Le sein nu d’Agnès Sorel

Même si le prénom est identique, il ne s’agit pas de Soral, comédienne, soeur d’Alain Soral, mais bien de Sorel, femme célèbre et influente qui mourut à 28 ans empoisonnée.

Agnès Sorel vierge.jpgNée vers les années 1420, elle est élevée en vue d’être demoiselle d’honneur à la Cour de France, dans une époque où les reines étaient parfois appelées à gouverner. Sa beauté la fait remarquer par le jeune roi Charles VII.

Le roi l’installe comme favorite et première dame officieuse du royaume. Elle prend rapidement un fort ascendant sur le monarque. Sachant manoeuvrer, elle se fait offrir de nombreux bien et terres.

Elle meurt brusquement à 28 ans:

«Une autopsie de son cadavre a révélé en 2004-2005 que son tube digestif était infesté d'ascaris, et qu'elle avait absorbé du mercure, comme dernier recours pour s'en débarrasser. C'est l'ingestion de ce métal lourd qui a entraîné une mort très rapide. Cependant, les doses de mercure observées lors de l'autopsie sont telles (cent mille fois la dose thérapeutique) qu'il est difficile de croire à une erreur médicale. L'empoisonnement n'est donc pas à écarter.»

Il reste d’elle un tableau célèbre, «La vierge à l’enfants entourée d’anges». Tout le monde savait à l’époque que c’était le portrait d’Agnès Sorel. Ce portrait avec un sein découvert à trôné pendant très longtemps dans la cathédrale de Melun. Son habit est ce qu’elle appelait le décolleté épaules nues.

Je retiens trois points.

Le premier est la liberté vestimentaire de cette femme, presque six siècles avant notre époque. C’est aussi la mise en valeur d’un sein nu, qui plus est dans une église, sans que cela ne choque personne. Enfin, le fait d’avoir été ouvertement la maîtresse favorite du roi.

Cela montre une époque beaucoup moins puritaine que la nôtre, où la femme pouvait se faire une place respectée et de pouvoir, et parfois montrer une partie de son corps que l’on refuse aujourd’hui dans les piscines sans que cela soit objet de scandale.

Les temps changent, et il n’est pas certain que nous vivions aujourd’hui une période de si grande liberté intellectuelle.




PS: Liberté: le mot ne convient pas aux otages suisses, retenus depuis 17 mois par le kolonel Kadhafi pour des raisons de vendetta anti-suisse.

desert-sable-beau.jpg

Catégories : Divers 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • c'est vrai, cher John... je fearis même un parallèle avec "l'affare Janet Jackson"et son sein dévoilée au yeux du monde entier durant un méga show télévisé...
    on a pu voir une amérique puritaine(évangéliste) qui s'est acharnée sur la malheureuse, victime de son propre coprs et de la maladresse d'un sombre crétin (Justin Timberlake)....
    Bilan ?...Et bien la Star Janet a du se confondre d'excuses et sa carrière en a pris un sacré coup...pendant que l'autre idiot (Justin), il n'a pas eu le moindre reproche, remarque ou critique sur son geste maladroit ayant entrainé la chute du bustier de la belle, dévoilant un sein siliconné...!!

    Sùr qu'au XV ème siècle du temps de la belle reine, les choses étaient bien moins complèxes et mortificatrices du corps et de la chair...Et pourtant l'emprise religieuse était bien plus forte au XVème... Mais un sein nu dans "une vièrge à l'enfant", c'est un classique du genre...c'est plus la vision du téton qui tranche avec les autres oeuvres qui traitent du même sujet...Car les peintres ayant peint la vièrge donnant le sein sont pléthores dans la peinture classique italienne-espagnole du moyen-âge...

  • Oh dommage ! Cette belle Agnès n’a pas eu le temps de croiser Jeanne d’Arc car elle était bébé à l'époque où Jeanne arriva à la Cour (mauvais timing) en venant au monde trop tard...elle loupé la vaillante guerrière, qui sans doute l’aurait séduite et…là je m’égare…n’empêche elles auraient fait un très beau couple ! ; )

    Un sein dénudé un problème pour l'église ? Pour quelques misogynes peut-être... Mais n'oubliez pas que la chapelle Sixtine de Michel-Ange au Vatican ressemble à un porno gay…avec plein de vieux messieurs et des jeunes hommes dénudés partout ! : )))

  • @ MUR:

    Oui, et l'on voit que la "modernité" n'est pas un avantage dans tous les domaines. A notre époque on a parfois le sentiment ( ou l'arrogance? ) de croire que l'on a tout changé, tout inventé, et que le passé était naze. La réalité est plus nuancée...

    @ Barbie:

    Raaahhhh! Mais la Jeanne, elle va la blesser avec ses machins pointus, ses éperons, et son épée (non symbolique...). Ah oui, la chapelle sixtine, pas triste en effet.

    Au fond beaucoup de ces gens-là s'amusaient plus que nous et disposaient d'une forme de liberté qui n'est pas toujours acquise aujourd'hui.

Les commentaires sont fermés.