Les français deviennent-ils eurocompatibles?

Depuis des années les récriminations contre l’Europe vont bon train dans l’hexagone. Il semble toutefois qu’il faille mettre un bémol à cette grogne récurrente.

europe20081.jpgDans le dernier sondage OpinionWay, 51% d’entre eux pensent que l’Europe est plutôt une bonne chose pour la France, 29% seulement pensent le contraire. 20% sont sans opinion. Rappelons que lors du référendum de 2005, qui avait vu la victoire du non, 49% avaient une mauvaise opinion de l’Europe et seulement 34% une bonne. 17% étaient sans opinion.

Il semble qu’en 4 ans les choses aient changé, et que malgré les tirs nourris contre UE par certains partis, la mentalité des français évolue. La construction européenne est même plébiscitée dans des domaines où elle a de toute évidence un rôle majeur à jouer: l’environnement, la défense et la politique étrangère. Par contre la protection sociale, la fiscalité devrait rester, selon les sondés, de la compétence nationale.

La gouvernance de l’Europe est davantage critiquée, les sondés ayant le sentiment que chaque Etat prend les décisions qui l’intéressent. Mais on ne fait pas une unité en 50 ans, plusieurs générations devront y contribuer.

Ainsi il se dessine peu à peu une adhésion à la construction de l’Europe, avec une conscience de ses points forts et faibles. Une forme d’intelligence démocratique, en somme. Certe 52% des sondés se déclarent pas concernés par les prochaines élections européennes, et c’est un pourcentage très haut. Les questions de proximité, ainsi que le rituel des élections nationales, sont très ancrés dans la vie politique française. Laissons le temps au temps.

Pour un europhile comme moi, ce sondage est plutôt un bon signe que les français envoient. Après des réactions épidermiques, il semble qu’une maturité politique se forme peu à peu.

Un autre enseignement de ce sondage: on croyait la droite défaite d’avance, au vu des critiques qui pleuvent sur le président et du fort mécontentement social. Ce ne semble pas être le cas puisqu’elle est nettement en tête des intentions de vote. Mais sur ce point, un sondage peut être trompeur. Attendons le 7 juin avant d’épiloguer.

 

7-1LybieJoke.jpg

Catégories : Politique 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.