Censure en France: invention du "délit potentiel"...

Je reprends parfois mes billets de la TdG sur une plate-forme française, Le Post. Cela me permet d'avoir un élargissement des contacts à d'autres régions. J'y ai ainsi posté mon billet d'hier sur la polémique sur le racisme entre M. Zemmour et Mme Diallo. Mon billet a été retiré par le modérateur du Post pour, tenez vous bien: "Propos potentiellement racistes". Il faut savoir que je n'ai fais que commenter le débat et que je confirme la position de Zemmour en l'étayant, à savoir qu'il y a une délinquance plus développée chez les enfants d'immigrés africains.

Il y a certainement des raisons que l'on peut analyser, et des solutions à trouver, mais dans les faits c'est ainsi. Citer des faits n'a rien de raciste, d'autant moins que je n'affirme à aucun moment que les noirs et les africains du nord sont tous des délinquants. Serait-ce de la discrimination si j'affirme qu'il a y beaucoup plus d'hommes que de femmes dans les prisons? Non, c'est simplement un fait.

J'ai donc écrit au Post pour demander des explications, lesquelles ne sont pas encore venues. Je reste sous le coup d'un délit potentiel. Voici mon mot au Post:


" Censure sur Le Post: invention du "délit potentiel"...

Messieurs,

Vous m'informez que mon dernier billet a été censuré retiré...

J'ai fait un billet commentant la polémique Zemmour-Diallo (je n'en dis pas plus, vous allez encore retirer celui-ci). Je ne comprends pas votre décision et la raison que vous évoquez: "Propos potentiellement racistes".

Lesquels de mes propos sont précisément de cette nature? Et que signifie le "potentiellement"? "Potentiellement, est-ce un nouveau délit au Code pénal? Peut-on être "potentiellement" meurtrier ou "potentiellement" voleur? Peut-on emprisonner ou faire taire quelqu'un pour un risque "potentiel"?

Peut-être faut-il rappeler le sens du mot Potentiellement: "éventuellement, virtuellement, hypothétiquement ". Donc pas effectivement, pas réellement.

Je suis censuré pour des propos qui ne sont pas effectivement, pas réellement racistes...

Amusant. Au fond, vous devriez écrire nos billets, nous serions ainsi toujours dans le bon moule et dans la pensée politiquement correcte, cette pensée autoritaire qui ne supporte pas vraiment le débat et qui a peur de parler sans tabou des sujets qui fâchent.

Plus sérieusement, je souhaite avoir des précisions sur vos raisons. Selon votre réponse je développerai plus avant. J'espère toutefois recevoir une réponse circonstanciée car pour moi votre décision est incompréhensible.

hommelibre."

 

Cliquer sur la signature pour lire le billet d'origine.

Si l'on suit cette logique, il faudrait mettre beaucoup de gens en prison, pour des délits "potentiels" jamais réalisés... Et si parler de la délinquence commise par des enfants d'immigrés est du racisme, parler de celle commise par les enfants de blancs autochtones doit aussi être considéré comme du racisme. Auquel cas, Jean Ziegler doit être poursuivi pour racisme anti-blanc. Et pas que lui.

 

PS: Tiens, Kadhafi aussi devrait être poursuivi pour racisme anti-blanc depuis qu'il nous a insultés et discriminés en nous traitant de mécréants et en appelant au jihad. Mais s'il libère l'otage et prisonnier politique suisse Max Göldi, il aura des circonstances atténuantes...

Catégories : Politique 19 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Post permet-il aux lecteurs de prendre position ? et est-il modéré par le contributeur que vous êtes ?

    Peut-être est-ce les réponses qui pourraient être racistes ?

  • Tous les négationismes sont intolérables!
    ... Et si publier des faits avérés devait être punissable, il en serait fait de ce qui reste de notre démocratie qui n'est, très souvent, qu'un leurre.

  • @ CEDH:

    Oui c'est possible de mettre un commentaire sous mon billet au Post:

    http://www.lepost.fr/article/2010/03/11/1982170_censure-sur-le-post-invention-du-delit-potentiel_1_0_1.html

    mais il arrive que leur modérateur censure aussi des réponses.


    @ Père Siffleur:

    En effet, et je ne sais même pas comment qualifier l'attitude des modérateurs du Post.

  • je ne suis pas étonné et encore le post ne censure pas beaucoup, c'est comme le point, le figaro, le parisien, libé censurent plus, et oui c'est la dictature douce, avec finalement les mêmes méthodes qu'une vrai dictature mais en plus insidieux, la dictature de la bien-pensance du féminimement correct.

  • A titre d'info voici le courriel que j'i reçu du Post m'informant du retrait de mon billet:

    "LePost: concernant votre article "La polémique Zemmour-Diallo vue de Genève." du 10.03.10 13h45
    ...
    De :
    moderation-lp@netino.com
    ...
    Voir le contact
    À : "hommecible@yahoo.fr"
    Bonjour hommelibre

    Après lecture et analyse attentive de votre article du 10.03.10 13h45 par notre équipe de modération, celui-ci a dû être retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du Post.fr

    Nous tenons à vous assurer que nous faisons tout notre possible pour accepter le plus grand nombre de messages et que tous nos modérateurs sont tenus à une stricte obligation d’impartialité.
    La neutralité de leur analyse est d’ailleurs régulièrement vérifiée par un superviseur.

    Toutes les opinions sont acceptées dans la limite des règles définies dans la charte éditoriale et sous réserve de les exprimer de manière courtoise, argumentée, et sans agressivité.

    Le motif de retrait de votre article est : Propos potentiellement racistes

    Les propos racistes, xénophobes, ou de façon générale, étant de nature à inciter à la haine raciale ou à rejeter une personne en raison de ses origines, sont interdits par la charte du site."


    Pour qui a lu mon billet il n'y a ni rejet ni incitation à la haine raciale.

  • "je ne suis pas étonné et encore le post ne censure pas beaucoup, c'est comme le point, le figaro, le parisien, libé censurent plus, et oui c'est la dictature douce, avec finalement les mêmes méthodes qu'une vrai dictature mais en plus insidieux, la dictature de la bien-pensance du féminimement correct."

    J'avais promis de plus rien dire mais là..... MOUAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH!!!!! Espèce de MALADE!!! je suis morte de rire...

    Hommelibre vous voyez c'est à cause des femmes que vous avez été censuré!! Le féminisme est responsable des censures dans les journaux c'est bien connu :)))

    Ahlala leclerq si vous n'existiez pas... faudrais vous inventer ;)

  • Ps.... L'histoire du délit potentiel... TOP! ;)
    Ils en ont fait un film d'ailleurs... Minority Report... lol :)

  • @ Boo

    le féminimement correct

    http://www.passereve.com/journal/PDF/machos.pdf

    "De nos jours, le fémininement correct est en passe de supplanter le politiquement correct. Les hommes sont fortement encouragés, quelquefois même sommés, de laisser parler leur part féminine. S'il est indispensable de poursuivre encore de légitimes combats féministes, insidieusement, nous les femmes ne nous trompons-nous pas à présent de stratégie ? Ne risquons-nous pas de transformer cette saine révolte (changement de cap), amorcée en 68, en une stérile révolution (revenir au même point) ? Car, même si certains hommes n'obéissent pas aveuglément à cette injonction, cela provoque chez tous une crise identitaire et sociale dans leurs divers rôles : compagnons, pères et citoyens. Les dégâts sont considérables : perte de désir, déficit de loi, société maternante."

    société maternante !!!!

    http://www.lexpress.fr/culture/livre/big-mother_810294.html

    "S’il est « politiquement correct » de bafouer les « dominants », vous risquez cependant de devenir très vite suspect si vous vous en prenez aux « dominés ». C’est ainsi que vous êtes très vite accusé de conservatisme si vous critiquez les propos d’un jeune, de racisme si vous critiquez ceux d’un étranger, d’islamophobie si vous critiquez ceux d’un musulman, d’antisémitisme si vous critiquez ceux d’un juif, d’homophobie si vous critiquez ceux d’un homosexuel… Si vous osez émettre une réserve sur les positions d’un féministe, ce sera encore pire : vous serez directement condamné comme macho et réactionnaire ! Vous ne serez pas brûlé. Non « le féminisme n’a jamais tué personne » ! Vous serez simplement considéré comme un pestiféré, comme un danger pour le progrès et la démocratie ! Ainsi catalogué, les « démocrates modernes » pourront se donner le droit de vous priver de parole, en toute bonne conscience ! "

    http://justice.pa-pa.normandie.over-blog.com/article-31512256.html

    jean Gabard expilque trés bien ce qu'est la dictature douce, le féminiment correct.

    "À quoi cela tient-il?
    Tous les secteurs «société» des grands médias sont confiés à des femmes socialement, idéologiquement et politiquement très proches de ces associations féministes. Ces journalistes s’alimentent de ce que leur apportent les associations, et ces informations sont transmises quasiment sans nuance. Elles participent donc à cette «chape de plomb» que j’évoquais précédemment. L’année dernière, au moment du débat sur la prostitution, j’ai vu à quel point il était difficile de faire entendre une parole différente.

    Autre exemple marquant: au moment du débat sur la parité femme/homme dans le monde politique, l’ensemble des journalistes des secteurs«société» des médias étaient pour la parité. Or je condamne totalement cette espèce de connivence objective de génération, de milieu culturel et politique. Tout cela me semble très grave, parce que cette nébuleuse composée des différentes associations constitue, par son lien avec la presse, une sorte d’idéologie dominante. Par ailleurs, pendant les cinq ans du gouvernement socialiste de Lionel Jospin, un certain nombre de femmes ministres s’étaient entourées, dans leur cabinet, de représentants de ces associations. Il s’opérait ainsi une sorte de lobbying immédiat."

    http://www.pensamientocritico.org/elisbad0105.htm

    je me doute bien que ça dérange une inculte comme toi.

  • Mais oui mais oui :)

    Oh grand leclerq... plus jamais je ne remettrais votre parole sacrée en doute... vous êtes l'essence même de vérité... votre parole vaut de l'or... vous êtes le maitre suprême :)

    Et un gros gros bisou pour vous Oh Régurgitateur magnanime :)

  • @ merçi de ce bisou féministe de service

  • J'ai reçu réponse du Post:

    "Le fait de cautionner des propos racistes ou stigmatisant une communauté
    tout comme le fait de faire appel à des statistiques ethniques peut - être
    considéré comme du racisme aussi, et cela est proscrit par la Charte du
    Post." (J'ai corrigé les fautes du Post...).

    La question est donc celle des statistiques ethniques. Mais où est le problème? En sociologie on étudie le plus grand nombre de paramètres pour comprendre des situations à problème.

    En 2004, Le Point faisait un article sur cette question et disait:

    "Délinquance,les statistiques qui dérangent

    Le sujet est l’un des tabous les plus forts de la République : 60 à 70 % des délinquants sont issus de l’immigration. C’est ce que révèlent les synthèses de la police nationale.

    Le Point a pu consulter ces notes, dans lesquelles il apparaît que plus de la moitié, voire 60 ou 70%, des suspects répertoriés ont des noms à consonance étrangère. Cet élément est délicat à manipuler. En aucun cas l’on ne saurait déduire avec certitude une origine d’un patronyme. Il ne s’agit pas non plus de tirer des conclusions absurdes sur un caractère « culturel » de la criminalité. Mais écarter ces constatations d’un revers de manche est une grave erreur qui occulte l’échec de l’intégration."

    L'article est paru sur le site "Réseau Citoyen des associations franco-berbères".

    http://www.cbf.fr/old/article_leger.php3?id_article=213

    Il est intéressant de savoir que l'analyse propose des pistes causales favorables aux maghrébins.

    Si l'on suit la logique de la tête dans le sable quand à l'origine des délinquants, on ne doit plus citer de descriptif d'un criminel en fuite, ni de prénom, pas de photo, rien qui puisse identifier une origine. Les victimes ne comprendront plus rien mais on s'en fiche.

    L'Express a aussi abordé le sujet et démontré que cela ne conduit pas au racisme.

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/1-l-origine-des-delinquants_483039.html

    On a besoin de tenir compte de l'origine des criminels pour avoir des actions préventives sur les milieux à risques.

    La position du Post rejoint celle de sos-racisme. Position assez récente. On n'avait pas autant "d'égards" pour les criminels européens il y a 100 ans. Sacco et Vanzetti n'avaient pas la chance d'être d'origine ... (censuré), mais seulement européenne.

    Bon, on comprend qu'il faut taire ce qui dérange, en attendant que cela pète encore plus fort dans quelques années... Moi je vous propose de changer de point de vue. Le ferez-vous?

  • c'est pour ne pas provoquer, stigmatiser les personnes de ces origines, on est dans une attitude de négociation avec les délinquants, comme une mére avec ses enfants c'est l'état mémére comme dit michel schneider.

    quand on éduque on ne négocie pas on sanctionne quand il y a fautes et dégradations.

  • Il faut tirer de cet échange entre hommelibre et lepost.fr les conclusions qui s'imposent: une plateforme telle que celle de lepost.fr n'est pas une plateforme de débat. On ne peut leur retirer le droit de fixer les limites là où ils veulent (puisque c'est leur plateforme - ils ont le droit d'interdire les posts "potentiellement" ceci ou cela). A force de devoir censurer des commentaires clairement illicites et insultants, ils ont mis un disjoncteur très faible, et du coup la moindre variation de tension provoque une coupure de courant. Ce choix leur appartient. Pour défendre les vraies plateformes de débat, il faut exiger que tous les participants se tiennent à des règles extrêmement strictes. Au rythme où la qualité des échanges sur les diverses plateformes se détériore, je suis persuadé que d'ici une année ou deux, les blogs et autres plateformes feront l'objet d'une procédure d'autorisation et qu'ils seront très strictement réglementés, avec tous les risques de censure que cela implique.
    Exemple: avant-hier, la tdg nous apprend que M. Jean-Pierre Roth est pressenti pour devenir président du conseil d'administration de la BCGE. Deux minutes après la mise en ligne de cette information, un internaute écrivait une injure envers M. Roth, puis un autre ajoutait quelque chose de désobligeant. Trois minutes plus tard, ces deux commentaires avaient été retirés et l'article avait été verrouillé... Je comprends la tdg. Mais c'est dommage d'en arriver là. A mon avis, il faut poursuivre pénalement, de façon systématique, les personnes qui injurient autrui. Il faut se rendre compte que ces comportements sont graves.

  • @ Hommelibre

    "La question est donc celle des statistiques ethniques. Mais où est le problème?"

    Le problème est que le droit français prohibe largement de telles statistiques.

    En Suisse, de telles statistiques ne sont pas prohibées. Par exemple, l'indication de la religion largement dominante à Champ-Dollon ressort des documents administratifs.

    Je n'ai jamais entendu de commentaire critique à l'encontre des statistiques réalisées par des ONG au sujet de l'ethnicité des personnes contrôlées par la police.

  • @CEDH:
    "Je n'ai jamais entendu de commentaire critique à l'encontre des statistiques réalisées par des ONG au sujet de l'ethnicité des personnes contrôlées par la police."
    C'est bien cela, apparemment: une militante anti-raciste peut sortir une "statistique ethnique" pour accuser les policiers de racisme (ce qui est injuriant pour eux, soit dit en passant), mais personne n'a le droit de sortir une "statistique ethnique" pour savoir si, oui ou non, il y aurait une explication liée à la réalité criminelle...
    Tout cela ne peut que très mal finir.

  • @ CEDH:

    En effet depuis 2007 le recours aux statistiques ethniques n'a pas de fondement légal en France. Il en a dans de nombreux autres pays.

    Cette mesure à la française est curieuse. Depuis lors, il peut y avoir des enquêtes anonymes et volontaires. "Il n’y aura qu’une possibilité de, je le cite, « déclarer son sentiment d’appartenance à une minorité »."

    http://www.autoroot.com/2009/07/01/statistiques-ethniques-la-france-en-retard-par-rapport-aux-usa/

    L'appartenance à une minorité est délibérément nier l'appartenance à une nation, cette disposition est donc bien plus grave.

    De plus il y a des statistiques pour l'alimentation halal dans les prisons: combien de plats halal faut-il prévoir? Etre musulman n'est pas automatiquement être d'origine arabe, mais ça l'est dans une écrasante majorité de cas. Alors, statistiques ethnique détournée?

    Dans la prévention du terrorisme, les services secrets choisissent-ils leurs suspects au hasard? Non, ils tiennent compte de la nationalité d'origine, selon les pays susceptibles d'alimenter le terrorisme.

    La position française, sous raison d'Egalité, fait en réalité un problème et un tabou. Comment une analyse sociologiques pourrait-elle être menée si l'on ne connaît pas certaines données qui peuvent être importantes? On tient compte de l'origine ethnique en positif.

    De plus c'est très hypocrite car l'Insee réalise des statistiques ethniques, même si c'est dans d'autres domaines. Voir ici:

    http://www.recensement.insee.fr/tableauxDetailles.action?zoneSearchField=ILE+DE+FRANCE&codeZone=11-REG&idTheme=9&idTableauDetaille=22&niveauDetail=2

    On fait des statistiques tenant compte de l'origine sociale, du genre: si c'est vraiment d'égalité qu'il est question, elles devraient aussi être interdites.

    Le but de statistiques est de travailler sur les difficultés, pas de les occulter.

    La France met l'interdit sur quelque chose qui dérange. Au 20e siècle, l'origine des criminels était souvent évoquée, cela ne créait pas du racisme pour autant.

    Comme le dit Lord Acton, cela ne peut que mal finir.

  • en france on materne bien, donc il ne faut pas stigmatiser les minorités.
    derniérement aux émeutes de woissy on a envoyer fadela Amara pour apaiser ces populations, comme une bonne mére, alors que certains jeunes onts commis des dégradations donc doivent être sanctionnés, mais non on négocie comme une bonne mére bienfaisante, on négocie au lieu de punir, comment peut-il respecter la France si quand ils fonts des conneries on ne les punie pas, on les fait passer pour des victimes, les musulmans respectent la force, et là on fait le contraire on baisse son froc !!!!

  • Le Post vous a-t-il répondu ?

  • Non Apokrif, pas eu de nouvelle réponse.

Les commentaires sont fermés.