Tiphaine, épilogue

Il y a des histoires qui viennent parfois déchirer la tranquillité de nos vies aux soucis ordinaires. Des histoires dont on ne sait de quel esprit elle sont le produit. Des histoires qui surviennent, cognent, et laissent sans voix. Ainsi celle de Tiphaine.

Tiphaine.jpgPetite fille de 5 ans, Tiphaine vivait avec sa mère et le compagnon de celle-ci,  dans la ville de Maubeuge.

Maubeuge, petite ville du Nord d’environ 35’000 habitants, dont l’origine remonterait aux Francs. Ville militaire fortifiée depuis plusieurs siècles. Aujourd’hui un zoo peuplé d’éléphants, de singes, tigres et toutes sortes d’animaux exotiques s’étend sous les remparts.

Le 18 juin dernier Tiphaine est annoncée disparue dans le centre de Maubeuge. Quelques jours après sa mère et son beau-père, éplorés, témoignent à la télévision. Ils organisent une campagne d’affichettes à l’effigie de Tiphaine qu’ils collent eux-mêmes dans la ville. Le public et les médias se prennent de sympathie pour ce jeune couple.

Le temps, les mois passent. Révélant des failles dans l’histoire. Jusqu’à la semaine dernière où la mère craque et avoue: Tiphaine est morte chez eux sous une douche glacée donnée comme punition. Et l’on apprend que la fillette recevait régulièrement des coups de ses parents, qu’était la souffre-douleur de la famille.

Aujourd’hui la police aurait retrouvé le corps calciné de Tiphaine en Belgique.

Il y a des histoires comme ça où il n’y a rien à ajouter. Juste rester dans le silence.

Peut-être se dire aussi qu’elle a fini de souffrir pour rien.



Musique: Epilogue (Vangelis, du très beau «El Greco», mouvement X)

 

PS: Une pensée pour les otages, dont la Haut-commissaire de l’ONU, Navi Pillay, dénonce aujourd’hui la détention injuste et demande la libération immédiate.

naviPillay.jpg

Catégories : société 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • J'hurle, en silence, l'incompréhension d'une maman.

    (ç-ç)

  • Il y a hélas tant de Tiphaines. Quelle misère, quelle tristesse. Le calvaire de cette petite fille se termine sous les feux de l'actualité qui nous laisse encore une fois désarmés, impuissants devant ces actes fous envers nos enfants.
    Ouvrons nos yeux, nos oreilles et n'hésitons jamais à aller voir de plus près lorsque la situation d'un enfant dans notre entourage, notre voisinnage nous semble suspecte.

  • c'est une imcompréhension l'attitude de cette mére qui affirme avec un aplomb incroyable la disparition de sa fille, alors que depuis quelle l'avait enlevé à la sortie de l'école à son ex compagnon qui en avait la garde, c'était son souffre douleur à elle et son nouveau compagnon. elle a fait preuve de trés bon talents de comédienne, d'ailleurs personne dans son entourage c'était aperçu quelle avait enlevé tiphaine, elle n'avait d'ailleurs pas pu l'inscrire à l'école maternelle !!!!!

Les commentaires sont fermés.