Revue de presse: suicide à 10 ans - drôle de steward - secret storidicule

Heureusement qu’il y a l’insignifiance de certaines émissions comme Secret Story. Savoir qui manipule qui, vu qu’au final on s’en fout, cela repose l’esprit de questions bien plus difficiles. Difficile de comprendre quelque chose aux suicides de fillettes. C’est juste insupportable.

suicide2_zoom.jpg10 ans, 12 ans: suicidées

Se pendre à 10 ans ou à 12 ans: comment peut-on en arriver là? Le suicide est toujours dérangeant. Se donner délibérément la mort bouscule la foi des vivants dans l’existence, ou dépasse la peur de mourir naturelle de nombre d’humains.

Alors quand c’est un enfant de 10 ans, un enfant qui est en pleine ascension de sa vie, c’est simplement insupportable. Et pourtant cela arrive. L’enfant sait qu’il va mourir. Qu’il ne reviendra pas. A cet âge on a une représentation de la mort et de son caractère irréversible.

Dans les deux cas de suicide annoncés cette semaine en France les fillettes n’ont semble-t-il donné aucun signe d’appel, laissé aucune trace pour expliquer leur geste imprévisible. Un geste d’une telle gravité peut-il être le résultat d’un coup de tête? Peut-on se suicider par décision impulsive? J’ai de la peine à le croire. Passer à l’acte devrait, à mon sens, laisser entendre que l’on y a déjà pensé, et pensé comme une éventualité concrète. Donc qu’il y a un terrain propice.

Une goutte d’eau peut tout déclencher. Mais pour tout déclencher il faut qu’il y ait déjà une accumulation, ou un vécu en limite de la rupture. On parle dans la presse de disputes que ces fillettes ont eues avec leur mère juste avant de se pendre. Des disputes décrites comme normales. Soit il y a autre chose que les enfants cachaient, mais alors comment se fait-il qu’aucun signe n’ait été perçu par l’entourage - y compris scolaire? Soit il y a une maltraitance et la description banalisée des disputes est largement sous-estimée. Soit il y a un terrain psychologique fragile chez ces fillettes, ce qui aurait aussi dû se voir.

Il faut creuser, chercher des pistes pour comprendre. Dans ces deux affaires une enquête approfondie donnera peut-être des réponses. Le suicide d’un enfant est insupportable. Ne pas savoir pourquoi l’est tout autant.


toboggan_120903_2.jpgLe steward craque

La presse a parlé de ce steward insulté par un passager, et qui a pété un câble en sortant de l’avion par un toboggan. Il est devenu un héros aux Etats-Unis, où 200’000 internautes ont rejoint son groupe de soutien sur Fesse-Bouc.

Qu’il en ait eu un jour marre de se faire traiter n’importe comment, je peux comprendre. Chacun a sa limite en ce qui concerne les agressions quotidiennes qu’il peut subir. Mais de là à en faire un héros, je suis perplexe.

Pour moi les héros font des choses extraordinaires et généralement utiles à quelqu’un: sauver un enfant qui se noie, faire acte de courage exceptionnel, entre autres. Péter un câble et exprimer un ras-le-bol n'est pas le genre d'action qui fait mériter le titre de héros. Chacun son point de vue...


secret-story-4-date-debut-sur-tf1-L-1.jpegSecret Storidicule

Je me suis offert ma tranche de Secret Connerie vendredi, comme chaque année. La chose de bien c’est qu’avec les flash back, regarder une fois suffit pour voir ce qui s’est passé depuis une semaine. Et bé, j’en suis resté sur le cul. Il y a un très net progrès dans l’émission: candidats encore plus stupides et incultes, filles gonflantes d’âge mental de 14 ans, garçons désolants de bêtise, une production qui manipule les candidats encore plus qu’ils ne se manipulent entre eux.

Cette émission, gâchis d’argent, ne serait que bête si elle n’était malsaine. Car montrer ainsi comment les gens se manipulent entre eux légitime la crapulerie ordinaire.

Mais il y a quelque chose de bien, si, si, au moins au 2e degré: les filles sont faciles! Ça c’est une bonne nouvelle pour les garçons qui en bavent toujours et en ont marre de se prendre des râteaux. Et vu comme ils ont l’air de petits toutous menés par le bout du nez, heureusement que les filles sont faciles, sans quoi ils resteraient durablement sur leur faim.

Catégories : société 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.