Gros incident ce matin sur un A 380

Airbus fabrique de beaux avions. Le dernier d’entre eux, l’A 380, est superbe. Les images télé de son premier vol, puis des tests de certification, ont montré un grand oiseau fascinant. J’aime tout ce qui vole et je suis admiratif devant les prouesses de la technologie.

a380-4.jpgMais il semble que l’A 380, justement commence à cumuler les incidents. Le dernier en date, survenu ce matin, a obligé un appareil de la Quantas à atterrir d’urgence à Singapour, d’où il était parti plus tôt.


La raison? L’explosion d’un moteur avec dégâts sur l’aile. La vidéo de l’avion après l’incident est impressionnante (voir ci-dessous).


En l’état actuel rien n’explique cette explosion. Des morceaux du réacteur ont été récupérés sur l^île de Bantam et seront analysés.

a380salon071up8.jpg
De précédents incident ont déjà eu lieu, sans atteindre la gravité de celui-ci: panne informatique mineure, panne d’un moteur, et inflammation d’un pneu lors d’un atterrissage.


Humainement et commercialement Airbus doit donner des réponses les plus rapides possible sur les causes possibles de cet incident. Quantas a pour l’instant décidé de garder ses autres A 380 au sol.


Espérons que ce bel oiseau de fer continuera longtemps à générer du rêve.







Catégories : Divers 8 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ce que l'histoire ne dit pas, c'est qu'Airbus n'est pas responsable des motorisations. Il y a deux motoristes qui fabriquent ces moteurs et c'est les compagnies qui font le choix, en fonction de leurs habitudes, de leurs exigences et de leurs contrats d'entretien. Il s'agit d'une part de Rolls Royce et d'autre part d'un consortium canado-américains avec GE et Pratt&Whitney. Bizarrement, aucune image du moteur déchiqueté ne permet de déterminer de quel marque de moteur il s'agit...

  • En fait si. Je viens de trouver (une petite recherche google suffit, mea culpa) il s'agit d'un moteur Rolls Royce.

    http://www.romandie.com/ats/news/101104153501.7z0mt00b.asp

  • Oui Kad, en effet c'était Rolls. Mais j'ignorais que la compagnie choisit sa motorisation, pas le constructeur. En tous cas c'est impressionnant à voir, ils ont eu de la chance. Et les pilotes sont des as pour gérer des situations comme celle-ci ou parfois bien pires.

  • Voui, Rolls Royce... Ca a été dit aux informations. Alors que les autres compagnies ont choisi GE et continuent de voler. Fallait pas choisir les Anglais. Comme il ne faut pas choisir les voitures anglaises ou avec un moteur anglais. Conseil d'un ami mécanicien.

  • Moi qui croyais que les moteurs anglais avaient bonne réputation. Rolls Royce, quand-même...

  • Notez que l'avion a subit sa première révision majeure depuis sa livraison. Il s'agit peut-être d'une erreur commise par les mécaniciens de Luftansa qui assurent l'entretien de l'appareil pour Quantas.

  • si la trappe de visite et mal refermée par la maintenance (accidenr)
    a 240 km heures la force de penetration de lair et massive et l'arriere de la souflante prend tout les jets.

  • Bonjour

    Allez voir ce que devraient être nos avions de ligne, qui entre autres, n'auraient rien à faire de la désintégration d'un de leurs moteurs . . . :

    www.voler-sans-plus-pouvoir-s-ecraser.net

    Cordialement J V T

Les commentaires sont fermés.