Villepin, tu m’oublieras. Mais vive la classe ouvrière!

«Je veux être calife à la place du calife», croit-on entendre quand il fait la grosse voix. Car ne nous y trompons pas: Dominique de Villepin croit qu’il suffit de quelques imprécations pour exister.

Anelka.jpgLe dérisoire pet dans l’eau de Villepin est bien peu de chose. On sent qu’il aimerait y croire, mais Dominique nique nique ne nique plus grand monde. Ses bonne paroles sont 17’000 fois entendues par ceux qui croient encore au grand soir mené par le grand nez de Dodo.

Bon, d’accord, il crée un nouveau mouvement politique. Nommé, d’une voix qui se voudrait gaullienne (mais il n’a visiblement pas la longueur de l’organe, comme quoi le nez peut être trompeur): République solidaire. Deux mot, un à droite, un à gauche. Cela ne fait pas un programme, cher Dominique. Et il ne suffit pas de ne parler que du bon Dieu Sarkozy pour être élu calife.

Nul doute qu’il va à lui seule redresser l’équipe de France sabordée par Nicolas (encore un Nicolas!) Sarkozy. Ooooo, arrêtez de dire que c'est la fôte à Sarko. C'est la France, point barre. Croyez-vous que Ségo, DSK, Aubry et cons-soeurs ou cons-frères soient différents et fassent mieux? A moins de payer Anelka 50 millions d’euro et 3 Aston Martin?

J’entends déjà la gauche française dire qu’"enculé" vaut bien le «casse-toi pauv’ con» de Sarkozy. Que Sarkozy ait été très vulgaire, aucun doute pour moi. Mais «enculé» n'est pas spécialement de droite. Mélanger Sarkozy et Anelka pour en faire une critique de la société et de la supposée droite, c'est oublier que dans les bars où la classe ouvrière va se défoncer la gueule faute d'idéal on traite les autres  de cons, d'enculés, de pauv' cons et de putes ou salopes- Vive la classe ouvrière. Sarko et Anelka n'ont rien inventé: l'injure est de tous bord.

Faut arrêter de rêver. Tous pareils, tous dans la merde à faire cocorico.

Quand aux passes, il faudrait mettre Zahia Dehar au poste de Zidane. Elle est si efficace qu'elle pourrait même fumer une pipe (j'ai dit fumer...) en regardant les autres mouiller le terrain. Elle marquerait des buts et encaisserait les primes! Il faut impérativement nommer Zahia coach des bleus, même s’il faut pour cela mettre Dominique-nique-nique hors jeu.

Car enfin, Dominique, vous aviez besoin de vous sentir exister. Vous n’irez nulle part mais vous croirez avoir un rôle. Cher Dom, réalisez-vous le peu d’importance de votre parti? Désolé pour vous mais je crains que vous ne soyez vite oublié.

Notez, ce n’est pas grave. On a le droit d’être insignifiant. Et votre présence en politique le confirme: les nuls ne comptent pas pour des prunes. Même si en fin du compte il ne leur reste que des noyaux.

Dépêchez-vous de faire semblant d’exister Dom, et de niquer ce que vous pouvez encore avec votre asperge tremblotante, car après 2012 vous allez être à L’ANPE.

Car après vous ne niquerez plus personne et on vous oubliera, je le crains fort.












Et une petite dernière pour Domenech:


Catégories : Politique 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.