Et si la démocratie avait gagné?

Ces pays que l’on croyait figés dans un univers sans droits individuels. Ces pays où la dictature était devenue si banale, si bien habillée en apparence, qu’on n’y faisait plus attention. Ces pays où avoir des opinions différentes relevait du crime de lèse-majesté ou du déviationnisme de la pire mémoire.

liberté1.jpgMais ces pays avec des humains vivants, vibrants d’autant de désirs que n’importe quel peuple de la planète. Avec des humains pour qui le mot liberté n’est pas effacé du vocabulaire: il n’était que confisqué par ceux qui prétendaient parler au nom du peuple sans que celui-ci les ait mandatés pour le faire.

Voit-on enfin le bout de cette malséante époque où il était si naturel de libérer les peuples contre leurs propres désirs? Le printemps d’Arabie est-il la suite logique des multiples printemps d’Europe qui ont modelé une forme de démocratie que l’on disait occidentale, et qui pourrait bien être universelle? Une démocratie où les courants politiques de la société sont représentés, soit ensemble comme en Suisse, soit alternativement comme dans d’autres pays?

Une démocratie où les contre-pouvoirs limitent et cadrent le pouvoir quel qu’il soit, écartant les dérives autoritaires? Une démocratie imparfaite, mais dont les imperfections sont comme un parfum de rose comparées aux errances des dictatures de toutes obédiences.
Libye1.jpg
Et si la démocratie avait gagné? Si enfin ce pour quoi des millions d’Européens luttent depuis des siècles, le monde que nos pères et nos mères ont construit dans la sueur et dans l’espoir, prenait enfin forme dans des pays où l’on n’osait plus y croire?

Il y peut y avoir des remous, des ressacs après ce printemps d’Arabie. Des retours en arrière suivis de nouvelles poussées. Des pouvoirs qui gèlent dans le sang les aspirations à la liberté. L’Europe a connu cela, entre la Révolution française et la relative stabilisation des démocraties dans la deuxième moitié du 20e siècle. Il nous a fallu du temps pour inventer, tester, ancrer dans les moeurs ce modèle si nouveau comparé à la féodalité. Peut-être iront-ils plus vite que nous.

Mais s’il y avait encore des remous, des tentatives autoritaires, des mainmises cléricales, l’important est que les peuples d’Arabie ont levé la tête, ont dressé leurs corps, ont dit non à l’oppression avec détermination. Ils ont dit que l’Etat est le bien de tous, pas d’une minorité. Que l’Etat est un arbitre, un coordinateur au service des citoyens. Et, citoyens, ils ont mis leur force de renouveau au service de cette conception de l’Etat. Un Etat où le mot Liberté n’est plus confisqué par personne.

Catégories : Politique 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • C'est malheureux à dire, mais ils ne sont ni organisés, ni ensembles, ni socialement ouverts à un destin communautaire.

    J'ai bien peur que nous assistions au travers du panel des nations ayant des pathologies semblables d'apparence se révèlent tous très différents.

    Les colons anglais, français et autres n'ont pas oubliés de créer des frontières partageant les ethnies dans certains cas et en réunissant d'autres dans d'autres cas.

    Des milliers de tunisiens fuient la Libye, non à cause de la bande des kadhafis mais parce que les citoyens libyens les attaqueent physiquement.

    Il n'y aura pas de solidarité entre les populations, certains vont courir pour essayer de reprendre le pouvoir et cà va être le début de la vraie guerre.

    La Libye est minée, ses installations pétrolières aussi, les libyens ne sont pas prêts de créer un état unique, contrairement à la Tunisie qui elle devrait mieux s'en sortir. Mais pour l'Egypte, la Libye et bientôt la Syrie et d'autres régimes totalitaires, les répercutions dues à ces renversements vont générer d'autres renversement jusqu'à ce que tous les atavismes soient expurgés des sociétés mi-archaïques/mi-corrompues !

  • Avant la démocratie, il y aura conflit mondial, le pétrole est l'enjeu, et l'occident est englué dans le pétrole et dans une "nouvelle" -grave crise économique qui a débuté, en même temps que la planche à billets.

  • Ce que les européens ne voient pas, c'est que ce qu'il se passe dans les "nations" arabes n'est qu'un millième de ce que l'occident va se prendre sur le beignet !

    Le monde arabe et le monde occidental ne sont que les deux faces de la même pièce, vous ne voyez pas que d'un côté, les uns fabriquent des bagnoles et de l'autre, ils ont le pétrole !

    Vous ne voyez pas qu'au moment ou les deux allaient enfin s'entendre avec un président américain pro-arabe, ou plutôt pro-iranien, tout se pète le nez sur l'asphalte encore tiède de l'histoire.

    Vous êtes tous aveugles et vous allez voir que ce n'est qu'un début et ce n'est pas toujours celui qui met le premier goal qui gagne le match. Franchement entre l'aveuglement arabe et l'aveuglement occidental, c'est blanc-bonnet et bonnet-blanc, que va t-il se passer si les arabes entrent dans une gigantesques et incompréhensible guerre civile, des millions de réfugiés dans une Europe au bord de la faillite. Voilà le menu de ce début de siècle, une énorme confusion au sein de laquelle, non seulement les politiques n'ont pas de solution mais ils n'ont rien vu venir. Relisez les commentaires de Corto depuis 2 ans et vous verrez que tout y est !

    Personnellement quand je vois l'onu, les puissances militaires européennes ne pas intervenir en Libye alors que tout ce qui ci passe était plus que prévisible, je n'est plus rien à reprocher aux arabes, au contraire, ils ont eu le courage de se confronter à leurs monstres cleptomanes, sanguinaires et sans âmes, mais que je vois que le ciel de la méditerranée ne porte pas des avions italiens, français (terre des droits de l'homme) suisses (pour une fois qu'ils auraient pu servir) ou n'importe quel nation dite civilisée alors que des civils libyens se font massacrer, j'ai honte de ne pas être arabe !

    Est-ce Israël qui va faire le boulot ? Ban ki moon qui a 10'000 soldats pour tenter de déclarer une guerre civile en Côte d'Ivoire, ne peut pas, ce chien, envoyer ses avions sur la Libye pour calmer le jeu ?

    Nous somme à Genève, ville où tout le fric ensanglanté des kadhafi dort salement et où l'onu acueille quotidiennement les camions des traiteurs du richemond, et personne n'a encore fait exploser ce théâtre guignol à budget de dizaines de milliards par an !

    Ce monde est foutu, ils est foutu parce que vous n'êtes même pas capable de manifester de la frustration sur le net ! il est foutu parce que ce soir, il n'y a pas 10'000 genevois bien gras devant les grilles qui emprisonnent ces parasites de la réalité !

    Une conseillère fédérale qui a porté le foulard de la honte et qui n'a même pas condamné son ami kadhafi pour les massacres de civils, alors qu'elle pleurait pour ne pas voir les fonds kadhafi placés à Genève migrer vers d'autres paradis !

    Il suffirait de faire ce que font les libyens à Genève et toutes les dictatures de la planète sont enterrées ! Tous le fric sale de ces ordures dort à Genève !

  • Excelent le zip sur la bouche ! ça illustre parfaitement la situation :)

Les commentaires sont fermés.