Sarkozy: détestable mais nécessaire?

L’offensive sécuritaire du chef de l’Etat français en satisfait certains et en irrite beaucoup. Son discours et ses propositions sont assimilées à du Le Pénisme ou à Vichy. L’époque étant à toutes les outrances, il n’est pas simple d’y voir clair et de garder la tête froide. Chacun a sa vision des choses. Chaque vision tente de donner sens, avec des incertitudes, des approximations, et des informations souvent incomplètes. Cela ne doit pas nous empêcher de penser, quitte à préciser ou modifier notre vision grâce à des compléments à venir.

sarkozy-priere.jpgComparer Sarkozy et son discours au régime de Vichy, c’est évidemment exagéré. Totalement exagéré. La situation n’a rien à voir. Il n’y a pas de Gestapo dans les rues, pas de collaboration entre l’Etat français et un occupant. Le seul point commun éventuel est la stigmatisation de groupes de populations. Le problème en France est que l’on ne peut pas parler librement. Parler d’immigration comme d’un problème mal géré: on se fait traiter de sbire de Le Pen.

Pour un pays dont tous les partis ont voté une loi d’exception contre les hommes, la loi sur les violences psychologiques contre les femmes, avec des commentaires présentant un seul genre comme auteur de violences physiques ou psychologique - à savoir le genre masculin - il n’y a de leçon à faire à personne. La droite et la gauche unies ont mis à l’index la moitié masculine de la population. Que l’on soit homme, ou d’origine arabe, ou Rrom, c’est la même stigmatisation. Qu’on se le dise.

Mais il y a plus grave: si dire que l’immigration reste douloureuse en France c’est faire du Le Pen, c’est admettre que Le Pen avait raison. Ou alors l’immigration est un non-sujet, sur lequel on trouve un consensus du silence, que l’on rompt temporairement quand les fils d’immigrés mettent le feu aux écoles, puis dans lequel on retombe parce que personne ne veut faire du Le Pen à la place de Le Pen. Au fond, le problème de Le Pen n’est peut-être pas sa position sur l’immigration, que beaucoup admettent, c’est plutôt le reste: Durafour crématoire et compagnie.
securite-id851.jpg
Les méthodes de la police de Sarkozy pour supprimer les camps de Rroms illégaux sont détestables. Séparer les hommes des femmes comme lors de rafles d’un autre genre, c’est au mieux une faute de goût… Et puis, les Rroms, c’est bien pratique. Moins difficile de les expulser que d’aller se confronter aux bandits de Grenoble qui tirent à balles sur les policiers.

Proposer la déchéance de la nationalité, cela me paraît si étrange. Comment peut-on être citoyen d’un pays, puis ne plus l’être?

Et puis le tout répressif ne suffit pas, on le sait. Les Etats-Unis sont ultra répressifs. Ils n’ont pas moins de criminalité. La prévention est curieusement absente du discours de Sarkozy et de la droite en général. Mais la sanction est curieusement absente du discours de la gauche.

En même temps, la loi est la loi. Laisser s’installer des camps illégaux, c’est à la limite laisser chacun aller occuper illégalement un appartement. Laisser tirer à balles sur la police c’est encourager à la guerre civile. La loi est la loi. Il y a des règles de vie en communauté.

Alors, certes, la méthode Sarkozy est détestable. Elle est même suspecte de poudre aux yeux. Mais il a l’avantage de parler clair et fort. Après 30 ans de politique molle, il oblige chacun à se définir. Nicolas Sarkozy secoue le cocotier. Pas sûr qu’il sera efficace sur le terrain, mais un langage affirmé invite à se positionner clairement. Cela est peut-être nécessaire. Nous ne savons souvent plus pourquoi nous vivons ensemble, ni vers quel monde nous voulons aller. Il est peut-être nécessaire d’en rediscuter tous ensemble, de rétablir une agora où tout se discute sans préjugé.

couteau2.jpgAucune société humaine n’a pu à ce jour éradiquer la délinquance. On doit bien accepter de vivre avec même s’il est totalement légitime de vouloir vivre en paix et sans risque de se faire agresser.

Il faut reprendre la liberté de parler de tout, sans trop de préjugé. Peut importe les étiquettes: ce qui compte ce sont les idées, l’analyse qui peut être faite des problèmes de nos sociétés, et les réponses que nous y donnons. Dans cette liberté je prendrais bien les bonnes idées de la droite et celles de la gauche, pour en faire un projet global. Dans le domaine de la délinquance, cela donnerait: reconnaître la valeur pédagogique de la sanction comme de la prévention. Et articuler les deux aspect de manière efficaces, tous acteurs confondus.

Mais pour cela il faut d’abord reprendre une liberté intellectuelle totale, à l‘écart de tout parti pris ou clivage idéologique. Aucun sujet ne doit être une chasse gardée.

Catégories : Politique 30 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • "Moins difficile de les expulser que d’aller se confronter aux bandits de Grenoble qui tirent à balles sur les policiers."

    en réalité ce n'est pas difficile c'est que nos policiers et gendarmes onts les mains liées. ils ne sonts soutenus ni par leur hiérarchie, ni par la justice gauchisante surtout par par les médias gauchistes, qui les fonts passer pour des victimes, et appellent tout et n'importe quoi une bavure, pour les décribiliser.

    "http://www.lepoint.fr/societe/denis-policier-a-la-bac-le-flic-est-un-sous-citoyen-28-07-2010-1219604_23.php

  • "Alors, certes, la méthode Sarkozy est détestable. Elle est même suspecte de poudre aux yeux. Mais il a l’avantage de parler clair et fort. Après 30 ans de politique molle, il oblige chacun à se définir."

    Là, franchement, tu n'y es pas ! Sarko est le contraire d'un sécuritaire, le contraire d'un homme à poigne. Ca fait dix ans qu'il fait de grandes proclamations genre "karcher", mais derrière il n'y a rien. Il a tellement laissé la situation se dégrader que ses électeurs de droite n'en peuvent plus de lui, et qu'ils vont le lâcher à la prochaine présidentielle. C'est pour ça qu'il recommence son cinéma. A part ça, effectivement, les flics ont ordre de ne pas se défendre pour ne pas exciter les petites racailles dont il avait annoncé qu'il allait les mater !

  • Etant à l‘écart de tout parti pris ou clivage idéologique, les propos tenus le 30 juillet 2010 à Grenoble par le Président de la République Française font froid dans le dos et font penser aux heures sombres que la France a connue dans un passé pas si lointain !

    Eh oui, une fois de plus Sarkozy et son gouvernement ne fait pas dans la dentelle. Les propos tenus en public sont on ne peut plus clairs. La France entière en est témoin.

    La CONSTITUTION DE LA FRANCE, République laïque, démocratique et sociale, assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion » EST EN JEU !

    Français et amis de la France je vous invite donc à lire la pétition de la Ligue des Droits de l'Homme et si vous êtes d'accord, de la signer.

    http://www.ldh-france.org/APPEL-CITOYEN-Face-a-la-xenophobie

    Cordialement

    Benoît Marquis

  • Comparer le discours de Sarkozy au vychisme, c'est discriminatoire envers la Roumanie. Car si l'on compare le renvoi des Roms dans leur pays (conformément aux traités européens en vigueur) à une déportation dans un camp, cela signifie que la Roumanie est comparée à un camp de concentration.
    Tout cela démontre une chose: les lois n'ont plus aucune signification. Les traités européens définissent clairement à quelles conditions la libre circulation est possible. Ces conditions ne sont pas réunies dans le cas des Roms. Alors ce n'est pas à ceux qui appliquent les traités qu'il faut s'en prendre, mais à ceux qui les ont rédigés et signés. Mais parmi tous les hypocrites qui critiquent Sarkozy, pas un ne prétend qu'il faudrait assouplir les traités sur la libre circulation (alors que c'est là qu'on agirait, si on voulait vraiment faire quelque chose).

  • Comparer le discours de Sarkozy au vychisme, c'est discriminatoire envers la Roumanie. Car si l'on compare le renvoi des Roms dans leur pays (conformément aux traités européens en vigueur) à une déportation dans un camp, cela signifie que la Roumanie est comparée à un camp de concentration.
    Tout cela démontre une chose: les lois n'ont plus aucune signification. Les traités européens définissent clairement à quelles conditions la libre circulation est possible. Ces conditions ne sont pas réunies dans le cas des Roms. Alors ce n'est pas à ceux qui appliquent les traités qu'il faut s'en prendre, mais à ceux qui les ont rédigés et signés. Mais parmi tous les hypocrites qui critiquent Sarkozy, pas un ne prétend qu'il faudrait assouplir les traités sur la libre circulation (alors que c'est là qu'on agirait, si on voulait vraiment faire quelque chose).

  • @ Benoît Marquis

    "Définition sociologique [modifier]
    Il est possible de donner de la xénophobie la définition suivante : « ensemble des discours et des actes tendant à désigner de façon injustifiée l’étranger comme un problème, un risque ou une menace pour la société d’accueil et à le tenir à l’écart de cette société, que l’étranger soit au loin et susceptible de venir, ou déjà arrivé dans cette société ou encore depuis longtemps installé »[20]."

    wikipédia

    les roms et certains jeunes délinquants des banlieues d'origine étrangére.
    sonts reconnus comme un probléme, une menace pour la sécurité.
    est-ce injustifié NON donc il n'y a pas xénophobie.
    les roms sonts des plaies partout où ils passent, c'est une réalité, pourquoi le nier, Ah quoi sert de victimiser ces personnes qui ne respectent pas l'état de droit, qui provitent sans vergogne de nos lois humanistes et tolérantes sans contrepartie.

    et à quoi sert de faire passer les délinquants pour des victimes.
    ça ne les aide pas.

    http://www.communautarisme.net/Violences-dans-les-banlieues-regarder-la-realite-en-face_a646.html

    "Tout d’abord, la question de l’érosion de l’autorité parentale n’est pas facile à traiter. Les mesures de sanctions financières envers les parents des familles décomposées sont démagogiques et ne résolvent rien. Les associations aidées par des psychologues et des psychiatres pour s’occuper des parents et des enfants en difficulté paraissent indispensables, mais on ne peut reconstruire de façon volontariste des familles déstructurées. La puissance publique ne peut pas se substituer complètement aux familles et les aides psychologiques ne peuvent pas tout. Le problème n’est pas seulement à poser dans des termes psychologiques - le risque existe bien de s’enfermer dans cette problématique - en dehors du terreau social et culturel, d’un ethos commun. On ne peut échapper à la question de la famille comme une des structures anthropologiques de base de la société que des conceptions modernistes et gauchistes ont rapidement mis de côté. Il en va de même des fonctions structurantes de la morale, de l’interdit et de la limite qu’un angélisme post-soixante-huitard et rousseauiste a trop longtemps dénié. Dans ce domaine, comme dans d’autres, ce qui se passe dans les banlieues, reflète de façon extrême des phénomènes que l’on retrouve à différents degrés dans l’ensemble de la société. "

    "À l’inverse, toute une idéologie gauchisante minoritaire au sein du milieu associatif réduit l’histoire de notre pays à ses pages les plus sombres et renforce la mentalité victimaire des jeunes désaffiliés en présentant leur situation dans la continuité de celle qui fut celle des esclaves et des peuples colonisés. Cette idéologie travaille à l’encontre de l’intégration et elle peut recouper ou se trouver mêlée à des thèmes fondamentalistes musulmans. Sans nier les pages sombres de notre histoire, l’intégration implique la conscience des acquis de notre histoire et le partage d’un patrimoine culturel commun. C’est aussi dans ce cadre, que l’éducation populaire peut retrouver un nouveau souffle. La citoyenneté n’est pas l’affichage des différences dans une logique de victimisation, mais elle implique le souci de partager les acquis de notre propre histoire et de créer un avenir commun. "

    ces jeunes sonts en manque de pére. et nos représentants de la loi ne sonts pas soutenus par leur hiérarchie, les média, lois, et les directives qui onts qui sonts plus faite pour éviter "la bavure" que pour les aider dans leur travail.

    finalement ces lois et directives ne sonts pas faites pour obliger les délinquants à respecper l'état de doit.
    c'est comme votre pétition qui ne fait que les victimiser.
    sans prendre en compte que ces gens ne respectent plus l'état de droit.

    http://www.lepoint.fr/societe/denis-policier-a-la-bac-le-flic-est-un-sous-citoyen-28-07-2010-1219604_23.php

  • suite

    http://www.uniondesfamilles.org/absence_du_pere.htm

    http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2217/articles/a342204-au_nom_du_p%C3%A8re.html

    "F. Caviglioli. - Oui, on veut maintenant refabriquer là-bas du père, mais c'est après avoir complètement assassiné les pères musulmans. Après les avoir transplantés loin de leur famille, avec la complicité des entreprises françaises. Le regroupement familial de 1974 n'aura pas restauré leur autorité, bien au contraire. Leurs enfants étaient devenus des étrangers, maîtrisant des codes auxquels, eux, tournaient le dos. Et c'est assez compréhensible. Le père musulman appliquait sans le savoir le théorème de Tocqueville : aucun individu n'accepte de fondre ses valeurs dans celles d'une société dominante s'il a la conviction qu'il n'occupera que le dernier rang dans le nouveau système. Du reste, la situation se perpétue... Pendant les émeutes de 2005, on n'a entendu que les mères. Les pères sont restés aussi silencieux et désarmés que leurs pères il y a vingt-cinq ans, ces pères de l'exil envers qui ils s'étaient montrés si sévères.
    A. Naouri. - Ces migrants venaient de pays dans lesquels les enfants devaient plaire aux parents. Ils se sont retrouvés dans une France où le mot d'ordre était inverse : c'est vous qui devez plaire à vos enfants. D'où de profondes perturbations. Mais les phénomènes de banlieue ne sont au fond que la pointe avancée de ce qu'on observe désormais dans l'ensemble des couches de la société. Il y a aussi de plus en plus d'enfants-tyrans, et même à Neuilly."

    http://christinetasin.over-blog.fr/ext/http://www.bivouac-id.com/2009/05/15/un-psychologue-danois-%e2%80%9cl%e2%80%99integration-des-musulmans-dans-nos-societes-occidentales-est-impossible%c2%bb/

    " D’un point de vue psychologique et humaniste, il est très clair que des personnes de cultures différentes ont des besoins différents, quand ils ont ou quand ils créent des problèmes. Ma propre expérience est que les musulmans ne comprennent pas notre façon toute occidentale de gérer les conflits par le dialogue. Ils sont élevés dans une culture comportant des figures d’autorités et des conséquences externes à l’individu et très bien définies. La tradition occidentale, qui utilise compromis et introspections comme principaux outils pour gérer les conflits tant intérieurs qu’extérieurs, est considérée comme une faiblesse dans la culture musulmane. Dans une large mesure, ils ne comprennent tout simplement pas cette façon plus douce et plus humaniste de traiter les affaires sociales. Dans le contexte du travail social et de la politique, cela signifie que l’individu a besoin de plus de limitations et de conséquences plus sévères pour être en mesure d’adapter son comportement."

  • @ leclercq franck,
    Désolé M. Franck Leclercq, mais cette pétition vise avant tout une atteinte grave à la Constitution française et non pas à victimiser les personnes d'origine étrangère ne respectant pas l'état de droit.
    Notez bien que je suis conscient que parmi ces personnes il y des délinquants, comme il y a des Français de souche qui commettent de mêmes actes illicites et réprouvés.

    Tout est bon pour un Sarkozy et son gouvernement périclitant dans les sondages pour montrer aux Français qu'il prend des mesures drastiques.

    Les UTEQ (UnitésTerritoriales de Quartier) avaient été lancées en janvier 2008 dans la foulée de l'élection de Nicolas Sarkozy à l'Elysée comme une mesure-phare qui visait à rétablir le dialogue entre la population locale et la police. Des îlotiers en quelque sorte.
    Eh bien 26 UTEQ deviendront de véritables "brigades spéciales de terrain" (Brice Hortefeux dixit !) ciblant certains quartiers spécifiques. Ce qui signifie que la police de proximité dialoguant avec les gens… c'est terminé !

    Concernant les gens du voyage (Rroms, Tsiganes, Sinti, Manouches, Romanichels), vous n'allez faire croire à personne que les 1700 expulsions prévues pour 2010 sont tous des délinquants ou des criminels. Près de 10'000 Rroms a été expulsés de France en 2009.
    Il ne faut pas oublier que depuis le premier millénaire, ces gens du voyage sillonnent toute l'Europe, plus ou moins bien acceptés par les populations sédentaires.

    Aurions-nous perdu tout sens d'humanisme au bout de mille ans d'acceptation ?

    Benoît Marquis

  • @ Benoît Marquis

    "Il ne faut pas oublier que depuis le premier millénaire, ces gens du voyage sillonnent toute l'Europe, plus ou moins bien acceptés par les populations sédentaires"

    il faut reconnaitre qu'il fonts tout ce qu'il faut pour ne pas être acceptés par les populations, on a pu constater récemment leur comportement face au force de l'ordre, on ne s'arrête pas aux contrôles routiers, on traine un gendarme sur son capot. ces gens là sonts des profiteurs et des voleurs.
    vous pouvez vous renseigner quel est leur comportement à chaque endroit où ils s'arrêtent. nes parents onts tenu un camping pendant trois ans et on réussi à leur en interdire l'entrée. c'était déjà suffisant qu'ils dévalissent le supermarché mitoyen.

    alors on pourra parler d'humanisme avec eux, quand la majorité d'entre eux
    nous respecterons et respecterons nos lois.

  • @ Benoît Marquis

    "Il ne faut pas oublier que depuis le premier millénaire, ces gens du voyage sillonnent toute l'Europe, plus ou moins bien acceptés par les populations sédentaires"

    il faut reconnaitre qu'il fonts tout ce qu'il faut pour ne pas être acceptés par les populations, on a pu constater récemment leur comportement face au force de l'ordre, on ne s'arrête pas aux contrôles routiers, on traine un gendarme sur son capot. ces gens là sonts des profiteurs et des voleurs.
    vous pouvez vous renseigner quel est leur comportement à chaque endroit où ils s'arrêtent. nes parents onts tenu un camping pendant trois ans et on réussi à leur en interdire l'entrée. c'était déjà suffisant qu'ils dévalissent le supermarché mitoyen.

    alors on pourra parler d'humanisme avec eux, quand la majorité d'entre eux
    nous respecterons et respecterons nos lois.

  • @ Benoît Marquis

    "Il ne faut pas oublier que depuis le premier millénaire, ces gens du voyage sillonnent toute l'Europe, plus ou moins bien acceptés par les populations sédentaires"

    il faut reconnaitre qu'il fonts tout ce qu'il faut pour ne pas être acceptés par les populations, on a pu constater récemment leur comportement face au force de l'ordre, on ne s'arrête pas aux contrôles routiers, on traine un gendarme sur son capot. ces gens là sonts des profiteurs et des voleurs.
    vous pouvez vous renseigner quel est leur comportement à chaque endroit où ils s'arrêtent. nes parents onts tenu un camping pendant trois ans et on réussi à leur en interdire l'entrée. c'était déjà suffisant qu'ils dévalissent le supermarché mitoyen.

    alors on pourra parler d'humanisme avec eux, quand la majorité d'entre eux
    nous respecterons et respecterons nos lois.

  • @ Benoît Marquis

    "Il ne faut pas oublier que depuis le premier millénaire, ces gens du voyage sillonnent toute l'Europe, plus ou moins bien acceptés par les populations sédentaires"

    il faut reconnaitre qu'il fonts tout ce qu'il faut pour ne pas être acceptés par les populations, on a pu constater récemment leur comportement face au force de l'ordre, on ne s'arrête pas aux contrôles routiers, on traine un gendarme sur son capot. ces gens là sonts des profiteurs et des voleurs.
    vous pouvez vous renseigner quel est leur comportement à chaque endroit où ils s'arrêtent. nes parents onts tenu un camping pendant trois ans et on réussi à leur en interdire l'entrée. c'était déjà suffisant qu'ils dévalissent le supermarché mitoyen.

    alors on pourra parler d'humanisme avec eux, quand la majorité d'entre eux
    nous respecterons et respecterons nos lois.

  • @ Benoît Marquis

    "Il ne faut pas oublier que depuis le premier millénaire, ces gens du voyage sillonnent toute l'Europe, plus ou moins bien acceptés par les populations sédentaires"

    il faut reconnaitre qu'il fonts tout ce qu'il faut pour ne pas être acceptés par les populations, on a pu constater récemment leur comportement face au force de l'ordre, on ne s'arrête pas aux contrôles routiers, on traine un gendarme sur son capot. ces gens là sonts des profiteurs et des voleurs.
    vous pouvez vous renseigner quel est leur comportement à chaque endroit où ils s'arrêtent. nes parents onts tenu un camping pendant trois ans et on réussi à leur en interdire l'entrée. c'était déjà suffisant qu'ils dévalissent le supermarché mitoyen.

    alors on pourra parler d'humanisme avec eux, quand la majorité d'entre eux
    nous respecterons et respecterons nos lois.

  • @ Benoît Marquis

    "Il ne faut pas oublier que depuis le premier millénaire, ces gens du voyage sillonnent toute l'Europe, plus ou moins bien acceptés par les populations sédentaires"

    il faut reconnaitre qu'il fonts tout ce qu'il faut pour ne pas être acceptés par les populations, on a pu constater récemment leur comportement face au force de l'ordre, on ne s'arrête pas aux contrôles routiers, on traine un gendarme sur son capot. ces gens là sonts des profiteurs et des voleurs.
    vous pouvez vous renseigner quel est leur comportement à chaque endroit où ils s'arrêtent. nes parents onts tenu un camping pendant trois ans et on réussi à leur en interdire l'entrée. c'était déjà suffisant qu'ils dévalissent le supermarché mitoyen.

    alors on pourra parler d'humanisme avec eux, quand la majorité d'entre eux
    nous respecterons et respecterons nos lois.

  • @ Benoît Marquis

    je m'excuse j'ai fait une erreur de manip mon post s'est répété plusuieurs fois

    "Désolé M. Franck Leclercq, mais cette pétition vise avant tout une atteinte grave à la Constitution française"

    cette pétition porte comme titre la xénophobie alors que visiblement il n'y en a pas.

    "Notez bien que je suis conscient que parmi ces personnes il y des délinquants, comme il y a des Français de souche qui commettent de mêmes actes illicites et réprouvés."

    mais comme par hasard les délinquants sonts en majorité issus de ces populations et ces populations sonts une minorité.

    "Tout est bon pour un Sarkozy et son gouvernement périclitant dans les sondages pour montrer aux Français qu'il prend des mesures drastiques"

    les sondages voilà bien la le probléme, ça donne l'impression qu'un chef d'état
    doit constamment plaire aux électeurs, voilà bien là le probléme de notre état maternant, mais on ne peut pas plaire et diriger ça ne va pas ensemble.

    mesures drastiques sont-elles si drastiques que ça, elles le seronts quand les personnes garante de la loi, pourront effectuer correctement leur missions.
    quand ils seronts soutenus par leur hiérarchie, les politiques et les médias
    médias qui fonts exactement le contraire actuellement. ils onts pris pour habitude de toujours contester l'action et la parole des représentants de la loi, voyant des bavures partout, leur attitude est indécente.

    "Les UTEQ (UnitésTerritoriales de Quartier"

    ne soyons pas naïfs pour croire que la délinquance va se résoudre avec des unitées de quartier proches des gens et dialoguants avec les délinquants.

    d'abord ces jeunes sonts en manque éducatif en manque de péres, en recherche de limites, ils sonts issus d'une culture qui respecte l'autorité, la force et ils trouvent exactement le contraire en face d'eux, leurs péres n'onts soutenus par une société maternante, qui fonctionne sur des valeurs post-soixante huitarde.
    qui les fait passer pour des victimes, les représentants de la loi n'onts soutenus par cette même société, qui ne soutient pas les porteurs d'autorité.

    d'ailleurs ce que j'écris est largement argumenté par les liens mis plus haut.

    "non pas à victimiser les personnes d'origine étrangère ne respectant pas l'état de droit."

    couper court à toute réflexion sur la délinquance en parlant de xénophobie dés qu'une catégorie de personnes est visé, en agissant comme celà on enterre le probléme on met la tête dans le sable en collant une étiquette à ceux qui onts le courage de's'attaquer à ce probléme. et par là même on participe à la victimisation de ces mêmes délinquants" et ce n'est pas en victimisant les délinquants qu'on fera baisser la délinquance

  • @ Benoît Marquis

    Aurions-nous perdu tout sens d'humanisme au bout de mille ans d'acceptation ?

    acception euh ça ne serait pas plutôt le contraire.

    http://www.beltuner.com/niglo/roms_histoire.pdf

    "Ils perturbent l’ordre par des violences verbales, des discussions obscènes, un langage trivial, volent le bien d’autrui"

    et ça n'a changé c'est exactement ce qu'on constaté et subit mes parents.

  • @ leclercq franck,

    Si fustiger des groupes d'individus comme l'ont fait Sarkozy et Hortefeux à Grenoble et à l'égard des Rroms n'est pas de la xénophobie, alors vous allez m'expliquer clairement ce que vous entendez par ce mot ?

    D'autre part, ou avez-vous lu dans mes propos que je victimise les délinquants ?
    La seule chose que je victimise, c'est le rapatriement forcé de tout un groupe ethnique, bien qu'il y ait parmi eux, des brebis galeuses.

    - Ils perturbent l’ordre par des violences verbales, des discussions obscènes, un langage trivial, volent le bien d’autrui" -

    Je peux très bien comprendre que vous soyez marqué, voir traumatisé, par ce qu'ont subi vos parents, mais de là à extraire les deux seules lignes du document de six pages (beltuner.com) que vous avez inséré dans le texte de votre dernière intervention, je me pose des questions quant à votre objectivité.
    Du reste, ce document est très intéressant et je vous en remercie.

    Benoît Marquis

  • @ Benoît Marquis

    ""Définition sociologique [modifier]
    Il est possible de donner de la xénophobie la définition suivante : « ensemble des discours et des actes tendant à désigner de façon injustifiée l’étranger comme un problème, un risque ou une menace pour la société d’accueil et à le tenir à l’écart de cette société, que l’étranger soit au loin et susceptible de venir, ou déjà arrivé dans cette société ou encore depuis longtemps installé »[20]."

    wikipédia

    ces groupes de personnes sonts bien un probléme non !!! donc ce n'est pas injustifié de dire que ça en est un.
    ça serait de la xénophobie de dire que ces groupes de personnes étaient un probléme si effectivement ce n'en était pas un.

    "D'autre part, ou avez-vous lu dans mes propos que je victimise les délinquants ?

    vous criez a la xénophobie dés qu'une catégorie de personnes est visée. en collant une étquette à ceux qui soulévent le probléme, c'est le meilleur moyen d'enterrer le probléme et de laisser pourrir la situation(ça fait déjà pas mal de temps quelle pourrie). et en laissant pourrir la situation on fait quoi d'autre que de victimiser cette délinquance.

    "La Constitution de la France, République laïque, démocratique et sociale, assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion »."

    ça c'est trés bien, mais ces gens là ne sonts pas égaux devant la loi puisqu'ils la bafoue inpunément !!!!

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/07/20/violence-en-france-a-qui-la-faute.html

    "Le résultat risque bien d’être une crispation de plus en plus grande des français de souche. Car on assiste à un total déni de l’Etat et de la société française. "

    "Ce qui est signifiant dans ces deux drames c’est la réaction communautariste. Réaction qui nie l’Etat de droit, et qui fait sa propre loi de clan, jusqu’à tirer à balles réelles sur les policiers, à brûler les voitures de petites gens qui vivent dans des quartiers sensibles, à soutenir les auteurs de délits et à en faire des héros, à attaquer un poste de police avec des haches et brûler des bâtiments publics. Ce ne sont plus des légitimes révoltes: ce sont des entreprises criminelles."

    alors justement rendons ces gens là égaux devant la loi.
    sanctionnons les.

    " Ils perturbent l’ordre par des violences verbales, des discussions obscènes, un langage trivial, volent le bien d’autrui" -

    Je peux très bien comprendre que vous soyez marqué, voir traumatisé, par ce qu'ont subi vos parents, mais de là à extraire les deux seules lignes du document de six pages (beltuner.com) que vous avez inséré dans le texte de votre dernière intervention, je me pose des questions quant à votre objectivité"

    et moi de la votre, mes parents en on cotoyé un certain nombre de groupes de gens du voyage, et toujours le même fonctionnement le mépris des "Gadjo".
    et je ne doute pas que ces groupes onts eu le même comportement infect ailleurs.
    d'ailleurs quand ils roulent pas de souci, pas d'amende s'ils n'on pas mis leur ceinture, les gendarmes tournent la tête quand ils les voient passer, l'inpunité. c'est y pas beau.
    et d'ailleurs si vous regardez un peu les infos, quand des gens du voyage s'installent quelques part sans demander bien sur, c'est toujours la même rengaine, vols dégradations destructions. bizarre quand même non.

    http://www.infos-du-net.com/forum/262887-1-gitan

    "javous que pour se payer des mercedes à 100000 mile euro il faut fair quel que arnaque "

    bah , on ne te le fait pas dire !

    C'est peut-être pour ça la réputation de voleur de poules !

    "J'ai rien contre les gitans moi. Je trouve qu'ils ont une culture sympa. Malgré tout, ça fait deux fois qu'ils détruisent la station d'accueil qui est près de chez moi. Ils ont même été jusqu'à piquer les tuyaux en cuivre des sanitaires...

    Là ils sont en train de les refaires et cette fois-ci, tout sera en PVC !

    "oui mais moi on ma jamais apris à voler et nous autre voyageur on dit pas voler mais sherave. dire voler ça fais gadjo. "

  • @ leclercq franck,

    Le New York Times, journal qui fonctionne, comme chacun le sait, que sur des valeurs post-soixante-huitarde.

    Voici ce qu'a écrit le ce journal contre Sarkozy dans son éditorial publié le 5 août dernier :

    Xenophobia: Casting Out the Un-French
    http://www.nytimes.com/2010/08/06/opinion/06fri2.html?_r=1&ref=opinion
    Voici les principaux extraits, traduits, de l'éditorial du New York Times :

    La xénophobie : chasser l' Un -Français
    Publié le jeudi 5 août 2010 :

    «« La France n'a pas d'équivalent au 14e amendement [de la Constitution des Etats-Unis, qui garantit l'égalité entre les citoyens, ndlr], mais le président français, Nicolas Sarkozy, qui aime se faire appeler “Sarko l'Américain”, est en train d'alimenter des sentiments anti-immigrés dangereux pour des gains politiques à court terme. »»

    Après avoir fait la liste des annonces concernant la déchéance de nationalité française, la fin de l'automaticité de la nationalité française pour les jeunes délinquants d'origine étrangère, ou les mesures anti-Roms, des derniers jours, l'éditorialiste du New York Times conclut :

    ««Tout cela dans un pays qui a longtemps défendu le principe que tous les citoyens français -qu'ils soient nés dans le pays ou naturalisés- ont droit au même traitement face à la loi. Cela s'applique au père, né hongrois, de M. Sarkozy, ou à sa femme née italienne, et qui ont été naturalisés français, et devrait s'appliquer à n'importe qui d'autre.
    Mais taper sur les immigrants est populaire parmi les électeurs non-immigrés, et M. Sarkozy n'a jamais hésité à le faire. Il a bâti sa campagne présidentielle de 2007 sur son bilan sévère (et ses paroles incendiaires) en tant que ministre de l'Intérieur.
    Au début de l'année, il a mené une campagne porteuse de division sur le thème de l'identité nationale, parce qu'il voulait marginaliser le Front national d'extrême droite anti-immigrés aux élections régionales. Ça n'a pas marché.
    Aujourd'hui, alors que sa popularité est au plus bas, et que le Front national remonte avec des dirigeants plus jeunes, il va encore plus loin, inquiétant même la droite classique qui partage les valeurs des droits de l'homme et de l'égalité entre les citoyens.
    Ils ont raison d'être inquiets, et il a tort, de manière irresponsable, d'ignorer leurs conseils de prudence. »»

    Notez que je ne cherche pas absolument à vous convaincre de quoi que ce soit, je ne fais pas de prosélytisme. Ce que j'ai pu écrire tout au long de mes commentaires n'est que purement informatif.

    Bonne lecture

    Benoît Marquis

  • @ Benoît Marquis

    "Tout cela dans un pays qui a longtemps défendu le principe que tous les citoyens français -qu'ils soient nés dans le pays ou naturalisés- ont droit au même traitement face à la loi."

    http://www.lexinter.net/Legislation/decheance_de_la_nationalite_francaise.htm

    mais tout à fait, évidement qu'ils onts le même traitement.
    la loi citée s'applique bien aux personnesnées en france.

    c'est dans les faits reptochées qu'il y a une ligne supplémentaire.

    "« volontairement porté atteinte à la vie d'une personne dépositaire de l'ordre public »."

    je pense qu'il vaudrait restaurer le respect des policiers. c'est déjà bien qu'il ai compris que les garants de la loi n'étaient pas respectés.

    "Cela s'applique au père, né hongrois, de M. Sarkozy, ou à sa femme née italienne, et qui ont été naturalisés français, et devrait s'appliquer à n'importe qui d'autre"

    M Sarkozy pére n'a pas que je sache tué un policier en exercice que je sache.

    apparement le Mew York Times comme beaucoup de journaux "n'est pas étouffé par la rigueur et l'honnêteté"

    ", ou les mesures anti-Roms" je ne vois pas ce que les mesures anti-roms onts a voir avec la nationalité française, ces gens là sonts des sans papiers expulsables comme tou touriste au-bout de 3 mois s'ils ne travaillent pas dans certains métiers, 180.
    et en plus on leur demande s'ils veulent bien partir et en plus on leur donne de l'argent "je me demande bien pourquoi d'ailleurs !!!"
    à Mayotte les clandestins sonts renvoyés chez eux et sans argent.

    et par rapport à la xénophobie même réponse que précédement.

    "Ils ont raison d'être inquiets, et il a tort, de manière irresponsable, d'ignorer leurs conseils de prudence. »»

    inquiéts de quoi qu'un délinquant né en france de parents étrangers soit foutu dehors parce qu'il a assasiné de sang froid un représentant de l'ordre dans l'exercice de ses fonctions. moi que ce genre de personnes soient éjectés
    ça ne m'inquiéte pas du tout, en d'autre temps moins tolérants ce genre de personnes auraient fait connaissance avec la veuve.

    et ce journal comme d'autres torchon est comme d'autres apparement trés doué pour donner des conseils, mais j'ai l'impression comme la majorité des journalistes doués aussi pour faire tout ce qu'il faut pour pousser au non respect des représentants de l'ordre.

    et ça méne a des situations trés graves comme à Grenoble. où les milieu journalistique a sa part de responsabilité, si on en était pas là Sarko n'aurait pas eu besoin d'élargir cette loi d'exception résevée aux terroristes.
    on peut remarquer en passant que l'assasinat de représentant de l'ordre semble être le dernier des soucis des journalites.

  • *Mais il a l’avantage de parler clair et fort.*

    Oui, pour dire de conneries. Et pour faire le contraire de ce qu'il dit. Car le nombre de policiers est en baisse constante. Vous n'êtes pas le premier à vous faire berner. Ni le dernier. +7% des électeurs FN le soutiennent. C'est tout dire *clair et fort*.

  • @ superman,
    Conneries ? On peut dire cela comme ça, mais Sarkozy est très sérieux dans ses déclarations, lui et son clone d'Hortefeux. Campagne électorale et chute de popularité obligent, bien que l'élection présidentielle n'aura lieu dans 8 mois.
    Cet autocrate va certainement trouver encore bien d'autres "conneries" populistes d'ici là, car n'oublions pas qu'une bête blessée est capable de tout et surtout qu'elle est pourchassée par le FN !
    Benoît Marquis

  • "mais j'ai l'impression comme la majorité des journalistes doués aussi pour faire tout ce qu'il faut pour pousser au non respect des représentants de l'ordre."

    exemple

    "
    Aux Minguettes (banlieue lyonnaise), prison ferme sur la simple parole des flics
    >
    > mercredi 28 juillet 2010
    >
    > Une fois de plus c’est la parole de la police, seule, sans complément
    > d’enquête et contre l’avis des témoins et des prévenus qui va envoyer deux
    > personnes, L. et J. en prison pour respectivement cinq et trois mois de
    > prison ferme, plus 900€ de dommages et intérêts pour L.
    >
    > L’action se situe aux Minguettes, lundi 5 juillet. L. est arrêté par trois
    > membres de la BAC alors qu’il prévient ses amis de l’arrivée des decks au
    > pied de l’immeuble. L’arrestation de L. n’a rien à voir coté policier et
    > coté arrêté : d’un coté les insultes des flics et leur violence, mais pour
    > la police un acte qualifié de « rebellion avec violence contre un agent de
    > police ». Durant son interpellation quelques habitants du quartier se
    > rapprochent (150 personnes selon la police), insultent les policiers, et
    > leur lancent des projectiles divers (toujours version de la police). Sont
    > appelés en renfort deux équipages de la BAC(entre 6 et 7 BACeux forment un
    > équipage) qui attaquent la foule à la grenade lacrymogène !
    >
    > Pourtant, selon divers témoins, c’est à peine une quinzaine de personnes
    > qui s’est rapprochée lors de l’arrestation, et quelques projectiles
    > seulement ont été lancés sur les policiers.
    >
    > J. s’occupe dans le parc à proximité de sa fille de deux ans, s’approche
    > pour observer puis remonte chez lui. Bien que la présence de sa fille
    > rende peu plausible une participation à une émeute spontanée, la BAC
    > interviendra pour l’arrêter à son domicile dans la foulée, non sans avoir
    > défoncer la porte d’entrée à coup de bélier. Il perd une dent dans la
    > violence de l’arrestation.
    >
    > L’émeute a donc beau être un fantasme de la police, elle envoie en taule
    > deux personnes sur la simple parole des BACeux. Mais peut-être ces
    > derniers cherchent-ils à présenter leur travail comme plus risqué pour
    > pouvoir bénéficier, à l’instar de leurs collègues grenoblois, de quelques
    > vacances aux frais du contribuable... Ou alors est-ce un épisode de plus
    > de harcèlement réussi : à la Villeneuve comme ailleurs, ça sent de plus en
    > plus la poudre entre la population et la BAC.
    >
    > Source : Le Progrès (une nouvelle fois du côté de la police sans se poser
    > de question) et Lyon Cap’ qui a fait un article intéressant par contre :
    > http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/univers/Actualite/Justice/Minguettes-prison-ferme-pour-un-caillassage-de-la-BAC"



    http://xerbias.free.fr/blog/index.php/2010/01/21/453-aujourd-hui-la-police-ne-doit-plus-poursuivre-les-voleurs

    "Aujourd'hui, la police doit laisser faire les malfaiteurs. Il semble même que ça a été théorisé. On peut ainsi lire sur le blog d'un commissaire honoraire principal de la police nationale la réponse à la question "La police peut-elle se lancer dans une course-poursuite ?" :

    "faut-il se lancer à la poursuite d’un véhicule dont le conducteur a commis une infraction ? La réponse est nette. C’est non. Trop de risques. Aux Etats-Unis, on n’a pas ce genre d’interrogation, mais en France, les consignes sont d’éviter les courses-poursuites, les conséquences pouvant être disproportionnées par rapport à l’infraction commise. Un vieux principe, que l’on doit encore (je l’espère) enseigner dans les écoles de police : le trouble causé par une intervention sur la voie publique ne doit pas être supérieur au trouble qu’il est supposé faire cesser."

    Voilà qui est clair. Et à vrai dire, parfaitement consternant, dans la mesure où il s'agit ni plus ni moins que d'un permis de faire n'importe quoi. Avec cela, on est sûr de ne pas risquer grand chose si on ne se laisse pas arrêter. Il suffit de laisser présager une grande quantité de "troubles" à venir en cas de tentative de faire respecter la loi. On ne se pose plus la question de la justice, et l'impunité est totale... »

  • "Ce sont des faits inadmissibles, a martelé la procureur dans son réquisitoire. Des policiers ont été empêchés d’agir dans l’exercice de leur fonction"

    le torchon je cite lyon capitale n'a pas l'air de bien s'en rendre compte.

    ce torchon pousse à la réaction communautariste au non respect des forces de l'ordre. en arrive à considérer conne normal un caillassage des forces de l'ordre. " aux ingrédients d’une affligeante banalité "

    http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/07/20/violence-en-france-a-qui-la-faute.html

    "Ce qui est signifiant dans ces deux drames c’est la réaction communautariste. Réaction qui nie l’Etat de droit, et qui fait sa propre loi de clan, jusqu’à tirer à balles réelles sur les policiers, à brûler les voitures de petites gens qui vivent dans des quartiers sensibles, à soutenir les auteurs de délits et à en faire des héros, à attaquer un poste de police avec des haches et brûler des bâtiments publics. Ce ne sont plus des légitimes révoltes: ce sont des entreprises criminelles."

  • @leclercq franck,
    Super pratique le copier-collé pour "rédiger" un texte. Ça permet de faire moins de fautes orthographiques.

  • @ Helmut von Rkotzendorf

    cher monsieur le but d'un billet c'est d'être débattu , et pour ce faire le mieux est encore d'amener des éléments concrets, c'est ce que je fais, évidement ça dérange ceux qui n'aménent rien qui onts sois-disants leur propre opinion mais d'où vient-elle comment l'on t'il contruite, s'ils onts aucune référence à citer on peut supposer que ce sonts des perroquets et qu'ils sonts des victimes de l'abrutissement savamment distillé par les médias.

  • SarkoGate : Raccompagnons Nicolas Sarkozy à la frontière … de l'Elysée : http://www.facebook.com/group.php?gid=142284815808171

    Rejoins moi !

    David CABAS
    david.cabas.over-blog.fr

  • nouvel exemple de non respect de la france d'une certaine minorité.

    http://www.lepost.fr/article/2010/08/29/2198935_concert-a-paris-frederic-mitterand-et-fadela-amara-hue-par-la-foule.html#xtor=EPR-275-[NL_732]-20100830-[politique]

    mitterand et fadela se fonts siffler et ils en redemandent, elle parle de tolérance de respect, alors que le public en face n'a aucun respect d'elle.
    ils s'expriment tous les deux en continuant à baisser leur froc.

    ce n'est pas comme celà qu'on intégre une communauté, il faut que le pays qui intégre force le respect de cette communauté, et là ils fonts exactement le contraire, ils sonts veuls. là ils fallait, arrêter le concert immédiatement et faire évacuer la place par les forces de l'ordre.

    Ah oui ça n'aurait pas plu à nos journalistes donneurs de leçons, et bien qu'ils s'arrêtent dans donner des leçons, qu'ils réfléchissent où nous à mener ler angélisme post-soixantehuitard. leur travail c'est de relater des faits qu'ils s'en tiennent là.

    http://christinetasin.over-blog.fr/ext/http://www.bivouac-id.com/2009/05/15/un-psychologue-danois-%e2%80%9cl%e2%80%99integration-des-musulmans-dans-nos-societes-occidentales-est-impossible%c2%bb/

    " D’un point de vue psychologique et humaniste, il est très clair que des personnes de cultures différentes ont des besoins différents, quand ils ont ou quand ils créent des problèmes. Ma propre expérience est que les musulmans ne comprennent pas notre façon toute occidentale de gérer les conflits par le dialogue. Ils sont élevés dans une culture comportant des figures d’autorités et des conséquences externes à l’individu et très bien définies. La tradition occidentale, qui utilise compromis et introspections comme principaux outils pour gérer les conflits tant intérieurs qu’extérieurs, est considérée comme une faiblesse dans la culture musulmane. Dans une large mesure, ils ne comprennent tout simplement pas cette façon plus douce et plus humaniste de traiter les affaires sociales. Dans le contexte du travail social et de la politique, cela signifie que l’individu a besoin de plus de limitations et de conséquences plus sévères pour être en mesure d’adapter son comportement."

  • extrait

    "fadela qui va être sifflée comme moi et c'est trés bien comme ça, ça veut dire que la soirée du ramadan est une soirée de liberté et de fraternité"

    est-ce possible de baisser son froc encore plus bas je me le demande !!!!

    @ benoit marquis

    "Le National de pétanque de Roanne gâché par une bagarre

    Les faits se sont déroulés samedi, en fin d’après-midi.
    Alors que la compétition bat son plein, deux personnes issues de la communauté des gens du voyage en sont venues aux mains. L’un d’eux, armé d’un révolver, a tiré en l’air avant d’être dessaisi de son arme par le second. Ce dernier, pourtant de la même famille a alors répliqué en donnant un coup de crosse dans la tempe du premier avant de prendre la fuite.
    Le blessé a été transporté à l’hôpital de Roanne. Il devrait être placé en garde à vue dimanche, dès sa sortie.
    Rédigé par L.B. dans Faits Divers le 29/08/2010 à 10h13"

    http://www.mlyon.fr/47012-le-national-de-petanque-de-roanne-gache-par-une-bagarre.html

    un exemple récent et concrets des bonnes moeurs des gens du voyage.

    merde j'ai loupé ça alors que j'ai été voir ce national il y a deux ans (dix minutes de voitures de chez moi),

  • @ benoit marquis

    "Je peux très bien comprendre que vous soyez marqué, voir traumatisé, par ce qu'ont subi vos parents, mais de là à extraire les deux seules lignes du document de six pages (beltuner.com) que vous avez inséré dans le texte de votre dernière intervention, je me pose des questions quant à votre objectivité"

    apparement il n'y a pas que mes parents qui sonts exédés par les Roms même de gentils étudiants !!!!

    "A propos des Roms à Lille, je prends un article au hasard. Dans La Voix du Nord du 13 février 2009 on trouve le récit de l’évacuation d’un camp proche d’une résidence étudiante (4). L’article dit : « Les étudiants avaient dû faire appel à un service de gardiennage 24 heures sur 24, ainsi qu’à un service de navette pour pouvoir emmener les étudiants jusqu’au métro. D’après la préfecture, cette évacuation, menée en application d’une décision de justice rendue mercredi, « visait à restaurer le libre accès aux résidences étudiantes et à rétablir des conditions de sécurité normales ». »

    "« Lorsque ma voiture a été dévalisée sur la parking d’un supermarché d’Avignon, au poste de police on m’a dit clairement :"pauvre monsieur, nous savons que ce sont des gens du voyage des environs, mais nous ne pouvons rien faire, et surtout pas le dire"...

    surtout pas le dire c'est avec des bien-pensants comme toi qu'on en est arrivé là !!!!

    http://www.ripostelaique.com/Yves-Calvi-traine-devant-les.html

    "Cette politique de l’autruche montre de plus en plus son inefficacité et même sa contre-productivité, en France et partout en Europe. Elle va à l’encontre de la liberté d’expression et du vivre-ensemble."

    "Cette dérive qui mène à l’autocensure est non seulement une menace pour la liberté d’expression et les recherches scientifiques, mais également pour ceux-là même qu’elle est censée protéger. En effet, comme nous l’avons du reste déjà démontré, les citoyens développent des stratégies de contournement pour ne pas être accusés de racisme et traînés en justice, afin de continuer à éviter les ennuis qu’ils prêtent à des catégories de population. Le non-dit et la censure sont les pires des solutions, car elles conduisent à essentialiser les comportements au lieu d’en chercher et d’en combattre les causes culturelles ou sociologiques."

Les commentaires sont fermés.