Il faudrait dire aux hommes...

En suite à mon récent billet sur le délit de violence psychologique, je cède la plume à un correspondant du Québec qui m’a envoyé ce texte provocateur, texte qui paraphrase ce que l’on dit à propos de la violence contre les femmes et qui peut être dit également à propos des hommes victimes. Le texte paraphrase également ce que des groupes féministes disent aux femmes migrantes quand elles arrivent au Québec. Le trait est forcé, bien sûr, c’est ce qui permet de rendre visible une situation bien plus fréquente qu’on ne l’imagine.

FAcc4.jpgHomme,

Avant d’être en couple, prépare-toi au pire.

Entends-toi avec des voisins pour qu'ils appellent la police si des bruits suspects proviennent de votre domicile. Ne révèle à personne le fait que tu as un compte en banque (secret) et assure-toi que la banque ne t’envoie rien par la poste. Dépose un sac d'effets personnels chez une personne de confiance. Mets-y de l'argent, un jeu de clés, des copies de tes documents importants. Pour chaque enfants, emporte un objet auquel il est attaché : peluche, jouet, livre, par exemple. Demande à tes amis, voisins et propriétaire d'appeler la police s'ils aperçoivent ta partenaire près de ton domicile (après divorce, si la conjointe est interdite de communication).


Si ta conjointe:

- te harcèle constamment,
- te dit des choses qui te font croire que tu es stupide ou incompétent,
- essaie de te contrôler,
- te force à rendre compte de ton emploi du temps, des gens que tu vois,
- t’embarrasse, t’ignore ou te critique devant les autres,
- t’accuse d’avoir des maîtresses,
- ne prête pas attention à tes besoins, t’isole ou t’empêche de sortir,
- te fait porter le blâme de tout ce qui va mal.
Baléares.jpg
Si tu te sens:

- stupide, fou ou bon à rien,
- désespéré, angoissé, tendu, incapable de prendre des décisions,
- coupable de ce qui arrive
- emprisonné par ton amour pour elle tout en ayant peur de ce qu’elle pourrait faire aux personnes qui te sont chères.

Si tu as répondu oui à UNE SEULE de ces questions, dis-toi que tu n’es pas seul à vivre cela, mais que tu ne trouveras aucune aide: maison d’accueil, structure de soutien psychologique, écoute attentive, mesures d’éloignement de ta conjointe violente, rien de cela pour toi.

prison1.jpgSOS violences conjugale n’est pas faite pour les hommes, et ton tort, ta faute originelle est d’être un homme. N’attends rien de personne, démerde-toi comme tu le peux, et essaie de ne pas finir dans les faits divers des hommes qui tuent leur femme par légitime défense psychologique. Tu ne recueilleras jamais de compassion: seulement de la haine. Parce que tu es un homme.

En couple, garde toutes les traces susceptibles de te disculper en cas de problème: lettres, photos, sms, courriels. Garde-les aussi des années après la séparation. Garde de bonnes relations avec vos amis, qui pourraient un jour être amenés à témoigner. Garde tout ce qui peut servir de preuve en ta faveur.

Après votre séparation, ne crois pas que tu seras tranquille. Le jour où une fausse accusation surviendra (d’elle ou d’un de tes enfants manipulé), sache que ce sera la guerre totale et sans merci. Ne crois ni aux juges ni aux psy. Ne crois pas que ta bonne foi te servira: tout sera tourné contre toi. Ton handicap sera énorme, prépare-toi au pire. Ce sera tuer ou être tué.

Si tu t’en sors abimé, cassé, mais libre dis-toi que ce sera un miracle si tu n’es pas en prison. Tu feras partie du club très fermé des miraculés.

Bienvenue sur Terre au 21e siècle. Et bonne chance quand-même!...

 

 

PS: Max Göldi, prisonnier politique suisse en Libye, est en prison pour assouvir la vengeance des maîtres de Tripoli.

Catégories : société 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Il faudrait dire aux hommes de ne pas émigrer au Québec si leur compagne n'est pas du genre docile et soumise ... à moins qu'ils ne souhaitent intégrer les associations hoministes où ils pourraient se défouler, entre mecs, verbalement sur ces bonnes femmes qui osent l'ouvrir sans leur consentement !!

    Provocatrice ? Pas plus que certains messieurs !

    )=-=(

  • Le problème du Québec c'est que le lobby féministe (misandre) est incorporé aux pouvoirs et à donc un champ d'action presque illimité sur cette province.
    C’est quand même au Québec ou il y a eu 300 000 femmes battus imaginaires ( chiffres inventés par les féministes québécoises).
    Et aussi au Québec ou 1 femmes sur 3 subit une agression sexuelle au cours de sa vie (c'est des gros pervers ces québécois :) )
    En fait si le chiffre est aussi élevé c'est parce que le regard a été mis dans la catégorie agression sexuelle.

    Le texte et provocateur mais juste.

  • Je veux bien vous croire. Mais alors expliquez-moi quel est le retard de 50 ans que nous devrions rattraper ? J'ai du mal à suivre.

    "Enfin... ça bouge !!! Allons-nous rattraper nos 50 ans de retard sur le Québec ?
    Le GES (Groupe d’études sur les sexismes)fait un travail de Titan. Bravo ! Allez, les parents violés et spoliés, A L'ACTION !!!

    Ecrit par : CLVDP | 28 février 2010"

  • En France le Gouvernement refuse la création d’un « observatoire national des violences faites aux femmes », en raison de son coût.
    Info :
    http://www.humanite.fr/2010-02-26_Societe_Un-pas-en-avant-dans-la-lutte-contre-la-violence-conjugale

Les commentaires sont fermés.