Vieux groupes sympas (10). The Bee Gees

«En anglais, les lettres « b » et « g » se prononce « bi » et « ji », il était donc tout à fait normal que les Brothers Gibb (B.G) se baptisent Bee Gees (même si en anglais, bee veut dire « abeille »).

bee-gees-6234099.jpgLa carrière des trois frères commencent d’ailleurs un peu comme un cours d’anglais dans une classe déjà bondée. Les 3 frères c’est Barry, né en 1946, et les faux jumeaux Robin et Maurice nés en 1949 (encore maintenant, ils ont beaux être « faux » on ne sait pas qui de Robin ou de Maurice porte la barbe). Ils vivent leur enfance au Royaume-Uni, à Manchester dans la maison de leur père Hugh Gibb et commencent très tôt à chanter dans des cinémas de quartier. En 1958, ils quittent Manchester pour l’Australie et découvrent les vertus de la tondeuse à barbe, surtout Maurice qui tombe amoureux de sa pilosité. Là-bas, ils se font remarquer par un Dj d’une radio locale qui répond au doux sobriquet de Bill Gates (vrai de vrai !) et qui va les aider à se faire un nom dans la classe bondée de la pop musique. Ils passent à la télévision australienne en 1960 au moment où Col Joye, le Dick Rivers local essaye de régler son antenne intérieure pour avoir une meilleure image. Bingo ! L’image est nette et Joye leur propose Bee Gees comme nom de baptême. En 1966, les frères Gibb enregistrent leur premier hit « Spicks and Specks » qui sera n°1 dans les charts australiens. Heureusement que Joye n’a pas changé de chaîne.

En 1967, les Bee Gees se caressent la barbe et décident de retourner en Angleterre. C’est là-bas qu’ils enregistrent leur fameux tube « Massachusetts » et qu’ils réalisent en 1968, deux albums coup sur coup : Horizontal et Idea. C’est de cette période que date le beau slow I Started a Joke dont tu peux écouter la reprise noisy dans le film Zoolander, avec Ben Stiller.

(Suite de l’article: http://musique.ados.fr/The-Bee-Gees.html)


1440007608.jpg

 

Catégories : Divers 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • Il y en aura qui diront que c'est pas de la muzz, car trop ceci ou cela, à moins que cela soit pas assez ceci ou cela.

    Rien à cirer !!!

    C'était, c'est, rafraîchissant, sans prétention, mais bon dieu les souvenirs !!!

    Merci pour tous ces clins d'oeil à ceux qui ont "bercés" nos jeunes années !!!

Les commentaires sont fermés.