Hommes-objets à câliner

Mesdames, si vous êtes célibataire avec quelques envies passagères sans trop vous investir ou si au contraire vous visez le grand amour, voici le supermarché qu’il vous faut: adopteunmec.com. Vous pouvez y faire vos emplettes en toute tranquillité.

Hommes-objets1.jpgOn connaît bien Meetic, l’ancêtre, avec ses profils plus ou moins fidèles et ses rêves cybernétiques. Et un slogan: «Chaque jour, 397 belles histoires commencent sur Meetic». 397. Ils les ont comptées? En tous cas ils n’ont pas osé le chiffre rond. Personne n’y croirait. On connaît aussi Attractive World, au moins pour ses pubs qui passent en boucle à la télé. Un slogan aussi: «Pour célibataires exigeants». Ah, ça, comme entrée en matière, ça le fait! Car qui n’est pas exigeant? Ne pas l’être c’est se contenter du rebut, des laissés pour compte. Tandis qu’exigeant, ça vous pose. Et ça promet quelques belles prises de têtes, l’exigence: «Je te veux comme ceci, donc sois-le!» On sent les petits tyrans faire leur commerce amoureux.

Et bien justement, à propos de commerce amoureux, le site adopteunmec vous propose de considérer votre quête amoureuse comme une visite au supermarché. Avec un caddy pour y mettre les éventuels consommables qui feront votre samedi soir - ou plus, sait-on jamais!

Après tout les gens se rencontrent et les couples se forment par des chemins multiples. Les sites de rencontres peuvent servir à trouver celui ou celle qui vous comblera. J’en connais qui se sont rencontrés sur internet et qui aujourd’hui font leur vie ensemble.

Mais si la plupart des sites proposent aux hommes et aux femmes d’être décideurs des rencontres, ici ce sont uniquement les femmes qui choisissent. Les hommes se présentent comme en vitrine et sont clairement identifiés comme des «produits». D’où le slogan du site: «Hommes-objets à câliner».

Pour le reste, ils racontent une belle histoire pour se mettre en valeur. Ainsi une femme peut trouver à proximité de chez elle un employé de banque qu’elle connaît bien devenu avocat pour les besoin de sa fiche signalétique! Elles peuvent donc choisir par proximité géographique, par origine ethnique, par âge bien sûr. Bref elles définissent leur besoin et cherchent le produit le plus approchant.

Au fond, rien de très nouveau dans tout cela sauf le fait que les hommes n’ont pas le pouvoir de choisir: ils sont objets.

Et c’est cette notion d’objet qui m’intéresse. Je précise de suite qu’elle me fait sourire et qu’au final je pense que nous sommes tous un peu objet du désir et des rêves de l’autre. Le Prince Charmant est un  objet, un fantasme pour nombre de femmes. L’homme puissant, l’homme de pouvoir est aussi un objet très recherché car supposé être un bon géniteur et protecteur. Pour l’homme la femme sexy est plus souvent objet de désir que la femme none. C’est comme cela.
homme-objet2.jpg
Il n’y a d’ailleurs pas forcément de mal à se considérer comme objet mutuellement. On dit bien: telle personne est l’objet de mon amour. Il n’y a pas de mal, pas de blâme à cela. Peut-être ne sont-ce que des stéréotypes. Possible. Mais comme je pense que les stéréotypes ne se sont pas construits pour rien, cela a dû avoir un sens, sens qu’aujourd’hui nous percevons surtout négativement. La femme-objet n’est pas un qualificatif valorisant. Cela signifie souvent qu’elle est belle et idiote, n’ayant que son corps à proposer. Ce qui est évidemment faux! Un corps sans tête n’est pas un être complet. Je connais peu d’hommes qui s’en contentent. Pour autant, la femme est plus associée à la beauté que l’homme, et son esthétique dans sa présentation corporelle ou vestimentaire semble avoir jusqu’à un point plus d’importance que chez l’homme.

Donc nous sommes tous un peu objet pour l’autre, sans que cela soit réducteur. Le seul fait de se faire belle et beau et de se présenter sous son meilleur jour pour une première rencontre confirme ce côté objet: devenir objet de désir pour l’autre, désir charnel, sentimental ou intellectuel. Alors dire que l’homme est un objet à câliner, bah, ce n’est pas si grave. C’est comme parler d’un nounours, d’un objet transitionnel pour compenser les manques affectifs et/ou sexuels. Les hommes qui s’inscrivent sur ce site n’y sont pas obligés. Ils jouent le jeu. A eux par la suite de montrer qu’ils sont non seulement des objets à câliner, mais aussi des sujets qui savent prendre l’initiative.

Homme-objet, femme-objet: ces termes sont l’expression d’un rapport de séduction ou de désir. Ils ne sauraient représenter la globalité d’un être et d’une relation humaine. Encore faut-il ne pas trop les prendre au sérieux. Une femme sexy qui traverse la rue est-elle un «bel objet» dans les yeux des hommes? Ni plus ni moins que les hommes avec des fesses moulées dans un jean collant dans les yeux des femmes.

Même si le Prince Charmant en prend un coup, lui que j’ai une fois qualifié d’arme de destruction massive!


Toutefois, pour le clin d’oeil polémique, j’imagine bien les féministes à barbe ou les Chiennes de garde s’élever avec vigueur si un site présentait des «femmes-objets à câliner». Elles crieraient à la chosification, à la prostitution déguisée. Mais pour les hommes-objets elles sont très silencieuses...

Décidément, mêmes devenus objets, les hommes ne sont pas des femmes comme les autres.

Catégories : société 10 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • @Hommelibre encore une idée loufoque de la part de ces féministes ou hyperfémistes,je comprends mieux le succès de ma génération car faisant partie du mouvement femmes hypermoderne à ne pas confondre,au moins l'homme savait qu'il restait un homme à part entière et non un joujou qu'on jette après emploi comme un vulgaire déchet bien que ces derniers soient triés avec amour,tandis que d'autres utiliseront l'homme pour leur seul hâte de le voir repartir et sortiront avec leur toutou d'amour qui lui seul aura tendresse et câlins à souhaits.Notre génération avait-elle un secret pour côtoyer les hommes sans les ridiculiser ?là on peut répondre par l'affirmative,leur esprit patriote aurait-il aussi participé à maintenir leur respect face aux hommes,encore une fois oui.
    bon dimanche à vous

  • La photo est très rigolote.
    L'homme présenté comme un poulet dans ce paquet serait plutôt se mettre sous la dent qu'à câliner:)
    D'habitude dans le poulet j'aime l'aile mais là je prends la cuisse (*_*)

  • @ Lovsmeralda: je vote pour que l'on refasse des femmes comme vous!

    ;-)


    @ Ambre: ben oui, quoi, parce l'aile il n'y a pas grand chose. Même le blanc a l'air anorexique. Il n'y a que la cuisse. Vous pouvez aussi avoir les olives pour accompagner le plat, ou en entrée, comme vous préférez...

    :-))

  • Ah bè voilà-t-il pas qu'Hommelibre décrète que seules les femmes célibataires auraient droit à un doudou à câliner le samedi soir ! (et heureusement que les hommes ne sont pas des femmes comme les autres ...) ;o))
    Nan mais ! j'vois pas pourquoi y auraient que les hommes à pouvoir choisir leur escort girl pour un soir. A oui c'est vrai que là c'est pas pour les câlins c'est juste bon à exhiber et à "soulager". Je taquine hein ...
    Vous voyez bien que ce genre de site existe aussi avec les femmes mais j'sais pas si les féministes se sont élevées avec vigueur contre ce genre de sites.

    (o_~)

  • :-)))

    Loredana, vous avez tous les droits, et pas seulement le samedi soir!!!

    :))

  • Ouais et si je l'ai pas, je le prends ce droit. Heu ... enfin si j'veux, c'est pas une obligation non plus hein. Lol !! ;o)

  • Que voilà un site qu'il est intéressant !
    J'en ai ras-le-bol de me faire draguer par des p'tits jeunots de 30 à 50 ans qui ne connaissent rien de la galanterie, des délicatesses amoureuses.
    Je vais ENFIN pouvoir aller choisir un vioque aussi chenu, aussi égrotant que moi :-p

  • Que voilà un site qu'il est intéressant !
    J'en ai ras-le-bol de me faire draguer par des p'tits jeunots de 30 à 50 ans qui ne connaissent rien de la galanterie, des délicatesses amoureuses.
    Je vais ENFIN pouvoir aller choisir un vioque aussi chenu, aussi égrotant que moi :-p

  • Aujourd'hui dans ce monde de brutes on a tous besoin de se faire câliner.

Les commentaires sont fermés.