Vol sur le causse Méjean

Ah, trois jours rien que pour ça: descendre en Lozère, entre Florac et Millau, sur le causse Méjean. Il y a un petit aéroclub, Chanet-Florac, où l’on peut faire un vol d’initiation en planeur.

Planeur.jpgEt voilà. Par une toute belle journée, avec une tramontane juste ce qu’il faut et des ascendances bien formées, j’ai fait mon initiation au planeur.

Magnifique. Le bruit du vent? Pas excessif. L’attention est ailleurs. Quelques remous, de quoi nouer légèrement l’estomac, mais au final un air stable et dynamique. Enfin, cela bouge quand-même, surtout pour filmer avec un appareil photo.

Depuis Chanet nous montons, 1000 mètres au-dessus du sol, et là nous faisons un grand tour au-dessus des gorges du Tarn.

La Lozère peut sembler désertique, mais quels beaux paysages. Enfin, bien à mon goût: j’aime autant les étendues désertiques que les végétations colorées et luxuriantes.

Bon, une petite vidéo pour illustrer cela:

 

Catégories : Divers 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Sympa le partage de la vidéo Hommelibre.

    Ah voler comme une mouette ... Par contre le décollage et l'atterrissage m'ont fait penser au goéland dans Bernard et Bianca de W.Disney ... assez chaotique on dirait ;o))

    (o_~)

  • Ah, les Causses ! Que ce soit Sauveterre, Méjean, Noir, etc, c'est magnifique. Sauvage, désertique parfois "troublé" par le passage d'un lièvre ! Rien de tel pour se ressourcer.

    Tout le monde devrait y faire un passage sans i-pod, i-phone, PC, etc.

    Peut-être une rencontre avec un berger et son troupeau de 500 ou 600 moutons.

    J'en rêve encore ; c'était il y a très longtemps ; plus de 30 ans !

  • Loredana, pas mal la comparaison avec le goéland. Il y a de ça en effet!

    Mais comme c'est beau!

    (-‿-)


    Michel, oui, vraiment propice à la méditation. Bon, j'avais quand-même mon Mac et appareil de photo: je voulais faire cette vidéo. Mais cela ne m'a pas empêché de goûter à la profondeur dépouillée des paysages.

Les commentaires sont fermés.