On ne badine pas avec la cuisse

Alerte! Alerte! Rien ne va plus! Le décor urbain se dégrade en Italie. Et il ne s’agit pas de la fiente de pigeons sur l’auguste tête de la statue équestre de Marc-Aurèle au Capitole, ni des constructions sauvages dans les banlieues, encore moins de parkings sur les trottoirs du Colisée.

minij1.jpgNous sommes près de Naples. Plus précisément à Castellamare du Stabia. Une station balnéaire sans rien de bien particulier. Sauf son maire. Celui-ci veut faire interdire les minijupes afin justement de restaurer le décor urbain.


Depuis que Berlusconi a renforcé le pouvoir des maires pour lutter contre la criminalité et les attitudes antisociales, certains ne se sentent plus.


La minijupe serait donc antisociale? Ou signe d’une activité criminelle? Il faudra expliquer cela, Monsieur le Maire.

short1.jpg
Et penser aussi à interdire les shorts d’hommes, les t-shirts et autres marcels.


D’ailleurs il serait encore mieux de ne rien voir du tout. Une solution: le voile intégral sur toutes les italiennes et les italiens.


Ça, on ne badine pas avec la cuisse, poulette!

Catégories : Divers 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Il est vrai que certaines appliquent ouvertement le principe : "jaune devant, brun derrière" tant elles sont sales et peu respectueuses de leurs apparences.
    C'est surtout l'été qu'elles nous offrent ce peu reluisant spectacle lorsqu'elles de désaltèrent aux fontaines publiques !

  • Les "lois"poah selon moi, sèrvent souvent a légaliser les injustices,lesquelles sèrvent les nantis a lever plus encore des rançons.
    Brimer plus encore les gogos naifs en les vèrbalisant a la moindre occasion,voir plus.............. ,c'est surement donner aux "mafieux infiltrés aux plus hauts sommets", plus de bonnes raisons pour rançoner ,raketer ,voir plus ............dans un monde ou faire de fric est aujourd'hui,une sacré histoire impudique ?

Les commentaires sont fermés.