Fantasmes d’hommes

Suite au précédent billet, voici le versant masculin. Les fantasmes sont des choses bien étranges. Ils surgissent dans le champ de la conscience sans prévenir, sans même que l’on sache ce qui les génère. Ils pourraient être une voie d’accès à l’inconscient.

FantasmeH2--217-large.jpgLa définition tirée de Wikipedia est simple et claire:

«Dans le sens courant, le fantasme est une fixation mentale ou une croyance irraisonnée pouvant, dans certains cas, conduire à des actes excessifs.

Une forme atténuée, en principe moins dangereuse, est la lubie.

Dans le domaine de la sexualité, le fantasme est un scénario érotique, imaginaire ou non, provoquant une pulsion ou une excitation sexuelle au point d'être assouvie mais pas nécessairement, du fait de l'auto-censure sociale ou religieuse.

En français avant les découvertes de la psychanalyse deux mots existaient : phantasme, synonyme d'hallucinations, et fantaisie, qui signifiaient entre autres la capacité à imaginer. Les premiers traducteurs des textes de Sigmund Freud ont choisi de traduire le mot allemand « phantasie » par un mélange de ces deux termes : fantasme.»

Dans les synonymes on trouve: hallucination, image, songe, vision.

Siur le site psychologie.com, cette définition élargit le fantasme hors des représentations sexuelles:

«Définition du mot Fantasme : Scénario imaginaire figurant la réalisation d’un désir conscient ou inconscient, le fantasme est une mise en scène comprenant le plus souvent deux personnes (ou plus) et une action qui les relie. Les fantasmes coexistent chez chacun de nous et leur libre représentation est un signe de santé psychique. Il arrive cependant que certains d’entre eux, inconscients car refoulés, soient les organisateurs de névroses.»
FantasmeH1-.jpg
Dans le langage courant fantasme désigne surtout un imaginaire touchant à la sexualité. Quel serait le sens caché de certains fantasmes? Par exemple les relations à trois sont parmi les plus fréquents des fantasmes. Pour l’homme c’est plutôt avec deux femmes. Y a-t-il la possibilité d’une transgression, d’une «tromperie» qui n’en est plus une? Dans la mesure où avoir une relation avec une autre femme comporte le risque de perte de l’autre, le fait de le faire ouvertement sans se cacher serait-il réparateur de ce risque de perte?

On peut bien sûr penser que tout cela est de l’ordre de la fornication blâmée par les religions. Mais en même temps on sait aussi que la fidélité n’est pas donnée facilement à tout le monde. D’ailleurs si elle est l’objet de tant de recommandations, c’est justement parce que ce n’est pas gagné d’avance.

Si un couple disposant d’assez de complicité veut vivre ses expériences et pourquoi pas stimuler son imaginaire ou se réparer de quelque chose à travers cela, c’est sa décision. Mais les thérapeutes qui reçoivent des confidences à ce sujet le disent, il faut en parler et ne pas tenter ce genre d’expérience pour réparer un couple qui bat de l’aile.

D’ailleurs, comme le questionne aoki dans un comm sous le billet précédent, faut-il réaliser les fantasmes ou les laisser dans un clair-obscur? La réponse est forcément chargée parce que la sexualité est en jeu. Par exemple on accepte sans problème de réaliser un fantasme de soirée romantique. C’est bien un fantasme aussi, dans le sens «fantôme», ou image désirée mais en retrait, pas exposée au premier plan. Le prince charmant est aussi une sorte de fantasme, soit une représentation forte, attractive, susceptible de nous faire vivre quelque chose de très particulier.

Après les femmes donc, les hommes. On connaît un peu certains de leurs fantasmes. Mais on ne les connaît pas tous. Le plus récurrent étant une relation avec deux femmes.

Voici une petite liste de fantasmes sexuels masculins (certains se retrouvent aussi chez les femmes):

FantasmeH3-.jpg«- Voir une femme jouir
- Voir une femme pratiquer un strip tease
- Se représenter certaines parties du corps féminin
- Se représenter une femme qui porte des vêtements ou des accessoires excitants
- Avoir des relations avec plusieurs personnes de l’autre sexe à la foi
- Etre spectateur de relations sexuelles entre deux femmes
- Attacher une personne de l’autre sexe et qu’elle soit sexuellement à disposition
- Contraindre une personne de l’autre sexe qui feint de résister
- Avoir des activités sexuelles de groupe
- Initier une personne de l’autre sexe plus jeune

Les 5 fantasmes qu’ils demandent le plus au téléphone rose
- Etre le jouet d’une « experte »
- Faire l’amour à une inconnue
- Entendre une femme se masturber
- Recevoir une fellation de la part d’une femme qui adore ça
- Jouir de manière synchrone avec une femme»


La relation à la sexualité est de tous temps une chose difficile. Peut-être qu'en parler plus librement peut la simplifier.

Catégories : Psychologie 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • A vous lire, j'ai l'impression d'être un homme parfaitement ordinaire (hélas!)…

  • Comment ça, ordinaire? Vous auriez les mêmes fantasmes que tout le monde?

    ...

    (@‿@)

    Franchement, je me verrais mal les avoir tous. Il y en a qui ne me branchent pas du tout, d'autres moyens, d'autres un peu plus... Bref, c'est quand-même assez perso.

  • A la question posée précédemment, c'est finalement assez simple si on fait le distingo entre fantasmes et désirs irréalisés ou irréalisables.
    D'un côté il y ce clair-obscur à la lisière du monde réel qui participe à mettre de la saveur dans les jeux amoureux. De l'autre une projection qui ne demande qu'à se réaliser si les circonstances venaient à le permettre.

  • Bonjour,
    Voir une femme qui met un sous vêtement ou lingerie sexy est souvent le fantasme des hommes. Dans ce cas les femmes, il vous suffit de voir sur ce lien http://www.loveandvibes.fr/lingerie-sexy.html . Vous auriez l'embarras de choix.

Les commentaires sont fermés.