1’000 ans de guerres en 5 minutes

Cette vidéo retrace les principales batailles et guerres en Europe et dans le monde depuis l’an 1000. On voit à quel point le fléau de la guerre a ravagé le vieux continent mais aussi le reste du monde.

1’000 ans de luttes de pouvoir, de domination, de sang, de changement d’appartenance.

On comprend mieux la volonté des européens de former une entité territoriale, la Communauté Européenne qui deviendra peut-être un jour les Etats-Unis d’Europe.

L’Europe est devenue un punching ball sur lequel on passe sa nervosité. Mais n’oublions pas d’où nous venons avant de vouloir mettre en pièces cette institution, qui a certainement de nombreux défauts de jeunesse, mais qui a aussi toutes les promesses de la jeunesse.

Les périodes historiques d’unification ont aussi été des périodes de stabilité et de prospérité. Le morcellement rend vulnérable, l’union renforce. Le challenge européen est d’unir en préservant les différences. Le processus est forcément plus long que si l’Europe avait été totalement unifiée par les conquêtes sanglantes de Napoléon ou de Hitler.

Catégories : Politique 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • D'accord avec vous sur le fond, John, mais dans le détail, cette vidéo est truffée d'erreurs, d'imprécisions et d'omissions. A commencer par l'échantillon de dates proposées (qui glisse par exemple sur la conquête arabe 3 siècles auparavant)et son ethnocentricité, même si c'est à contrario, qui lui fait négliger les très nombreuses batailles qui se sont déroulées en Chine, en Afrique, en Amérique latine etc durant le même laps de temps, qui n'impliquaient en aucun cas des européens. Le fait est que la technologie européenne a pris son expansion au XVIè, puis dominé le monde entre le XIXè et le XXè. Mais il y avait tout autant de batailles avant, ailleurs. Entre Mongols, Tibétains et Chinois, entre Incas (ou Aztèques) et les peuples qu'ils ont soumis, entre empires mandingues et maures etc... Même les peuples du Pacifique se livraient à des batailles sans merci, avec ethnocides à la clef.
    Grosses imprécisions aussi sur le nombre de morts. Bref, à refaire, en plus sérieux.

  • Philippe, d'accord. Je faisais une recherche d'Histoire sur le net et j'ai trouvé ce document intéressant malgré ses carences dues à un européo-centrisme. Le constat est impressionnant.

Les commentaires sont fermés.