La France est fière des enfants héros: mais eux, ont-ils de quoi être fiers du monde des adultes?

Il y a quelque chose à prendre de cet incident survenu dans une école française. Dans son éditorial et son article du Matin de ce jour, Gaëlle Cajeux nous rappelle à des évidences simples qu’il est utile de les mettre en valeur.

superman_main_logo.jpgDonc une petite fille a failli se faire enlever dans l’école où les élèvent faisaient un exercice. Ni une ni deux, un garçon intervient, botte le kidnappeur en action, crie, attire d’autres enfants, et au final l’homme s’enfuit.

Tout le monde est sur le cul. Et pour cause: ils n’ont que 7-8 ans. La directrice de l’école explique: «Nous avons une politique de solidarité et d'entraide qui, bien plus que d'apprendre aux enfants à ne pas suivre des inconnus, leur a appris que dès qu'il y a un problème il faut alerter.»

J’ai trouvé un commentaire disant que les enfants ont moins conscience du danger. Peut-être. Mais il a fallu quand-même du courage, et une information éducative intelligente. On apprend aux gamins à réagir, à réagir de manière appropriée. Et ils l’ont fait. Ces enfants sont nos maîtres.


Gaëlle Cajeux rappelle aussi:

"Quelle leçon des gamins! Une leçon d'entraide, de solidarité. A nous qui restons muets, immobiles face à une altercation. Une agression.
3singes.jpg
Chez les adultes, c'est «ouh là, surtout pas se mouiller». Eviter les problèmes. Dans le train, un type se fait insulter, se prend un coup. Personne ne bouge. Dans chacune des têtes, on pense: «Ma pomme avant la sienne.»


En effet. Les adultes ont-ils perdu tout sens de la solidarité, tout courage, toute audace civique et humaine? Alors que face à une agression, si l’on s’y met à plusieurs, on peut gagner. Bien sûr il y a des risques. Mais si l’on veut ne prendre aucun risque dans la vie, si les autres humains nous sont devenus à ce point indifférents, si nous sommes si pleutres, alors ne nous plaignons plus de rien: nous n’avons que le monde que nous méritons.

Combien d’adultes ne bougent pas devant la violence faite à autrui. Pourtant un jour ce pourraient être eux les victimes.

La France est fière de ces enfants: puissent ces enfants être fiers aussi du monde des adultes!

Bon, alors: dorénavant on ne laisse plus faire? D’accord?

 

7LybieTime.jpg

Catégories : société 1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • "Combien d’adultes ne bougent pas devant la violence faite à autrui. Pourtant un jour ce pourraient être eux les victimes.Bon, alors: dorénavant on ne laisse plus faire? D’accord?"






    Faut-il encore être sur de secourir la bonne personne.Il est arrivé que quand l'agressé prend le dessus,il devient l'agresseur aux yeux des passants et se fait immobiliser par ces derniers,qui souvent ne connaissait pas le début des hostilités.

    Il est aussi dangereux de se mêler,quand on ne connait pas les protagonistes,avec le risque de se trouver face à une arme.Car il se peut que l'on se trouve face à un réglement de compte sans le savoir et que l'agressé soit aussi une petite frappe qui se retrouve en mauvaise position.

    Par acquis de conscience,et grâce à la technologie du mobile nous pouvous avertir la police et de filmer.C'est moin risqué et la police à ainsi déjà des éléments pour une enquête.

Les commentaires sont fermés.