ils viennent mendier aux portes des maisons. Chez mes hôtes à Meknes, où je suis invité pour un mariage, une dizaine de félidés maigres et vifs squattent habituellement le jardin. Vers Casablanca, dans une autre famille qui m'a reçu le premier soir, sept chats tournent et miaulent du matin au soir, n'arrêtant leur bal que la nuit pour chasser les souris.

Aujourd'hui est la fête de l'Aïd, la fête où l'on sacrifie le mouton en mémoire d'Abraham. Je suis à nouveau dans la deuxième famille pour la journée. Le mouton a été égorgé une heure plus tôt. Maintenant nous parlons de tout ce que nous ne pouvons pas démontrer alors que nous en voyons pourtant les effets.

Dans des temps anciens on constatait le mouvement de la Lune et la danse des vagues sans en expliquer la cause. La vie, la mort étaient des mystères - et le sont encore en grande partie.

Au Maroc il y a un mystère que tout le monde constate et que personne n'explique. Le jour de l'Aïd les chats disparaissent. Du matin à la fin de l'après-midi ils deviennent comme invisibles. Si vous avez un chat à la maison il dort dans un coin caché jusqu'au soir. Je peux le constater moi-même: de la ribambelle de matous qui faisaient la java devant la maison le premier jour, aucun n'est visible. Pas un feulement, pas de petit qui saute après une mouche.

Et c'est ainsi dans tout le Maroc, toutes les personnes présentes me le confirment: le jour de l'Aïd les chats disparaissent de la vue dès le matin et ne reviennent qu'en fin d'après-midi. Pour confirmer cela le premier chat ne pointe le bout de ses moustaches que vers 17 heures.

 

Personne ne peut expliquer ce mystère. Mais tout le monde le constate. Nous pouvons en voir l'effet mais ne pouvons en expliquer la cause.

 

Cette histoire vraie est la version courte d'un livre de contes que j'écrirai l'an prochain. Je profite d'une courte connexion internet pour la poster. J'aurai d'autres choses à raconter dès mon retour à Genève mercredi soir.

Catégories : Divers 15 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Je confirme cette histoire assez bizarre. A propos, cet été mes enfants voulaient qu'on ramène un chaton dans nos bagages. C'était assez tentant mais on avait que peu de temps pour faire les démarches nécessaires. Nous adorons les chats dans ma petite famille et je déplore que dans mon pays, il y ait tellement de chats mal en point!

  • oui c'est vrai les chats aussi les chiens se proméne dans les rues parceque les autorités ne s'occupe pas de ses pauvres animaux pendant le protctorat francais on voyez la fouriére qui ramasse ces animaux pour les mettre dans s.p.a.mais maintenant ya que des mauvais musulmans qui font rien du tout que la corruption

  • les mauvais musulmans ne tuent pas les animaux :D c est interdit par l islam, pas comme durant le protectorat ou les cretins tuaient et les animaux et les humains

  • Je ne dispose que d'une courte connexion je réponds donc à Ben: je doute que l'on puise lier le traitement des chats et les musulmans!

  • Bonjour Homme Libre
    Profitez bien de votre séjour au Maroc. Un mariage au Maroc! j'en salive rien que de penser au repas! ramenez moi un os à ronger!
    Bonnes vacances! Faites le plein d'énergie solaire pour l'hiver!

  • Moralité de l'histoire : égorgez votre propre mouton ce jour là et ne mangez pas au resto du coin, celà vous évitera des désagréments.

  • Salut et encore merci pour ce partage très intéressant

  • Dieu faisant toujours les choses parfaitement, les chats doivent se réunir quelque part en attendant que la fête soit terminé. Peut être faut il leur laisser un bout de mouton pour les remercier de leur respect ;)

  • "Au Maroc il y a un mystère que tout le monde constate et que personne n'explique. Le jour de l'Aïd les chats disparaissent."

    Là, vous êtes cruel, limite sadique.

    Bon séjour

  • Ils ne sont pas bêtes...vaut mieux se planquer pour ne pas voir l'hécatombe des fois que... ils tiennent à la vie :)

    Bon retour

  • Hommelibre, le Karcher pour ce commentaire du traîne savate! usurpateur de Patoucha qui se croit très drôle!

    "Moi ma chatte cela fait.........."

    Ecrit par : Patoucha | 09 novembre 2011


    Mais quelle lourdeur à couper au couteau!


    Je qauitte hommelibre donc il n'y aura pas d'autres commentaires.
    Bonne soirée

  • Corr: "quitte"

  • Le chat est très bon à manger. la consistance de sa viande est la même que celle du lapin.Le python a une viande presque identique également.

    J'en ai mangé lorsque j'étais jeune, certains enlevaient la tête pour tromper les invités... Afin de reconnaître la différence d'un lapin et d'un chat, il faut examiner les os de la cage thoracique. Celles du lapin sont plats alors que chez le chat ils sont ovales presque ronds.

    Le chat est un animal très rusé mais très méfiant. Il est très intelligent et dès que l'odeur du sang traîne quelque part, il se cache mais observe sans être pour autant vu des humains.

    Il fut un temps ou on nous apportait du sanglier, de la biche et lorsque je taillais la viande pour en faire des pâtés avec un mélange de viande de porc notre chatte allait se poster dans un meuble. Avait-elle peur du couteau? Je pense que ce félin attendait le moment tel les vautours ou autres charognards pour avoir sa part.

    Toujours est-il qu'à la fin elle sortait de son repaire et venait chercher un morceau de viande...

    Bon séjour homme libre et bises à la maroquinerie...

  • Mal en points mais vifs et mignons, Zakia. Merci pour la confirmation de l'histoire.


    @ Madison: connaisseur, je vois! :-)
    Ah, le repas... Il n'en reste pas un os à ronger. Et la mariée, trop belle comme souvent les mariées. Et la musique, la transe, la fête jusqu'à 7 heure du mat. Que du bonheur! Et le soleil est revenu depuis lundi, avec 20 degrés et repas dehors. A l'aéroport de Casa au retour, l'air est doux comme un vent de printemps...


    @ Kasilar: il n'y avait pas de resto chinois là où j'étais. Cela évite des risques. Mais les chat n'étant pas très gros, on les ferait plus facilement passer pour des grives que des lapins...


    @ Giona: mais ils reviennent! Ils ne disparaissent que pour la journée.

  • "@ Giona: mais ils reviennent! Ils ne disparaissent que pour la journée."

    Je pense bien qu'ils reviennent les matous mais, depuis que vous avez fait état de ce fait, l'intrigue ne cesse de me turlupiner.

Les commentaires sont fermés.